Est-ce que la porte Est s'ouvre?

 

Chers jeunes, c'est à vous d'être les sentinelles du matin
qui annoncent la venue du soleil
qui est le Christ ressuscité!
—POPE JEAN PAUL II, Message du Saint-Père

à la jeunesse du monde,
XVII Journée mondiale de la jeunesse, n. 3; (cf. Is 21, 11-12)

 

Publié pour la première fois le 1er décembre 2017… un message d'espoir et de victoire.

 

QUAND le soleil se couche, même si c'est le début de la nuit, nous entrons dans un veillée. C'est l'anticipation d'une nouvelle aube. Chaque samedi soir, l'Église catholique célèbre une messe de veillée précisément en prévision du «jour du Seigneur» - dimanche - même si notre prière commune se fait au seuil de minuit et dans les ténèbres les plus profondes. 

Je crois que c'est la période que nous vivons maintenant - que veillée qui «anticipe» sinon hâte le jour du Seigneur. Et tout comme l'aube annonce le soleil levant, de même, il y a une aube avant le jour du Seigneur. Cette aube est la Triomphe du Cœur Immaculé de Marie. En fait, il y a déjà des signes que cette aube approche….Lire la suite

L'heure de briller

 

Il Il y a beaucoup de bavardages ces jours-ci parmi le reste catholique au sujet des «refuges» - des lieux physiques de protection divine. C'est compréhensible, car c'est dans la loi naturelle que nous voulions survivre, pour éviter la douleur et la souffrance. Les terminaisons nerveuses de notre corps révèlent ces vérités. Et pourtant, il y a encore une vérité plus haute : que notre salut passe par la Croix. En tant que telles, la douleur et la souffrance prennent désormais une valeur rédemptrice, non seulement pour notre propre âme mais pour celle des autres à mesure que nous nous remplissons « ce qui manque aux afflictions du Christ au nom de son corps, qui est l'Église » (Col 1 : 24).Lire la suite

Gelé?

 
 
SONT vous vous sentez figé dans la peur, paralysé pour avancer vers le futur ? Des mots pratiques du Ciel pour remettre vos pieds spirituels en mouvement…

Lire la suite

L'essence

 

IT C'était en 2009 lorsque ma femme et moi avons été amenés à nous installer à la campagne avec nos huit enfants. C'est avec des émotions mitigées que j'ai quitté la petite ville où nous vivions… mais il semblait que Dieu nous conduisait. Nous avons trouvé une ferme isolée au milieu de la Saskatchewan, au Canada, logée entre de vastes étendues de terre sans arbres, accessibles uniquement par des chemins de terre. Vraiment, nous ne pouvions pas nous permettre grand-chose d'autre. La ville voisine avait une population d'environ 60 personnes. La rue principale était un ensemble de bâtiments pour la plupart vides et délabrés; l'école était vide et abandonnée ; la petite banque, la poste et l'épicerie ont rapidement fermé après notre arrivée, ne laissant aucune porte ouverte sauf l'église catholique. C'était un charmant sanctuaire d'architecture classique - étrangement grand pour une si petite communauté. Mais de vieilles photos l'ont révélé débordant de fidèles dans les années 1950, à l'époque où il y avait de grandes familles et de petites fermes. Mais maintenant, ils n'étaient plus que 15 à 20 à se présenter à la liturgie dominicale. Il n'y avait pratiquement pas de communauté chrétienne à proprement parler, à l'exception d'une poignée d'aînés fidèles. La ville la plus proche était à près de deux heures de route. Nous étions sans amis, sans famille et même sans la beauté de la nature avec laquelle j'ai grandi autour des lacs et des forêts. Je n'avais pas réalisé que nous venions d'emménager dans le "désert"...Lire la suite

Sur la délivrance

 

JE SUIS entendre de plusieurs chrétiens que cela a été un été de mécontentement. Beaucoup se sont retrouvés aux prises avec leurs passions, leur chair s'est réveillée aux luttes anciennes, aux nouvelles et à la tentation de se livrer. De plus, nous venons de sortir d'une période d'isolement, de division et de bouleversement sociétal comme cette génération n'en a jamais vu. En conséquence, beaucoup ont simplement dit : "Je veux juste vivre !" et jeté la prudence au vent (cf. Tentation d'être normal). D'autres ont exprimé un certain «fatigue prophétique» et éteignit les voix spirituelles autour d'eux, devenant paresseux dans la prière et paresseux dans la charité. En conséquence, beaucoup se sentent plus énervés, opprimés et luttent pour vaincre la chair. Dans de nombreux cas, certains connaissent un regain bataille spirituelle. 

Lire la suite

Le châtiment arrive… Partie II


Monument à Minin et Pojarski sur la Place Rouge à Moscou, en Russie.
La statue commémore les princes qui ont rassemblé une armée de volontaires panrusse
et expulsa les forces du Commonwealth polono-lituanien

 

RUSSIE reste l'un des pays les plus mystérieux dans les affaires historiques et actuelles. C'est le "point zéro" pour plusieurs événements sismiques dans l'histoire et la prophétie.Lire la suite

Le châtiment arrive… Partie I

 

Car il est temps que le jugement commence par la maison de Dieu ;
si cela commence par nous, comment cela finira-t-il pour ceux
qui n'obéit pas à l'évangile de Dieu?
(1 Peter 4: 17)

 

WE commencent sans aucun doute à vivre certaines des plus extraordinaires et grave moments de la vie de l'Église catholique. Une grande partie de ce contre quoi j'ai mis en garde pendant des années se concrétise sous nos yeux : un grand apostasieun schisme à venir, et bien sûr, la concrétisation du «sept sceaux de l'Apocalypse", etc. Tout peut se résumer dans les mots du Catéchisme de l'Eglise catholique:

Avant la seconde venue du Christ, l'Église doit passer par une épreuve finale qui ébranlera la foi de nombreux croyants… L'Église n'entrera dans la gloire du royaume que par cette Pâque finale, lorsqu'elle suivra son Seigneur dans sa mort et sa résurrection. —CCC, n. 672, 677

Qu'est-ce qui ébranlerait plus la foi de nombreux croyants que peut-être de voir leurs bergers trahir le troupeau ?Lire la suite

Vidéo - Ça se passe

 
 
 
DEPUIS notre dernière webdiffusion il y a plus d'un an et demi, des événements graves se sont déroulés dont nous avons alors parlé. Ce n'est plus la soi-disant "théorie du complot" - ça se passe.

Lire la suite