L'heure de la décision

 

DEPUIS cela a été publié pour la première fois, le 7 septembre 2008, la décision a été prise au Canada: il y aura aucune protection pour l'enfant à naître, pas de fin à l'avortement en vue. Et maintenant, l'Amérique est confrontée à sa plus grande décision de tous les temps. J'ai ajouté la vidéo ci-dessous que je viens d'enregistrer. C'est un complément à l'écriture ci-dessous, en cette heure de décision. (Remarque: la date de l'élection est le 4 novembre, pas le 2, comme indiqué dans la vidéo.)

 

 

Lire la suite

Images Coeurs en mouvement

 

 

J'AI a reçu une vague de réponses à mes deux dernières méditations sur l'enfant à naître. Il y a un fort sentiment de la part de presque tous ceux qui ont écrit que ces images sont nécessaires dans la bataille pour mettre fin à l'infanticide dans l'utérus. 

Voici quelques exemples des nombreuses lettres émouvantes et émouvantes que j'ai reçues qui témoignent du pouvoir de dire - et de montrer la vérité…

Lire la suite

Images controversées


Scène de La Passion du Christ

 

CHAQUE jour que je passe au peigne fin les gros titres, je suis confronté à la violence et au mal de ce monde. Je trouve cela épuisant, mais je reconnais aussi qu'il est de mon devoir en tant que «gardien» d'essayer de passer au crible ces choses pour trouver le «mot» caché dans les événements du monde. Mais l'autre jour, le visage du mal m'a vraiment frappé lorsque je suis entré dans le magasin de vidéos pour la première fois depuis des mois pour louer un film pour l'anniversaire de ma fille. En scannant les étagères pour un film de famille, je me suis retrouvé face à image après image de corps démembrés, de femmes à moitié nues, de visages démoniaques et d'autres images violentes. Je me regardais dans le miroir d'une culture obsédée par le sexe et la violence. 

Et pourtant, personne ne semble s'opposer ouvertement à cet horrible affichage qui est scanné chaque jour par les jeunes et les moins jeunes, et pourtant, quand une image de la réalité de l'avortement est montrée, certaines personnes sont profondément offensées. Les gens paient pour voir des films violents, même des drames excitants tels que Braveheart, La Liste de Schindlerou Saving Private Ryan où la réalité du mal est représentée graphiquement; ou ils jouent à des jeux vidéo dépeignant une brutalité incroyable et une violence horrible, et pourtant, d'une manière ou d'une autre, c'est acceptable - mais une photo donnant la parole aux sans voix ne l'est pas.

Lire la suite

Chine en hausse

 

UNE FOIS QUE encore une fois, j'entends un avertissement dans mon cœur concernant la Chine et l'Occident. Je me sens obligé de surveiller attentivement cette nation depuis deux ans maintenant. Nous l'avons vu en proie à une catastrophe naturelle après l'autre et une catastrophe causée par l'homme après l'autre (alors que son armée continue de se constituer.) Le résultat a été le déplacement de dizaines de millions de personnes - et c'était before tremblement de terre de ce mois.

Maintenant, des dizaines de barrages de Chine sont sur le au bord de l'éclatement. L'avertissement que j'entends est le suivant:

Votre terre sera donnée à un autre s'il n'y a pas de repentir pour le péché de l'avortement.  

Un mystique américain, mort pendant de nombreuses heures puis rappelé à la vie par notre Mère dans un ministère puissant, m'a raconté personnellement une vision dans laquelle il a vu des «bateaux pleins d'Asie» arriver sur les côtes américaines.

Notre-Dame de toutes les nations, dans une apparition présumée à Ida Peerdeman a dit:

"Je poserai mon pied au milieu du monde et vous montrerai: c'est l'Amérique», Et ensuite, [Notre-Dame] indique immédiatement une autre partie en disant:«Mandchourie - il y aura d'énormes insurrections.«Je vois des Chinois marcher, et une ligne qu'ils franchissent. —Vingt-cinquième apparition, 10 décembre 1950; Les messages de la Dame de toutes les nations, p. 35. (La dévotion à Notre-Dame de Toutes les Nations a été approuvée ecclésiastiquement.)

Je répète encore l'avertissement que j'ai amené dans la capitale du Canada il y a deux ans. Si nous continuons d'ignorer le meurtre quotidien de nos enfants à naître dans les hôpitaux et les avortements canadiens et que nous détruisons le caractère sacré du mariage, la liberté dont nous jouissons prendra brusquement fin. (Au moment où j'écris ceci, Panneaux d'affichage Pro-Life sont jugées répréhensibles par Normes de la publicité Canada, et la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants a voté pour soutenir une interdiction des groupes Pro-Vie sur les campus universitaires.) Comment pouvons-nous nous attendre à la protection de Dieu quand nous ignorons Ses lois et surtout ignorons ce temps de grâce pour nous repentir? Comment pouvons-nous prétendre à l'innocence lorsque les ultrasons 3D nous montrent distinctement la personne dans l'utérus? Quand la science constate qu'à 11 semaines ou plus tôt, les bébés à naître ressentez la douleur d'un avortement?  Quand nous luttons pour sauver les bébés prématurés dans une aile de l'hôpital et tuer l'enfant du même âge dans une autre? C'est brutal! C'est hypocrite! C'est incroyable! Et ses conséquences pourraient bientôt être irréversibles.

Lire la suite

Poste frontière

 

 

 

J'AVAIS ce sentiment que nous étions ne sauraient va être admis aux États-Unis.
 

LA LONGUE NUIT

Jeudi dernier, nous nous sommes arrêtés au poste frontalier canado-américain et avons présenté nos papiers pour entrer dans le pays pour des engagements ministériels. «Bonjour, je suis un missionnaire du Canada…» Après avoir posé quelques questions, l'agent frontalier m'a dit de m'arrêter et a ordonné à notre famille de se tenir à l'extérieur du bus. Alors que le vent presque glacial agrippait les enfants, pour la plupart vêtus de shorts et de manches courtes, les douaniers ont fouillé le bus de bout en bout (à la recherche de quoi, je ne sais pas). Après avoir réembarqué, on m'a demandé d'entrer dans le bâtiment des douanes.

Lire la suite

La dure vérité - Épilogue

 

 

AS J'ai écrit les Dures Vérités ces deux dernières semaines, comme beaucoup d'entre vous, j'ai pleuré ouvertement - frappé d'une profonde horreur non seulement de ce qui se passe dans notre monde, mais aussi de la réalisation de mon propre silence. Si "l'amour parfait chasse toute peur", comme l'écrit l'apôtre Jean, alors peut-être la peur parfaite chasse tout amour.

Le silence impie est le son de la peur.

 

LA PHRASE

J'avoue que quand j'ai écrit La dure vérité lettres, j'ai eu le sentiment très étrange plus tard que j'étais involontairement écrire les accusations contre cette génération- enfin, les charges cumulées d'une société qui, depuis plusieurs siècles, s'est endormie. Notre journée n'est que le fruit d'un très vieil arbre.

Lire la suite

La dure vérité - Partie IV


Bébé à naître à cinq mois 

J'AI ne s'est jamais assis, inspiré pour aborder un sujet, et pourtant n'avait rien à dire. Aujourd'hui, je suis sans voix.

J'ai pensé après toutes ces années, que j'avais entendu tout ce qu'il y avait à entendre sur l'avortement. Mais je me trompais. J'ai pensé à l'horreur de "avortement partiel à la naissance"serait la limite à la permissivité de notre société" libre et démocratique "d'exterminer la vie à naître (explication de l'avortement partiel à la naissance ici). Mais je me trompais. Il existe une autre méthode appelée «avortement à la naissance vivante» pratiquée aux États-Unis. Je vais simplement laisser l'ancienne infirmière, Jill Stanek, vous raconter son * histoire:

Lire la suite

La dure vérité - Partie III

 

 
CERTAINS
de mes amis ont été soit impliqués dans le mode de vie gay, soit y participent maintenant. Je ne les aime pas moins (bien que je ne puisse pas être moralement d'accord avec certains de leurs choix.) Car chacun d'eux est également fait à l'image de Dieu.

Lire la suite

La dure vérité

Bébé à naître à onze semaines

 

QUAND Le militant américain pro-vie Gregg Cunningham a présenté photos graphiques des bébés avortés dans certaines écoles secondaires canadiennes il y a quelques années, le «champion» de l'avortement Henry Morgentaler n'a pas tardé à dénoncer la présentation comme étant «une propagande complètement répugnante».

Lire la suite