Jour 13 : Son toucher et sa voix guérisseurs

J'aimerais partager votre témoignage avec d'autres sur la façon dont le Seigneur a touché votre vie et vous a apporté la guérison grâce à cette retraite. Vous pouvez simplement répondre à l'e-mail que vous avez reçu si vous êtes sur ma liste de diffusion ou aller ici. Écrivez simplement quelques phrases ou un court paragraphe. Il peut être anonyme si vous le souhaitez.

WE ne sont pas abandonnés. Nous ne sommes pas orphelins...

Commençons le jour 13 : Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, amen.

Viens Esprit Saint, Divin Consolateur, et remplis-moi de Ta présence. Plus encore, remplis-moi de la confiance que même si je ne peux pas sentir mon Dieu comme je le souhaite, même si je ne peux pas entendre sa propre voix, même si je ne peux pas voir son visage de mes yeux, je l'aimerai encore de toutes les manières. Il vient à moi. Oui, viens à moi dans ma faiblesse. Augmente ma foi et purifie mon cœur, car "Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu". Je demande ceci par Jésus-Christ mon Seigneur, amen.


IT était une nuit d'hiver orageuse ce soir-là dans le New Hampshire. Je devais donner une mission paroissiale, mais il neigeait fort. J'ai dit au curé que s'il devait annuler, je comprendrais. "Non, nous devons continuer, même si une seule âme vient." J'ai été d'accord.

Onze personnes ont résisté au blizzard. Pr. a commencé la nuit en exposant le Saint-Sacrement sur l'autel. Je me suis agenouillé et j'ai commencé à gratter tranquillement ma guitare. J'ai senti le Seigneur dire dans mon cœur que quelqu'un là-bas ne croyait pas en sa présence réelle sur l'autel. Soudain, des mots me sont venus à l'esprit et j'ai commencé à les chanter :

Mystère sur mystère
Bougies allumées, mon âme aspire à toi

Vous êtes le grain de blé pour nous Vos agneaux à manger
Jésus, te voici...

Je chantais littéralement une ligne et la suivante était juste là :

Sous le déguisement du pain, c'est comme tu l'as dit
Jésus, te voici...

Lorsque la chanson s'est terminée, j'ai entendu quelqu'un pleurer dans le petit rassemblement. Je savais que l'Esprit agissait, et j'avais juste besoin de m'écarter. J'ai donné un bref message et nous nous sommes remis à adorer Jésus dans la Sainte Eucharistie. 

En fin de soirée, j'ai vu un petit attroupement au milieu de l'allée et j'y suis allé. Il y avait là une femme d'âge moyen, les larmes coulant sur son visage. Elle m'a regardé et m'a dit : « 20 ans de thérapie, 20 ans de cassettes et de livres d'auto-assistance… mais ce soir, j'ai été guérie.

Quand je suis rentré chez moi au Canada, j'ai enregistré cette chanson, que nous pouvons intégrer à notre prière d'ouverture aujourd'hui…

Vous voilà

Mystère sur mystère
Bougies allumées, mon âme aspire à toi

Tu es le grain de blé, pour nous tes agneaux à manger
Jésus, te voici
Sous le déguisement du pain, c'est comme tu l'as dit
Jésus, te voici

Lieu saint, rencontre face à face
L'encens brûle, nos cœurs brûlent pour toi

Tu es le grain de blé, pour nous tes agneaux à manger
Jésus, te voici
Sous le déguisement du pain, c'est comme tu l'as dit
Jésus, te voici
Je suis à genoux en ce moment, parce que tu es ici d'une manière ou d'une autre
Jésus, te voici

Me voici tel que je suis
Je crois Seigneur, aide mon incrédulité

Tu es le grain de blé, pour nous tes agneaux à manger
Jésus, te voici
Sous le déguisement du pain, c'est comme tu l'as dit
Jésus, te voici
Je suis à genoux en ce moment, parce que tu es ici d'une manière ou d'une autre
Jésus, te voici
Les anges ils sont ici, les saints et les anges ils sont ici
Jésus, te voici
Jésus, te voici

Saint, saint, saint
Vous voilà
Tu es le Pain de Vie

—Mark Mallett, de Vous voilà, 2013 ©

Le toucher guérisseur

Jésus a promis avant de monter au ciel qu'il resterait avec nous jusqu'à la fin des temps.

Je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la consommation du monde. (Matthieu 28:20)

Il le pensait au sens propre.

Je suis le pain vivant descendu du ciel ; celui qui mange ce pain vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c'est ma chair pour la vie du monde… Car ma chair est une vraie nourriture, et mon sang est une vraie boisson. (Jean 6:51, 55)

Lorsque le règne brutal du dictateur roumain Nicolae Ceausescu s'est effondré en 1989, des photos de milliers d'enfants et de bébés dans des orphelinats d'État sont apparues dans les médias occidentaux. Les infirmières étaient débordées par le nombre d'enfants, confinées dans des berceaux en métal et changeaient les couches comme une chaîne de montage. Ils ne roucoulaient pas ou ne chantaient pas aux bébés; ils ont simplement mis des bouteilles dans leur bouche et les ont ensuite appuyées contre les barreaux de leur berceau. Les infirmières ont déclaré que de nombreux bébés sont morts sans raison apparente. Comme ils l'ont découvert plus tard, cela était dû à une manque d'affection physique aimante.

Jésus savait que nous aurions besoin de le voir et de le toucher. Il nous a laissé un très beau et très humble cadeau de sa présence dans la Sainte Eucharistie. Il est là, sous le déguisement du pain, là, vivant, aimant et palpitant de miséricorde envers toi. Alors pourquoi ne nous approchons-nous pas de Lui, qui est le Grand Médecin et Guérisseur, aussi souvent que nous le pouvons ?

Pourquoi cherchez-vous le vivant parmi les morts? Il n'est pas ici, mais il a été élevé. (Luc 24: 5-6)

Oui, certains Le cherchent littéralement parmi les morts - le mot mort des thérapeutes égocentriques, de la psychologie pop et des pratiques new age. Allez à Jésus qui vous attend ; cherchez-le dans la Sainte Messe; cherchez-le dans l'adoration… et vous le trouverez.

Avant que Jésus n'entre dans sa passion, il a pensé à vous et à moi et a prié : «Père, ils sont ton cadeau pour moi. Jn 17: 24 Imagine ça! Vous êtes le cadeau du Père à Jésus ! En retour, Jésus se donne à vous à chaque messe.

Le Seigneur a commencé une grande œuvre en beaucoup d'entre vous, et ces grâces se poursuivront tout au long de la Sainte Messe. De votre côté, cultivez l'amour et la révérence pour Jésus dans l'Eucharistie. Faites de votre génuflexion un véritable acte d'adoration ; préparez votre cœur à Le recevoir dans la Sainte Communion ; et passez quelques minutes après la messe à l'aimer et à le remercier de vous aimer.

C'est Jésus dans cette Hostie. Comment cela ne peut-il pas vous changer ? La réponse est que ce ne sera pas le cas, à moins que vous ne lui ouvriez votre cœur et que vous ne le laissiez vous aimer, comme vous l'aimez en retour.

La voix guérisseuse

J'ai lu un jour un psychologue dire que, même s'il n'était pas catholique, ce que l'Église offrait à travers la Confession était vraiment ce qu'il essayait de faire dans sa pratique : laisser les gens décharger leurs consciences troublées. Cela seul a commencé un grand processus de guérison chez beaucoup.

Dans un autre article, j'ai lu un officier de police dire qu'il laissera souvent les dossiers des « affaires froides » ouverts pendant des années parce que c'est un fait que les meurtriers finissent par dire à quelqu'un, à un moment donné, ce qu'ils ont fait - même s'ils sont obscures. Oui, il y a quelque chose dans le cœur humain qui ne peut pas porter le fardeau de son péché.

Jésus, le Grand Psychologue, le savait. C'est pourquoi Il nous a laissé l'incroyable Sacrement de Réconciliation à travers le sacerdoce :

Il souffla sur eux et leur dit : « Recevez le Saint-Esprit. À qui tu pardonnes les péchés leur sont pardonnés, et à qui tu retiens les péchés qui sont retenus. (Jean 20:22-23)

Par conséquent, confessez-vous vos péchés les uns aux autres et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. (Jacques 5:16)

Que tu sois guéri. Un exorciste m'a dit un jour : « Une bonne confession est plus puissante que cent exorcismes. En effet, j'ai expérimenté le pouvoir libérateur de Jésus des esprits oppressifs à tant d'occasions à travers la Confession. Sa Divine Miséricorde n'épargne rien au cœur contrit :

Si une âme ressemblait à un cadavre en décomposition, de sorte que d'un point de vue humain, il n'y aurait aucun [espoir de] restauration et que tout serait déjà perdu, il n'en est pas de même avec Dieu. Le miracle de la Divine Miséricorde restaure pleinement cette âme. Oh, comme sont misérables ceux qui ne profitent pas du miracle de la miséricorde de Dieu! -Miséricorde divine dans mon âme, Journal, n. 1448

Il faut donc — puisque le Christ l'a instituée lui-même — que nous fassions de la confession un Standard partie de nos vies.

«… Ceux qui se confessent fréquemment et le font avec le désir de progresser» remarqueront les progrès qu'ils accomplissent dans leur vie spirituelle. «Ce serait une illusion de rechercher la sainteté, selon la vocation que l'on a reçue de Dieu, sans participer fréquemment à ce sacrement de conversion et de réconciliation.» —POPE JEAN-PAUL II, Conférence pénitentiaire apostolique, 27 mars 2004; culturecatholique.org

Les Catéchisme de l'Eglise catholique ajoute:

Sans être strictement nécessaire, la confession des fautes quotidiennes (péchés véniels) est néanmoins fortement recommandée par l'Église. En effet, la confession régulière de nos péchés véniels nous aide à former notre conscience, à lutter contre les mauvaises tendances, à nous laisser guérir par le Christ et à progresser dans la vie de l'Esprit. En recevant plus fréquemment par ce sacrement le don de la miséricorde du Père, nous sommes poussés à être miséricordieux comme il est miséricordieux…

« La confession et l'absolution individuelles et intégrales restent le seul moyen ordinaire pour les fidèles de se réconcilier avec Dieu et l'Église, à moins que l'impossibilité physique ou morale ne dispense de ce genre de confession. Il y a des raisons profondes à cela. Le Christ est à l'œuvre dans chacun des sacrements. Il s'adresse personnellement à chaque pécheur : « Mon fils, tes péchés sont pardonnés. Il est le médecin qui soigne chacun des malades qui ont besoin de lui pour les guérir. Il les élève et les réintègre dans la communion fraternelle. La confession personnelle est ainsi la forme la plus expressive de la réconciliation avec Dieu et avec l'Église. -Catéchisme de l'Eglise catholique (CCC), n. 1458, 1484

Mon cher frère en Christ, si tu veux être guéri et fortifié en ces jours de bataille, alors tends la main fréquemment et "touche" Jésus dans l'Eucharistie afin que tu te souviennes que tu n'es pas orphelin. Si vous êtes tombé et que vous vous sentez abandonné, écoutez sa voix apaisante par l'intermédiaire de son serviteur, le prêtre : « Je t'absous de tes péchés… »

Ainsi, dans les sacrements, le Christ continue de nous « toucher » pour nous guérir. (CEC, n° 1504)

Quels dons Jésus nous a laissés : sa personne même, son assurance miséricordieuse pour que vous restiez en lui, comme il reste en vous.

Je suis la vigne, vous êtes les sarments. Celui qui restera en moi et moi en lui portera beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. (Jean 15: 5)

Prenez un moment pour écrire dans votre journal ce que vous avez sur le cœur… une prière d'action de grâce, une question, un doute… et donnez de l'espace à Jésus pour parler à votre cœur. Et puis terminez avec cette prière…

Reste en moi

Jésus j'ai besoin de toi ici en moi maintenant
Jésus j'ai besoin de toi ici en moi maintenant
Jésus j'ai besoin de toi ici en moi maintenant

Reste en moi pour que je reste toi
Demeure en moi pour que je demeure en toi
Remplis-moi maintenant de ton Saint-Esprit, Seigneur
Reste en moi pour que je reste en toi

Jésus, je crois que tu es ici en moi maintenant
Jésus, je crois que tu es ici en moi maintenant
Et Jésus je crois, O Tu es ici en moi maintenant

Reste en moi pour que je reste toi
Demeure en moi pour que je demeure en toi
Oh, remplis-moi maintenant de ton Saint-Esprit, Seigneur
Reste en moi pour que je reste en toi

Reste en moi pour que je reste toi
Demeure en moi pour que je demeure en toi
Oh, remplis-moi maintenant de ton Saint-Esprit, Seigneur
Reste en moi pour que je reste en toi

—Mark Mallett, extrait de Let the Lord Know, 2005©

 

Pour voyager avec Mark dans The Now Word,
cliquez sur la bannière ci-dessous pour vous inscrire.
Votre e-mail ne sera communiqué à personne.

Maintenant sur Telegram. Cliquez sur:

Suivez Mark et les « signes des temps » quotidiens sur MeWe :


Suivez les écrits de Mark ici:

Écouter sur les réseaux suivants :


 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Notes

Notes
1 Jn 17: 24
Publié dans ACCUEIL, RETRAITE DE GUÉRISON.