Charismatique? Partie III


Fenêtre du Saint-Esprit, Basilique Saint-Pierre, Cité du Vatican

 

De cette lettre dans Partie I:

Je fais tout mon possible pour aller dans une église très traditionnelle - où les gens s'habillent correctement, restent tranquilles devant le Tabernacle, où nous sommes catéchisés selon la Tradition depuis la chaire, etc.

Je reste loin des églises charismatiques. Je ne vois tout simplement pas cela comme du catholicisme. Il y a souvent un écran de cinéma sur l'autel avec des parties de la messe inscrites dessus («Liturgie», etc.). Les femmes sont sur l'autel. Tout le monde est habillé de manière très décontractée (jeans, baskets, shorts, etc.) Tout le monde lève la main, crie, applaudit - pas de silence. Il n'y a pas de gestes à genoux ou autres gestes respectueux. Il me semble que beaucoup de cela a été appris de la dénomination pentecôtiste. Personne ne pense que les «détails» de la Tradition comptent. Je n'y ressens aucune paix. Qu'est-il arrivé à la Tradition? Silence (comme pas d'applaudissements!) Par respect pour le Tabernacle ??? À une robe modeste?

 

I avait sept ans lorsque mes parents ont assisté à une réunion de prière charismatique dans notre paroisse. Là, ils ont eu une rencontre avec Jésus qui les a profondément modifiés. Notre curé a été un bon berger du mouvement qui a lui-même vécu la «baptême dans l'Esprit. » Il a permis au groupe de prière de grandir dans ses charismes, apportant ainsi beaucoup plus de conversions et de grâces à la communauté catholique. Le groupe était œcuménique et pourtant fidèle aux enseignements de l'Église catholique. Mon père l'a décrit comme une «expérience vraiment magnifique».

Avec le recul, c'était un modèle en quelque sorte de ce que les papes, dès le début du Renouveau, souhaitaient voir: une intégration du mouvement avec toute l'Église, dans la fidélité au Magistère.

 

UNITÉ!

Rappelez-vous les paroles de Paul VI:

Cette volonté authentique de vous situer dans l'Église est le signe authentique de l'action de l'Esprit Saint… —POPE PAUL VI, —Conférence internationale sur le renouveau charismatique catholique, 19 mai 1975, Rome, Italie, www.ewtn.com

Alors qu'il était à la tête de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, le Cardinal Ratzinger (Pape Benoît XVI), dans une préface au livre de Léon Joseph, le Cardinal Suenen, a appelé à une étreinte mutuelle…

… Pour le ministère ecclésial - des curés aux évêques - de ne pas laisser passer le Renouveau mais de l'accueillir pleinement; et de l'autre… les membres du Renouveau à chérir et à maintenir leur lien avec toute l'Église et avec les charismes de ses pasteurs. -Renouveau et pouvoirs des ténèbres,p. xii

Le Bienheureux Pape Jean-Paul II, faisant écho à ses prédécesseurs, a embrassé de tout cœur le Renouveau comme la «réponse providentielle» du Saint-Esprit à un «monde, souvent dominé par une culture sécularisée qui encourage et promeut des modèles de vie sans Dieu». Discours pour le Congrès mondial des mouvements ecclésiaux et des nouvelles communautés, www.vatican.va Il a trop vivement exhorté les nouveaux mouvements à rester en communion avec leurs évêques:

Dans la confusion qui règne dans le monde aujourd'hui, il est si facile de se tromper, de céder aux illusions. Que cet élément d'obéissance confiante aux évêques, successeurs des apôtres, en communion avec le successeur de Pierre, ne manque jamais dans la formation chrétienne fournie par vos mouvements! —POPE JEAN-PAUL II, Discours pour le Congrès mondial des mouvements ecclésiaux et des nouvelles communautés, www.vatican.va

Et donc, le Renouveau a-t-il été fidèle à leurs exhortations?

 

 

NOUVELLE VIE, NOUVELLE MASSE, NOUVEAUX PROBLÈMES…

La réponse est dans l'ensemble oui, selon non seulement les conférences du Saint-Père, mais aussi des évêques du monde entier. Mais pas sans bosses. Pas sans les tensions normales qui surgissent avec la nature humaine pécheresse, et tout ce que cela apporte. Soyons réalistes: dans chaque mouvement authentique de l'Église, il y a toujours ceux qui vont aux extrêmes; ceux qui sont impatients, fiers, diviseurs, trop zélés, ambitieux, rebelles, etc. Et pourtant, le Seigneur utilise même ces derniers pour purifier et «Faire en sorte que tout fonctionne pour le bien de ceux qui l'aiment. » cf. Rom 8: 28

Et il convient donc ici de rappeler, sans tristesse, le théologie libérale qui a également émergé après Vatican II de ceux qui ont utilisé le nouvel élan du Concile pour introduire l'erreur, l'hérésie et la liturgie. les abus. Les critiques que mon lecteur décrit ci-dessus sont attribué à tort au Renouveau Charismatique comme causal. La destruction du mystique, la soi-disant «protestantisation» de la messe; le retrait de l'art sacré, de la rambarde, des maîtres-autels et même du tabernacle du sanctuaire; la perte graduelle de la catéchèse; le mépris des sacrements; la dispensation de s'agenouiller; l'introduction d'autres inventions et nouveautés liturgiques… celles-ci sont le résultat d'une invasion du féminisme radical, de la spiritualité new age, des religieuses et des prêtres voyous, et d'une rébellion générale contre la hiérarchie de l'Église et ses enseignements. Ce n'était pas l'intention des Pères du Concile (dans leur ensemble) ou de ses documents. Au contraire, ils ont été le fruit d'une «apostasie» générale qui ne peut être attribuée à aucun mouvement unique, en soi, et qui a en fait précédé le Renouveau Charismatique:

Qui peut ne pas voir que la société souffre à l'heure actuelle, plus qu'à tout autre âge, d'une maladie terrible et profondément enracinée qui, se développant chaque jour et rongeant son être le plus profond, l'entraîne à la destruction? Vous comprenez, vénérés frères, ce qu'est cette maladie - l'apostasie de Dieu… —PAPE ST. PIUS X, E Suprême, Encyclique sur la restauration de toutes choses dans le Christ, n. 3; 4 octobre 1903

En fait, c'est le Dr Ralph Martin, l'un des participants au week-end Duquesne et fondateur du Renouveau Charismatique moderne qui a averti:

Il n'y a jamais eu autant d'abandon du christianisme qu'au cours du siècle dernier. Nous sommes certainement un «candidat» pour les Grands Apostasy. -Que se passe-t-il dans le monde? Documentaire télévisé, CTV Edmonton, 1997

Si des éléments de cette apostasie se manifestaient chez certains membres du Renouveau, cela indiquait une «maladie profondément enracinée» infectant de grandes parties de l'Église, sans parler de presque tous les ordres religieux.

… Il n'y a pas de moyen facile de le dire. L'Église des États-Unis a fait un travail médiocre en formant la foi et la conscience des catholiques pendant plus de 40 ans. Et maintenant, nous récoltons les résultats - sur la place publique, dans nos familles et dans la confusion de nos vies personnelles. - Mgr Charles J. Chaput, OFM Cap., Rendre à César: la vocation politique catholique, 23 février 2009, Toronto, Canada

Ce qui est dit ici de l'Amérique pourrait facilement être dit de beaucoup d'autres nations «catholiques». Ainsi, une génération s'est élevée où «l'irrévérence» est normale, où le langage mystique de 200 siècles de signes et de symboles a souvent été éliminé ou ignoré (surtout en Amérique du Nord), et ne fait même plus partie de la «mémoire» de les nouvelles générations. Par conséquent, de nombreux mouvements d'aujourd'hui, charismatiques ou non, partagent à un degré ou à un autre le langage commun de la paroisse qui a, dans la plupart de l'Église occidentale, radicalement changé depuis Vatican II.

 

LE RENOUVELLEMENT DANS LA PAROISSE

Ce que les soi-disant messes charismatiques ont introduit, en général, a été un nouveau dynamisme dans de nombreuses paroisses, ou du moins une tentative de le faire. Cela a été fait en partie grâce à l'introduction de nouveaux chants de «louange et d'adoration» à la liturgie où les mots se concentraient davantage sur une expression personnelle d'amour et d'adoration pour Dieu (par exemple «Notre Dieu règne») que des hymnes qui chantaient davantage à propos de Les attributs de Dieu. Comme il est dit dans les Psaumes,

Chantez-lui une nouvelle chanson, jouez habilement sur les cordes, avec des cris forts… Chantez la louange au LORD avec la lyre, avec la lyre et le chant mélodieux. (Psaume 33: 3, 98: 5)

Souvent, sinon très souvent, c'était la musique qui attirait de nombreuses âmes dans le Renouveau et dans une nouvelle expérience de conversion. J'ai écrit ailleurs sur les raisons pour lesquelles la louange et l'adoration ont un pouvoir spirituel sur le lien Louange à la liberté, mais il suffit ici de citer à nouveau les Psaumes:

… Tu es saint, trônant sur les louanges d'Israël (Psaume 22: 3, VRS)

Le Seigneur devient présent d'une manière spéciale lorsqu'il est adoré dans les louanges de son peuple - Il est «intronisé" sur eux. Le Renouveau est donc devenu un instrument par lequel de nombreuses personnes ont fait l'expérience de la puissance du Saint-Esprit par la louange.

Le Saint Peuple de Dieu participe aussi à l'office prophétique du Christ: il répand en lui un témoignage vivant, notamment par une vie de foi et d'amour et en offrant à Dieu un sacrifice de louange, fruit de lèvres louant son nom. -Lumen gentium, n. 12, Vatican II, 21 novembre 1964

… Soyez remplis de l'Esprit, en vous adressant les uns aux autres par des psaumes, des hymnes et des chants spirituels, en chantant et en faisant des mélodies au Seigneur de tout votre cœur. (Ep 5: 18-19)

Le Renouveau charismatique a souvent inspiré les laïcs à s'impliquer davantage dans la paroisse. Les lecteurs, les serveurs, les musiciens, les chorales et autres ministères paroissiaux étaient souvent stimulés ou lancés par ceux qui, enflammés par un nouvel amour pour Jésus, voulaient se consacrer davantage à son service. Je me souviens que dans ma jeunesse, j'ai entendu la Parole de Dieu proclamée avec une autorité et une puissance nouvelles par ceux du Renouveau, de sorte que les lectures de la messe sont devenues beaucoup plus vivante.

Il n'était pas rare non plus dans certaines messes, principalement lors de conférences, d'entendre chanter en langues pendant la consécration ou après La communion, ce qu'on appelle «chanter dans l'Esprit», une autre forme de louange. Encore une fois, une pratique qui n'était pas inconnue dans l'Église primitive où les langues étaient parlées «dans l'assemblée».

Et alors, frères? Lorsque vous vous réunissez, chacun a un hymne, une leçon, une révélation, une langue ou une interprétation. Que tout soit fait pour l'édification. (1 Cor 14:26)

Dans certaines paroisses, le pasteur autorisait également de longues périodes de silence après la communion lorsqu'une parole prophétique pouvait être prononcée. Cela aussi était courant et encouragé par saint Paul dans l'assemblée des croyants de l'Église primitive.

Que deux ou trois prophètes parlent, et que les autres pèsent ce qui est dit. (1 Co 14, 29)

 

CONTESTATIONS

La Sainte Messe, cependant, qui a grandi organiquement et évolué au cours des siècles appartient à l'Église, pas à un seul mouvement ou à un prêtre. Pour cette raison, l'Église a des «rubriques» ou des règles et des textes prescrits qui doivent être suivis, non seulement pour rendre la messe universelle («catholique»), mais aussi pour protéger son intégrité.

… La réglementation de la liturgie sacrée dépend uniquement de l'autorité de l'Église… Par conséquent, aucune autre personne, même si elle est prêtre, ne peut ajouter, retirer ou changer quoi que ce soit dans la liturgie de sa propre autorité. -Constitution sur la sainte liturgie, Art 22: 1, 3

La messe est la prière de l'Église, pas une prière individuelle ou la prière d'un groupe, et ainsi, il devrait y avoir une unité cohérente entre les fidèles et une profonde révérence pour ce qu'elle est, et est devenue au cours des siècles (sauf, bien sûr, des abus modernes qui sont graves et même une entrave au développement «organique» de la messe. Voir le livre du pape Benoît L'esprit de la liturgie.)

Alors, mes frères, efforcez-vous ardemment de prophétiser, et n'interdisez pas de parler en langues, mais tout doit être fait correctement et dans l'ordre. (1 Cor 14: 39-40)

 

 En musique…

En 2003, Jean-Paul II a déploré publiquement l'état de la musique liturgique dans la messe:

La communauté chrétienne doit faire un examen de conscience pour que la beauté de la musique et du chant revienne de plus en plus dans la liturgie. Le culte doit être purifié des aspérités stylistiques, des formes d'expression bâclées, de la musique et des textes maladroits, qui ne correspondent guère à la grandeur de l'acte célébré. -National Catholic Reporter; 3/14/2003, Vol. 39 Numéro 19, p10

Beaucoup ont condamné à tort les «guitares», par exemple, comme inappropriées pour la messe (comme si l'orgue était joué dans la salle haute à la Pentecôte). Ce que le pape a plutôt critiqué, c'est la mauvaise exécution de la musique ainsi que des textes inappropriés.

Le pape a noté que la musique et les instruments de musique ont une longue tradition d '«aide» à la prière. Il a cité la description du Psaume 150 de la louange de Dieu avec des sons de trompette, de la lyre et de la harpe, et des cymbales qui résonnent. «Il est nécessaire de découvrir et de vivre constamment la beauté de la prière et de la liturgie», a déclaré le pape. «Il est nécessaire de prier Dieu non seulement avec des formules théologiquement exactes, mais aussi d'une manière belle et digne.» Il a dit que la musique et le chant pouvaient aider les croyants à la prière, qu'il a décrite comme l'ouverture d'un «canal de communication» entre Dieu et ses créatures. — Idem.

Ainsi, la musique de masse doit être élevée au niveau de ce qui se passe, à savoir le sacrifice du Calvaire étant rendu présent au milieu de nous. La louange et le culte ont donc une place, ce que Vatican II a appelé «musique populaire sacrée», cf. Musique Sacram, 5 mars 1967; n. 4 mais seulement s'il atteint…

… Le véritable but de la musique sacrée, «qui est la gloire de Dieu et la sanctification des fidèles». -Musique Sacram, Vatican II, 5 mars 1967; n. 4

Et donc le Renouveau Charismatique doit aussi faire un «examen de conscience» concernant sa contribution à la Musique Sacrée, en éliminant les musiques qui ne sont pas appropriées pour la Messe. Il faut aussi réévaluer how la musique est jouée, par qui il est exécuté, et quels sont les styles appropriés. cf. Musique Sacram, 5 mars 1967; n. 8, 61 On pourrait dire que la «beauté» devrait être la norme. C'est une discussion plus large avec des opinions et des goûts différents au sein des cultures, qui perdent le plus souvent le sens de «vérité et beauté». cf. Le pape défie les artistes: faire briller la vérité à travers la beauté; Nouvelles du monde catholique Jean-Paul II, par exemple, était très ouvert aux styles de musique modernes alors que son successeur était moins attiré. Néanmoins, Vatican II a clairement inclus la possibilité de styles modernes, mais seulement s'ils sont en accord avec le caractère solennel de la liturgie. La messe est, par sa nature même, un prière contemplative. cf. Catéchisme de l'Église catholique, 2711 Et par conséquent, le chant grégorien, la polyphonie sacrée et la musique chorale ont toujours occupé une place de choix. Le chant, avec certains textes latins, n'a jamais été destiné à être «abandonné» en premier lieu. cf. Musique Sacram, 5 mars 1967; n. 52 Il est intéressant de noter que de nombreux jeunes sont en fait attirés vers la forme extraordinaire de la liturgie de la messe tridentine dans certains endroits… http://www.adoremus.org/1199-Kocik.html

 

 Sur la révérence…

Il faut être prudent pour juger de la vénération d'une autre âme et pour catégoriser le Renouveau entier en fonction de ses expériences personnelles. Un lecteur a répondu aux critiques de la lettre ci-dessus en disant:

Comment pouvons-nous tous être UN quand cette pauvre personne est si JUGEMENTALE? Qu'importe si vous portez des jeans à l'église - c'est peut-être le seul vêtement que cette personne a? Jésus n'a-t-il pas dit dans Luc chapitre 2: 37-41, que «vous nettoyez l'extérieur, tandis qu'à l'intérieur de vous, vous êtes rempli de saleté«? De plus, votre lecteur juge la façon dont les gens PRIENT. Encore une fois, Jésus a dit dans Luc chapitre 2: 9-13 “Combien plus le Père céleste donnera-t-il LE SAINT-ESPRIT à ceux qui le lui demandent. »

Pourtant, il est triste de voir que la génuflexion devant le Saint Sacrement a disparu en de nombreux endroits, signe du vide d'une instruction appropriée, sinon de la foi intérieure. Il est également vrai que certaines personnes ne s'habillent pas différemment pour un voyage à l'épicerie que pour participer au Dîner du Seigneur. La modestie vestimentaire a également pris un coup, en particulier dans le monde occidental. Mais encore une fois, ceux-ci sont davantage le fruit de la libéralisation susmentionnée, en particulier dans l'Église occidentale, qui a conduit à un laxisme dans l'approche de nombreux catholiques de la génialité de Dieu. L'un des dons de l'Esprit après tout est piété. Le fait que de nombreux catholiques aient cessé de se rendre à la messe au cours des dernières décennies est peut-être le plus préoccupant. cf. Le plus Déclin et chute de l'Église catholique Il y a une raison pour laquelle Jean-Paul II a appelé le Charismatique Renouveau pour continuer à «ré-évangéliser» les sociétés où «la laïcité et le matérialisme ont affaibli la capacité de nombreuses personnes à répondre à l'Esprit et à discerner l'appel d'amour de Dieu». PAPE JEAN PAUL II, Discours au Conseil de l'ICCRO, 14 mars 1992

Applaudir ou lever les mains est-il irrévérencieux? Sur ce point, il faut noter les différences culturelles. En Afrique, par exemple, la prière des gens est souvent expressive avec des balancements, des applaudissements et des chants exubérants (leurs séminaires éclatent aussi). C'est une expression respectueuse de leur part pour le Seigneur. De même, les âmes qui ont été incendiées par le Saint-Esprit n'ont pas honte d'exprimer leur amour de Dieu en utilisant leur corps. Il n'y a pas de rubriques dans la messe qui interdisent expressément aux fidèles de lever la main (la posture «orantes») pendant, par exemple, le Notre Père, bien que cela ne soit pas considéré comme la coutume de l'Église dans de nombreux endroits. Certaines conférences épiscopales, comme en Italie, ont été autorisées par le Saint-Siège à autoriser expressément la posture orantes. Quant aux applaudissements pendant une chanson, je pense qu'il en va de même: il n'y a pas de règles à cet égard, à moins que la musique choisie ne parvienne à «diriger l'attention de l'esprit et du cœur sur le mystère qui est célébré». Liturgiae Instaurations, Vatican II, 5 septembre 1970 La question au cœur est de savoir si nous sommes priant du fond du cœur.

La prière de louange de David l'a amené à quitter toute forme de sang-froid et à danser devant le Seigneur de toutes ses forces. C'est la prière de louange!… "Mais, Père, c'est pour ceux du Renouveau dans l'Esprit (le mouvement charismatique), pas pour tous les chrétiens." Non, la prière de louange est une prière chrétienne pour nous tous! —POPE FRANÇOIS, Homélie, 28 janvier 2014; Zenit.org

En effet, le Magistère encourage l'harmonie entre le corps et l'esprit:

Les fidèles remplissent leur rôle liturgique en faisant cette participation pleine, consciente et active qui est exigée par la nature même de la liturgie et qui est, en raison du baptême, le droit et le devoir du peuple chrétien. Cette participation

a) Devrait être avant tout interne, en ce sens que les fidèles joignent leur esprit à ce qu'ils prononcent ou entendent et coopèrent avec la grâce céleste,

(b) Doit être, d'autre part, externe aussi, c'est-à-dire de manière à montrer la participation interne par les gestes et les attitudes corporelles, par les acclamations, les réponses et le chant. -Musique Sacram, Vatican II, 5 mars 1967; n. 15

Quant aux «femmes dans le [sanctuaire]» - alter-servantes ou acolytes - ce n'est pas non plus le produit du Renouveau charismatique, mais un relâchement des normes liturgiques, bonnes ou mauvaises. Les règles ont parfois été trop Des ministres détendus et extraordinaires ont été utilisés inutilement et ont reçu des tâches, telles que le nettoyage des vases sacrés, qui devraient être accomplies par le prêtre seul.

 

BLESSÉ PAR LE RENOUVELLEMENT

J'ai reçu plusieurs lettres d'individus blessés par leur expérience du Renouveau Charismatique. Certains ont écrit pour dire que, parce qu'ils ne parlaient pas en langues, ils étaient accusés de ne pas être ouverts à l'Esprit. D'autres ont eu l'impression de ne pas être «sauvés» parce qu'ils n'avaient pas encore été «baptisés dans l'Esprit» ou qu'ils n'étaient pas encore «arrivés». Un autre homme a raconté comment un chef de prière le poussait en arrière pour qu'il tombe «tué dans l'Esprit». Et d'autres encore ont été blessés par l'hypocrisie de certains individus.

Cela vous semble familier?

Puis une dispute éclata parmi [les disciples] pour savoir lequel d'entre eux devait être considéré comme le plus grand. (Luc 22:24)

Il est regrettable, sinon tragique, que ces expériences de certains se soient produites. Parler en langues est un charisme, mais pas donné à tous, et donc pas nécessairement un signe que l'on est «baptisé dans l'Esprit». cf. 1 Cor 14: 5 Le salut vient comme un don à une âme par la foi qui est née et scellée dans les sacrements du baptême et de la confirmation. Ainsi, il est incorrect de dire qu'une personne qui n'a pas été «baptisée dans l'Esprit» n'est pas sauvée (bien que cette âme puisse encore avoir besoin du libérer de ces grâces spéciales afin de vivre plus profondément et authentiquement une vie dans l'Esprit.) Dans l'imposition des mains, quelqu'un ne devrait jamais être forcé ou poussé. Comme l'écrivait saint Paul, «Là où est l'Esprit du Seigneur, il y a la liberté. » 2 Cor 3: 17 Et enfin, l'hypocrisie est quelque chose qui nous tourmente tous, car nous disons souvent une chose et en faisons une autre.

À l'inverse, ceux qui ont embrassé la «pentecôte» du Renouveau charismatique ont souvent été injustement étiquetés et marginalisés («ceux charismatiques fous!«) Non seulement par les laïcs, mais le plus douloureusement par le clergé. Les participants du Renouveau et les charismes du Saint-Esprit ont parfois été mal compris et même rejetés. Cela a parfois conduit à la frustration et à l'impatience à l'égard de l'Église «institutionnelle», et plus particulièrement à l'exode de certains vers des sectes plus évangéliques. Qu'il suffise de dire qu'il y a eu de la douleur des deux côtés.

Dans son discours au Renouveau charismatique et à d'autres mouvements, Jean-Paul II a noté ces difficultés qui accompagnent leur croissance:

Leur naissance et leur diffusion ont apporté à la vie de l'Église une nouveauté inattendue et parfois même perturbatrice. Cela a suscité des interrogations, des inquiétudes et des tensions; elle a parfois conduit à des présomptions et des excès d'une part, et d'autre part à de nombreux préjugés et réserves. Ce fut une période d'épreuve pour leur fidélité, une occasion importante pour vérifier l'authenticité de leurs charismes.

Aujourd'hui, une nouvelle étape se déroule devant vous: celle de la maturité ecclésiale. Cela ne signifie pas que tous les problèmes ont été résolus. C'est plutôt un défi. Une route à prendre. L'Eglise attend de vous les fruits «mûrs» de la communion et de l'engagement. —POPE JEAN-PAUL II, Discours pour le Congrès mondial des mouvements ecclésiaux et des nouvelles communautés, www.vatican.va

Quel est ce fruit «mûr»? Plus à ce sujet dans la partie IV, car c'est le key à notre époque. 

 

 


 

Votre don en ce moment est grandement apprécié!

Cliquez ci-dessous pour traduire cette page dans une autre langue:

Print Friendly, PDF & Email

Notes

Notes
1 Discours pour le Congrès mondial des mouvements ecclésiaux et des nouvelles communautés, www.vatican.va
2 cf. Rom 8: 28
3 sur le lien Louange à la liberté
4 cf. Musique Sacram, 5 mars 1967; n. 4
5 cf. Musique Sacram, 5 mars 1967; n. 8, 61
6 cf. Le pape défie les artistes: faire briller la vérité à travers la beauté; Nouvelles du monde catholique
7 cf. Catéchisme de l'Église catholique, 2711
8 cf. Musique Sacram, 5 mars 1967; n. 52
9 http://www.adoremus.org/1199-Kocik.html
10 cf. Le plus Déclin et chute de l'Église catholique
11 PAPE JEAN PAUL II, Discours au Conseil de l'ICCRO, 14 mars 1992
12 Liturgiae Instaurations, Vatican II, 5 septembre 1970
13 cf. 1 Cor 14: 5
14 2 Cor 3: 17
Publié dans ACCUEIL, CHARISMATIQUE? et étiqueté , , , , , , , , , , , , , , .

Les commentaires sont fermés.