Chers fils et filles

 

Il il y a beaucoup de jeunes qui lisent Le mot maintenant ainsi que les familles qui m'ont dit partager ces écrits autour de la table. Une mère a écrit:

Vous avez changé le monde de ma famille grâce aux newsletters que je vous ai lues et que je vous transmets. Je crois que votre don nous aide à vivre une vie plus «sainte» (je veux dire qu'en priant plus souvent, en faisant plus confiance à Marie, en Jésus plus, en allant à la confession d'une manière plus significative, en ayant un désir plus profond de servir et de vivre une vie sainte…). À quoi je dis "MERCI!"

Voici une famille qui a compris le «but» prophétique sous-jacent de cet apostolat: 

… La prophétie au sens biblique ne signifie pas prédire l'avenir mais expliquer la volonté de Dieu pour le présent, et donc montrer le bon chemin à prendre pour l'avenir… voilà le point: [les révélations privées] nous aident à comprendre la signes des temps et d'y répondre correctement avec foi. - Cardinal Ratzinger (PAPE BENOÎT XVI), «Message de Fatima», Commentaire théologique, www.vatican.va

En même temps, de nombreuses prophéties de saints et de mystiques do parler de l'avenir - ne serait-ce que pour nous rappeler à Dieu dans le moment présent, poussé pour ainsi dire par les «signes des temps».

Le prophète est quelqu'un qui dit la vérité sur la force de son contact avec Dieu - la vérité pour aujourd'hui, qui aussi, naturellement, éclaire l'avenir. —Le cardinal Joseph Ratzinger (PAPE BENOÎT XVI), Prophétie chrétienne, la tradition post-biblique, Niels Christian Hvidt, Préface, p. vii

Alors, en lisant Le mot maintenant est certes en train de réfléchir de temps en temps alors que nous nous rapprochons de l'accomplissement de nombreuses prophéties qui parlent de «châtiment», de «tribulation», etc. ? Y a-t-il un but ou simplement une inutilité? Devraient-ils faire des plans ou simplement s'arrêter? Devraient-ils aller à l'université, se marier, avoir des enfants… ou simplement attendre la fin de la tempête? Beaucoup commencent à combattre une peur et une désillusion terribles, sinon la dépression.

Et donc, je veux parler du fond du cœur à tous mes jeunes lecteurs, à mes petits frères et sœurs et même à mes propres fils et filles, dont certains sont maintenant entrés dans la vingtaine.

 

VRAI ESPOIR 

Je ne peux pas parler pour vous, mais l'approche du printemps, le ruissellement de la neige fondante, la touche chaleureuse de ma femme, le rire d'un ami, l'éclat dans les yeux de mes petits-enfants… ils me rappellent chaque jour quel beau cadeau life est, malgré toute souffrance. Cela, et il y a la joie de se rendre compte que Je suis aimé:

Les actes de miséricorde du Seigneur ne sont pas épuisés, sa compassion n'est pas épuisée; ils sont renouvelés chaque matin - grande est votre fidélité! (Lamentations 3: 22-23)

Oui, n'oubliez jamais ceci: même lorsque vous échouez, même lorsque vous péchez, cela ne peut pas plus empêcher l'amour de Dieu pour vous qu'un nuage ne peut empêcher le soleil de briller. Oui, c'est vrai que les nuages ​​de notre péché peuvent assombrir nos âmes la tristesse et l'égoïsme peuvent plonger le cœur dans de profondes ténèbres. Il est également vrai que le péché, s'il est assez grave, peut complètement nier le les effets de l'amour de Dieu (c'est-à-dire la grâce, la puissance, la paix, la lumière, la joie, etc.) comme un nuage de pluie épais peut voler la chaleur et la lumière du soleil. Pourtant, tout comme ce même nuage ne peut pas éteindre le soleil lui-même, votre péché peut n'allons jamais éteignez l'amour de Dieu pour vous. Parfois, cette seule pensée me donne envie de pleurer de joie. Parce que maintenant je peux arrêter d'essayer si fort pour que Dieu m'aime (la façon dont nous essayons si dur de gagner l'admiration d'autrui) et simplement me reposer et de confiance dans Son amour (et si vous oubliez combien Dieu vous aime, regardez la croix). La repentance ou le détournement du péché ne consiste donc pas à me rendre aimable à Dieu mais à devenir celui qu'Il m'a créé pour que j'aie la capacité de aime-le, qui m'aime déjà.

Qui nous séparera de l'amour du Christ? Est-ce que la tribulation, la détresse, la persécution, la famine, la nudité, le péril ou l'épée? …Non, dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. Car je suis sûr que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les principautés, ni les choses présentes, ni les choses à venir, ni les pouvoirs, ni la hauteur, ni la profondeur, ni rien d'autre dans toute la création, ne pourront nous séparer de la l'amour de Dieu en Jésus-Christ notre Seigneur. (Rom 8: 38-39)

En fait, Saint Paul révèle que son bonheur dans cette vie n'était pas basé sur le fait d'avoir des choses, d'accomplir des poursuites et des rêves mondains, d'acquérir richesse et notoriété, ou même de vivre dans un pays exempt de guerre ou de persécution. Plutôt, sa joie venait de savoir que il était aimé et poursuivre Celui qui est l'Amour lui-même.

En effet, je considère tout comme une perte à cause de la valeur inestimable de la connaissance de Christ Jésus mon Seigneur. Pour lui, j'ai subi la perte de toutes choses, et je les considère comme un déchet, afin de gagner Christ. (Philippiens 3: 8)

Là réside oui l'espoir pour votre avenir: quoi qu'il arrive, tu es aimé. Et quand vous acceptez cet Amour Divin, vivez de cet Amour et cherchez par-dessus tout cet Amour, alors tout le reste sur terre - les meilleurs aliments, les meilleures aventures et même les relations saintes - pâlit en comparaison. L'abandon total à Dieu est la racine du bonheur éternel.

Reconnaître cette dépendance totale vis-à-vis du Créateur est une source de sagesse et de liberté, de joie et de confiance... -Catéchisme de l'Église catholique, n° 301

C'est aussi le témoignage d'innombrables saints et martyrs qui vous ont précédés. Pourquoi? Parce qu'ils n'étaient pas fixés sur ce que ce monde a à offrir et étaient même prêts à tout perdre pour posséder Dieu. Ainsi, certains des saints aspiraient même à vivre à l'époque où vous et moi vivons maintenant parce qu'ils savaient que cela impliquerait un amour héroïque. Et maintenant, nous nous y attelons - et pourquoi vous êtes né pour ces temps-ci:

Écouter le Christ et l'adorer nous conduit à faire des choix courageux, à prendre des décisions parfois héroïques. Jésus est exigeant, car il souhaite notre vrai bonheur. L'Église a besoin de saints. Tous sont appelés à la sainteté et seuls les saints peuvent renouveler l'humanité. —POPE JEAN-PAUL II, Message des Journées Mondiales de la Jeunesse 2005, Cité du Vatican, 27 août 2004, Zenit.org

Mais y a-t-il même un avenir vers lequel se tourner?

 

LA RÉALITÉ DE NOTRE TEMPS

Il y a plusieurs années, un jeune homme désemparé m'a écrit. Il lisait sur le Prochaine purification du monde et se demandait pourquoi il devrait même prendre la peine de publier un nouveau livre sur lequel il travaillait. J'ai répondu qu'il y avait plusieurs raisons pour lesquelles il devrait. Premièrement, aucun de nous ne connaît la chronologie de Dieu. Comme l'ont dit sainte Faustine et les papes, nous vivons un «temps de miséricorde». Mais la Miséricorde de Dieu est comme un élastique qui s'étire au point de se casser… et puis une petite nonne dans un couvent au milieu de nulle part se met sur son visage devant le Saint Sacrement et gagne pour le monde une autre décennie de sursis. Vous voyez, ce jeune homme m'a écrit il y a environ 14 ans. J'espère qu'il a publié ce livre.

De plus, ce qui arrive sur terre n'est pas la fin du monde mais la fin de cette ère. Maintenant, je n'ai pas menti à ce jeune homme; Je ne lui ai pas donné de faux espoirs et lui ai dit qu'il n'y avait pas de quoi s'inquiéter ou qu'il n'y aurait pas de temps difficiles à venir. Je lui ai plutôt dit que, comme Jésus, le Corps du Christ doit maintenant suivre sa Tête à travers sa propre passion, la mort et la résurrection. Comme il est dit dans le Catéchisme:

L'Église n'entrera dans la gloire du royaume que par cette Pâque finale, lorsqu'elle suivra son Seigneur dans sa mort et sa résurrection. -Catéchisme de l'Église catholique, n° 677

Pourtant, cette pensée le dérangeait. Cela peut même vous rendre triste et inquiet: "Pourquoi les choses ne peuvent-elles pas rester telles quelles?"

Eh bien, je veux vous poser une question: avez-vous vraiment voulez-vous que ce monde continue comme il est? Voulez-vous vraiment un avenir où pour avancer, vous devez vous endetter? Un avenir à peine en vie, même avec un diplôme universitaire? Un monde où les robots élimineront bientôt des dizaines de millions d'emplois? Une société où la peur, la colère et la violence dominent notre actualité quotidienne? Une culture où démolir les autres sur les réseaux sociaux est devenu la norme? Un monde où la planète et nos corps sont empoisonné par des produits chimiques, des pesticides et des toxines entraînant de nouvelles et horribles maladies? Un endroit où vous ne pouvez pas vous sentir en sécurité en marchant dans votre propre quartier? Un monde où nous avons des fous aux commandes de missiles nucléaires? Une culture où les maladies sexuellement transmissibles et le suicide sont épidémiques? Une société où la consommation de drogue s'intensifie et la traite des êtres humains se propage comme un fléau? Un milieu où la pornographie se dégrade et emprisonne vos amis et votre famille sinon vous-même? Une génération qui dit qu'il n'y a pas d'absolus moraux, tout en réinventant la «vérité» et en faisant taire ceux qui ne sont pas d'accord? Un monde où les dirigeants politiques ne croient en rien et disent quoi que ce soit pour rester au pouvoir?

Je pense que vous comprenez l'idée. Saint Paul a écrit que dans le Christ, «Tout tient ensemble.» Colossiens 1: 17 Ainsi, lorsque nous retirons Dieu de la sphère publique, toutes choses se séparent. C'est pourquoi l'humanité est au bord de l'autodestruction et pourquoi nous sommes arrivés à la fin d'une époque, ce qu'on appelle la «fin des temps». Mais encore une fois, la «fin des temps» n'est pas équivalente à la «fin du monde»…

 

RESTAURER TOUTES LES CHOSES EN CHRIST

Dieu n'a pas créé l'humanité pour ce genre de désordre. Il ne va pas simplement lever les mains et dire: «Ah, j'ai essayé. Oh bien Satan, tu gagnes. Non, le Père nous a créés pour vivre en parfaite harmonie avec lui et la création. Et par Jésus, le Père entend redonner à l'homme cette dignité. Ceci n'est possible, bien sûr, que si nous vivons selon les lois qu'Il a établies qui régissent l'univers physique et spirituel, si nous «vivons» dans la Volonté Divine. Ainsi, on pourrait dire que Jésus est mort sur la croix, non seulement pour nous sauver, mais pour restaurer nous à notre dignité légitime, faite comme nous sommes à l'image de Dieu. Jésus est un roi et il veut que nous régnions avec lui. C'est pourquoi il nous a appris à prier:

Que ton règne vienne et que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. (Matthieu 6:10)

Dieu veut restaurer dans la création l'harmonie originelle qu'Il a établie "au début"...

… une création où Dieu et l'homme, l'homme et la femme, l'humanité et la nature sont en harmonie, en dialogue, en communion. Ce projet, bouleversé par le péché, est repris d'une manière plus admirable encore par le Christ qui le met en œuvre mystérieusement mais efficacement dans la réalité présente, dans l'attente de le mener à son achèvement...  — PAPE JEAN-PAUL II, Audience générale, 14 février 2001

Avez-vous compris cela? Le pape a dit que cela s'accomplirait «dans la réalité actuelle», c'est-à-dire dans fiable, pas l'éternité. Cela signifie que quelque chose de beau va naître «Sur terre comme au ciel» après que les douleurs et les larmes du travail de cette ère actuelle soient terminées. Et ce qui vient est le régner de la volonté de Dieu.

Vous voyez, Adam n'a pas simplement do La volonté de son Créateur, comme un esclave, mais il possédé La volonté de Dieu est la sienne. Ainsi, Adam avait à sa disposition la lumière, la puissance et la vie de la puissance créatrice de Dieu; tout ce qu'Adam pensait, parlait et faisait était imprégné du même pouvoir qui a créé l'univers. Adam a ainsi «régné» sur la création comme un roi parce que la volonté de Dieu régnait en lui. Mais après la chute dans le péché, Adam était encore capable de faire La volonté de Dieu, mais la ressemblance intérieure et la communion qu'il avait avec la Sainte Trinité étaient maintenant brisées et l'harmonie entre l'homme et la création rompue. Tout ne pouvait être restauré que par la grâce. Cette restauration a commencé avec Jésus par sa mort et sa résurrection. Et maintenant, en ces temps, Dieu veut complet ce travail en redonnant à l'homme cette «première» dignité du jardin d'Eden.

De toute évidence, une grande partie de l'humanité a perdu non seulement son harmonie mais même son dialogue avec le Créateur. En tant que tel, l'univers entier gémit maintenant sous le poids du péché de l'homme, en attendant sa restauration. cf. Rom 8: 19

« La création tout entière », nous dit saint Paul, « gémit et passe par les douleurs d'un enfantement qui dure encore », dans l'attente de la Rédemption par laquelle le Christ doit rétablir la juste relation entre Dieu et sa création. Mais l'acte rédempteur du Christ n'a pas restauré par lui-même toutes choses, il a simplement rendu possible l'œuvre de la rédemption, il a initié notre rédemption. Tout comme l'ensemble de l'humanité partage la désobéissance d'Adam, tous les hommes doivent participer à l'obéissance du Christ à la volonté du Père. La rédemption ne sera achevée que lorsque tous les hommes partageront Son obéissance... — Serviteur de Dieu, Père Walter Ciszek, He Leadeth Me (San Francisco : Ignatius Press, 1995), pp. 116-117

Quand les hommes partageront-ils son obéissance? Lorsque les paroles du «Notre Père» s'accomplissent. Et devine quoi? Vous n'avez sont la génération qui est vivante pour réaliser cela. Vous n'avez sont ceux qui sont nés pour ces temps où Dieu veut rétablissez Son Royaume dans le cœur humain: le Royaume de Sa Divine Volonté.

Et qui sait si vous n'êtes pas venu dans le royaume pour un temps comme celui-ci? (Esther 4:14)

Comme Jésus l'a dit au serviteur de Dieu Luisa Piccarreta:

Dans la création, mon idéal était de former le royaume de ma volonté dans l'âme de ma créature. Mon but premier était de faire de chaque homme l'image de la Divine Trinité en vertu de l'accomplissement de Ma Volonté en lui. Mais par le retrait de l'homme de Ma Volonté, j'ai perdu Mon Royaume en lui, et pendant 6000 longues années, j'ai dû me battre. —Jésus au serviteur de Dieu Luisa Piccarreta, extrait des journaux de Luisa, vol. XIV, 6 novembre 1922; Saints dans la Divine Volonté par le P. Sergio Pellegrini; p. 35

Alors que nous entrons dans le «septième millénaire» depuis la création d'Adam et Eve…

… Nous entendons aujourd'hui le gémissement comme personne ne l'a jamais entendu auparavant… Le Pape [Jean-Paul II] nourrit en effet une grande attente que le millénaire de divisions sera suivi d'un millénaire d'unification. — Cardinal Joseph Ratzinger (BENOÎT XVI), Sel de la terre (San Francisco: Ignatius Press, 1997), traduit par Adrian Walker

 

LA BATAILLE DE NOTRE TEMPS

Maintenant, de votre vivant, cette bataille arrive à son paroxysme. Comme l'a dit saint Jean-Paul II,

Nous sommes maintenant confrontés à la confrontation finale entre l'Église et l'anti-église, entre l'Évangile et l'anti-Évangile, entre le Christ et l'antéchrist. —Le Cardinal Karol Wojtyla (JEAN PAUL II), au Congrès eucharistique, Philadelphie, PA pour la célébration du bicentenaire de la signature de la Déclaration d'indépendance; certaines citations de ce passage omettent les mots «Christ et l'antéchrist». Le diacre Keith Fournier, participant à l'événement, le rapporte comme ci-dessus; cf. Catholic Online; 13 août 1976

Vous avez probablement remarqué que votre génération a tendance à extrême ces jours-ci: faire du skateboard hors des balustrades, sauter d'un bâtiment à l'autre, skier depuis des sommets vierges, prendre des selfies depuis des tours, etc. Mais que diriez-vous de vivre et de mourir pour quelque chose de totalement épique? Que diriez-vous de vous engager dans une bataille dont l'issue affectera l'univers entier? Voulez-vous être en marge du banal ou sur le lignes de front de miracles? Parce que le Le Seigneur a déjà commencé à répandre son Esprit sur ceux qui disent «Oui, Seigneur. Je suis ici." Il a déjà commencé un renouveau du monde dans le cœur d'un reste. Quel temps pour vivre! Parce que…

… Vers la fin du monde, et même bientôt, Dieu Tout-Puissant et sa Sainte Mère doivent susciter de grands saints qui surpasseront en sainteté la plupart des autres saints autant que les cèdres du Liban dominent de petits arbustes… Ces grandes âmes remplies de grâce et le zèle sera choisi pour s'opposer aux ennemis de Dieu qui font rage de tous côtés. Ils seront exceptionnellement dévoués à la Sainte Vierge. Illuminés par sa lumière, fortifiés par sa nourriture, guidés par son esprit, soutenus par son bras, abrités sous sa protection, ils se battront d'une main et construiront de l'autre. -Vraie dévotion à la Bienheureuse Vierge Marie, Saint Louis de Montfort, art. 47-48

Oui, vous êtes appelé à rejoindre La petite racaille de Notre-Dame, joindre La contre-révolution pour restaurer la vérité, la beauté et la bonté. Ne vous méprenez pas: il y a beaucoup de choses qui doivent être purifiées dans cette ère actuelle pour qu'une nouvelle ère puisse naître. Il faudra, en partie, un Chirurgie cosmique. Cela, et Jésus a dit, vous ne pouvez pas verser du vin nouveau dans une vieille peau de vin parce que la vieille peau va juste éclater. cf. Marc 2:22 Eh bien, tu es cette nouvelle outre et le vin nouveau est une deuxième Pentecôte que Dieu va déverser sur le monde après cet hiver de douleurs:

«Alors que le troisième millénaire de la Rédemption approche, Dieu prépare un grand printemps pour le christianisme, et nous pouvons déjà voir ses premiers signes. Que Marie, l'Étoile du matin, nous aide à dire avec une ardeur toujours nouvelle notre «oui» au plan du Père pour le salut afin que toutes les nations et toutes les langues voient sa gloire. —POPE JEAN PAUL II, Message pour le Dimanche missionnaire mondial, n ° 9, 24 octobre 1999; www.vatican.va

 

PAS DE FAUX ESPOIR

Oui, vos compétences, vos talents, vos livres, votre art, votre musique, votre créativité, vos enfants et surtout votre sainteté sont ce que Dieu va utiliser pour reconstruire une civilisation de l'amour dans laquelle le Christ régnera, enfin, jusqu'aux extrémités de la terre (voir Jésus vient!). Alors, ne perdez pas espoir! Le pape Jean-Paul II n'a pas lancé les Journées mondiales de la jeunesse pour annoncer la fin du monde mais début d'un autre. En fait, il vous a appelé et moi pour devenir son hérauts. 

Chers jeunes, c'est à vous d'être veilleurs du matin qui annonce la venue du soleil qui est le Christ ressuscité! —POPE JEAN-PAUL II, Message du Saint-Père aux jeunes du monde, XVIIe Journées mondiales de la jeunesse, n. 3; (cf. Is 21, 11-12)

Beaucoup d’entre vous venaient d’atteindre leur adolescence lorsque son successeur, Benoît XVI, a été élu. Et il a dit la même chose, suggérant même qu'il formait un «nouveau Cénacle» pour prier avec les jeunes pour cette nouvelle Pentecôte. Son message, loin du désespoir, prévoyait la la venue du Royaume de Dieu d'une nouvelle manière. 

La puissance du Saint-Esprit ne nous éclaire pas seulement et nous console. Il nous oriente également vers l'avenir, à la venue du Royaume de Dieu… Cette puissance peut créer un nouveau monde: elle peut «renouveler la face de la terre» (Cf. Ps 104: 30)! Forte de l'Esprit et tirant parti de la riche vision de la foi, une nouvelle génération de chrétiens est appelée à aider à construire un monde dans lequel le don de la vie de Dieu est accueilli, respecté et chéri - non rejeté, craint comme une menace et détruit. Une nouvelle ère où l'amour n'est ni avide ni égoïste, mais pur, fidèle et véritablement libre, ouvert aux autres, respectueux de leur dignité, à la recherche de leur bien, rayonnant de joie et de beauté. Une nouvelle ère dans laquelle l'espoir nous libère de la superficialité, de l'apathie et de l'absorption de soi qui endort nos âmes et empoisonne nos relations. Chers jeunes amis, le Seigneur vous demande d'être des prophètes de cette nouvelle ère, des messagers de son amour, attirant les gens vers le Père et construisant un avenir d'espérance pour toute l'humanité. —POPE BENOÎT XVI, Homélie, Journée mondiale de la jeunesse, Sydney, Australie, 20 juillet 2008; vatican.va

Cela semble assez beau, n'est-ce pas? Et ce n'est pas un faux espoir, pas de «fake news». Les Écritures parlent de ce renouveau à venir et de cette «période de paix», comme l'appelait Notre-Dame de Fatima. Voir Psaume 72: 7-9; 102: 22-23; Ésaïe 11: 4-11; 21: 11-12; 26: 9; Jérémie 31: 1-6; Ézéchiel 36: 33-36; Osée 14: 5-8; Joel 4:18; Daniel 7:22; Amos 9: 14-15; Michée 5: 1-4; Sophonie 3: 11-13; Zacharie 13: 8-9; Malachie 3: 19-21; Matt 24:14; Actes 3: 19-22; Héb 4: 9-10; et Ap 20: 6. Les Pères de l'Église primitive ont expliqué ces Écritures (voir Cher Saint-Père… Il vient!) et, comme je l'ai dit, les papes l'ont proclamé (voir Les papes… et l'ère naissante). Prenez le temps de lire ces ressources à un moment donné, car elles parlent d’un avenir plein d’espoir: la fin de la guerre; la fin de nombreuses maladies et la mort prématurée; la fin de la destruction de la nature; et la fin des divisions qui ont déchiré la race humaine pendant des milliers d'années. Non, ce ne sera pas le paradis, du moins extérieurement. Pour ça venue du royaume «Sur terre comme au ciel» est un interieur réalité que Dieu accomplira dans l'âme de son peuple afin de préparer l'Église en tant qu'épouse, à être «sans tache ni défaut» pour le retour final de Jésus à la toute fin des temps. cf. Éph 5:27 et Le milieu à venir Ainsi, ce à quoi vous étiez destiné en ces jours, chers fils et filles, c'est de recevoir un «sainteté nouvelle et divine » jamais avant donné à l'Église. C'est la «couronne de sainteté» et le plus grand don que Dieu a réservé pour les derniers temps… pour vous et vos enfants:

Vivre dans la Divine Volonté lègue à l'âme sur terre la même union intérieure avec la Volonté de Dieu que celle dont jouissent les saints du ciel. -Tour. Joseph Iannuzzi, théologien, Le livre de prière de la volonté divine, p. 699

Et cela ne peut s'empêcher d'avoir un impact sur toute la création.

 

PRÉPARATION

Pourtant, vous pourriez craindre les épreuves qui arrivent déjà dans le monde (par exemple, la guerre, la maladie, la famine, etc.) et la peur rivalise avec l'espoir. Mais en vérité, ce n'est qu'une cause de peur pour ceux qui restent en dehors de la grâce de Dieu. Mais si vous essayez honnêtement de suivre Jésus, en mettant votre foi et votre amour en lui, il promet de vous protéger.

Parce que vous avez gardé mon message d'endurance, je vous garderai en sécurité pendant le temps de l'épreuve qui va venir dans le monde entier pour tester les habitants de la terre. J'arrive vite. Tenez-vous fermement à ce que vous avez, afin que personne ne puisse prendre votre couronne. (Ap 3: 10-11)

Comment vous gardera-t-il en sécurité? Une façon est de passer par Notre-Dame. Pour ceux qui se donnent à Marie et la prennent comme leur mère, elle devient cela sécurité que Jésus promet:

Mon Cœur Immaculé sera votre refuge et le chemin qui vous conduira à Dieu. —Notre Dame de Fatima, Seconde apparition, 13 juin 1917, La révélation des deux cœurs dans les temps modernes, www.ewtn.com

Ma mère est l'arche de Noé.— Jésus à Élisabeth Kindelmann, La Flamme d'Amour, p. 109 Imprimatur Mgr Charles Chaput

Cela, et revenant à notre thème d'ouverture sur l'amour, St.John déclare:

L'amour parfait chasse toute peur. (1 Jean 4:18)

Aime et ne crains rien. L'amour, comme le soleil dissipant les brumes du matin, dissout la peur. Cela ne veut pas dire que vous et moi ne souffrirons pas. Est-ce le cas même maintenant? Bien sûr que non. La souffrance ne se terminera pas complètement avant la consommation de toutes choses à la fin des temps. Et ainsi…

Ne craignez pas ce qui peut arriver demain.
Le même Père aimant qui prend soin de vous aujourd'hui le fera
prendre soin de vous demain et tous les jours.
Soit il vous protégera de la souffrance
ou Il vous donnera une force sans faille pour le supporter.
Soyez en paix alors et mettez de côté toutes les pensées et imaginations anxieuses
.
—St. François de Sales, évêque du XVIIe siècle

Plus l'obscurité est grande, plus notre confiance doit être complète.
—St. Faustine, Miséricorde divine dans mon âme, Journal, n. 357

Tu es aimé,
Marquez

 

Pour voyager avec Mark dans The Now Word,
cliquez sur la bannière ci-dessous pour vous inscrire.
Votre e-mail ne sera communiqué à personne.

 
Traduction Français: Philippe B.
Pour lire mes articles en français, cliquez sur le drapeau :

 
 
Print Friendly, PDF & Email

Notes

Notes
1 Colossiens 1: 17
2 cf. Rom 8: 19
3 cf. Marc 2:22
4 cf. Éph 5:27 et Le milieu à venir
Publié dans ACCUEIL, VOLONTÉ DIVINE, L'ÈRE DE PAIX.