Entend-il le cri des pauvres?

 

 

"OUI, nous devons aimer nos ennemis et prier pour leurs conversions », a-t-elle convenu. «Mais je suis en colère contre ceux qui détruisent l'innocence et la bonté. Ce monde a perdu son attrait pour moi! Le Christ ne viendrait-il pas en courant vers Son Épouse qui est de plus en plus maltraité et criant?

Tels étaient les sentiments d'un de mes amis à qui j'ai parlé après un de mes événements ministériels. J'ai réfléchi à ses pensées, émotionnelles, mais raisonnables. «Ce que vous demandez, ai-je dit, c'est si Dieu entend le cri des pauvres?

 

L'INJUSTE PRÉVAUT-IL?

Même avec le bouleversement brutal de la Révolution française, les générations depuis lors ont essentiellement tenu au moins un minimum de respect pour la vie humaine, même dans la guerre. Après tout, c'est pendant la Révolution française que le concept de «charte des droits de l'homme» est né. Cependant, comme je l'ai expliqué dans mon livre et de nombreux écrits ici, les philosophies qui ont contribué à la Révolution française ont, en fait, ouvert la voie, non pas à une progression de la dignité humaine, mais à son dégénérescence.

La Révolution a marqué le début d'une séparation entre l'Église et l'État. Bien que convenable à un seul niveau - pour le L'Église n'est pas un royaume politique- la séparation devenait dysfonctionnelle d'un autre, de sorte que l'État ne devait plus être guidé par la loi divine et naturelle, mais par l'élite dirigeante ou la majorité agissante. montre de luxe. Église et État? Ainsi, les deux cents dernières années ont accueilli un fossé maintenant béant entre l'Église et l'État dans la mesure où la croyance en Dieu a été pratiquement abandonnée. En corrélation directe, il en va de même pour la croyance que nous sommes faits à son image. Ainsi, l'homme a perdu le «sens de lui-même», devenant un simple sous-produit de l'évolution, même inutile, dans une société de plus en plus individualiste et matérialiste.

Il est vrai que chaque génération connaît des bouleversements sociaux à un degré ou à un autre. Mais les longues ombres qui s'étendent sur notre culture aujourd'hui laissent présager quelque chose de jamais vu auparavant dans l'histoire du monde. 

Je sais que tous les temps sont périlleux, et qu'à chaque fois les esprits sérieux et anxieux, conscients de l'honneur de Dieu et des besoins de l'homme, sont enclins à ne considérer aucun moment aussi périlleux que le leur… tous les temps ont leurs épreuves spéciales que d'autres ne pas avoir. Et jusqu'à présent, j'admets qu'il y avait certains dangers spécifiques pour les chrétiens à certains autres moments, qui n'existent pas à cette époque. Sans doute, mais en admettant toujours cela, je pense toujours que… la nôtre a une obscurité différente en nature de toutes celles qui l'ont précédé. Le péril spécial du temps qui nous attend est la propagation de ce fléau d'infidélité, que les apôtres et notre Seigneur lui-même ont prédit comme la pire calamité des derniers temps de l'Église. Et au moins une ombre, une image typique des derniers temps arrive dans le monde. - John Henry Cardinal Newman (1801-1890), sermon à l'ouverture du Séminaire Saint-Bernard, 2 octobre 1873, L'infidélité du futur

Depuis que le Bienheureux Newman a prononcé ces mots, la vie humaine a été dévaluée à un tel point que des centaines de millions de personnes sont maintenant mortes à cause des maux du communisme et du fascisme, deux guerres mondiales, et le terme «nettoyage ethnique» est devenu courant. Ce sont des révolutions, fomentées au niveau politique, qui ont actuellement pris une forme plus grave et insidieuse: le génocide par la justice.

Avec des conséquences tragiques, un long processus historique atteint un tournant. Le processus qui a conduit jadis à la découverte de l’idée de «droits de l’homme» - droits inhérents à toute personne et antérieur à toute Constitution et législation d’État - est aujourd'hui marqué par une contradiction surprenante. Précisément à une époque où les droits inviolables de la personne sont solennellement proclamés et la valeur de la vie affirmée publiquement, le droit même à la vie est nié ou piétiné, surtout aux moments les plus significatifs de l'existence: le moment de la naissance et le moment de la mort… C'est ce qui se passe aussi au niveau de la politique et du gouvernement: le droit originel et inaliénable à la vie est remis en question ou nié sur la base d'un vote parlementaire ou de la volonté d'une partie du peuple - même s'il l'est la majorité. C'est le sinistre résultat d'un relativisme qui règne sans opposition: le «droit» cesse d'être tel, parce qu'il n'est plus fermement fondé sur la dignité inviolable de la personne, mais est soumis à la volonté du plus fort. De cette manière, la démocratie, contredisant ses propres principes, évolue effectivement vers une forme de totalitarisme. —POPE JEAN-PAUL II, Evangelium Vitae, «L'Évangile de la vie», nf. 18, 20

Sur le plan social, l'érosion de la dignité humaine a cultivé les conditions parfaites pour que la révolution sexuelle germe. En réalité, c'est vraiment seulement dans le passé quarante ans ou alors que nous avons vu l'avortement, la pornographie, le divorce et l'activité homosexuelle exploser essentiellement en pratiques culturellement acceptées.

C'est un temps très court par rapport à deux millénaires depuis l'Ascension du Christ.  

Mais mes amis, le monde ne peut exister sans la cohésion de la grâce liant ses structures entre elles. Comme l'a fait remarquer saint Paul,

Il est avant toutes choses, et en lui toutes choses tiennent ensemble. (Col 1:17)

Parlant des temps qui viendraient directement avant une «ère de paix» dans le monde, le père de l'Église Lactance a écrit:

Toute justice sera confondue et les lois seront détruites. Il n'y aura ni foi parmi les hommes, ni paix, ni bonté, ni honte, ni vérité; et ainsi aussi il n'y aura ni sécurité, ni gouvernement, ni aucun repos des maux.  —Lactance, Pères de l'Église: Les Instituts Divins, Livre VII, Chapitre 15, Encyclopédie catholique; www.newadvent.org

Comment ne pas voir à notre époque ces paroles s'accomplir d'une manière incomparable? De la perte de foi qui se répand dans le monde, aux troubles, à la méchanceté, aux divertissements honteux et aux mensonges abondants; du phénomène du «terrorisme» à la corruption au plus haut niveau des gouvernements et des économies?

Mais comprenez ceci: il y aura des moments terrifiants dans les derniers jours. Les gens seront égocentriques et amoureux de l'argent, fiers, hautains, abusifs, désobéissants envers leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, implacables, calomnieux, licencieux, brutaux, haïssant ce qui est bon, traîtres, imprudents, vaniteux, amoureux du plaisir plutôt que des amants de Dieu, car ils font semblant de la religion mais nient sa puissance. (2 Tim 3: 1-5)

Ce que j'entends dans mon cœur, c'est que Dieu est ne sauraient négliger ces injustices qui ont éclaté sur nous en un laps de temps relativement court - en particulier celle de la corruption et du massacre des innocents. Il arrive! Mais Il est patient, car quand Il agit, ce sera rapide, et changera la face de la terre. cf. La création renaît!

Dieu a patiemment attendu aux jours de Noé pendant la construction de l'arche, dans laquelle quelques personnes, huit en tout, ont été sauvées par l'eau. (1 Pierre 3:20) 

 

LE MYSTÈRE DU MAL

En 1917, un ange était sur le point de châtier la terre, selon les visionnaires de Fatima. Mais notre Sainte Mère - l'Arche de la Nouvelle Alliance cf. La grande arche et Le grand cadeau- intervenu. Et ainsi commença le «temps de miséricorde» dans lequel nous vivons actuellement.

Je prolonge le temps de la miséricorde pour [les pécheurs]. Mais malheur à eux s'ils ne reconnaissent pas ce moment de ma visite. - Jésus, à sainte Faustine, Journal intime, n. 1160, ch. Juin 1937

Pensez aux nombreuses âmes qui ont été sauvées pendant cette période!

Pourtant, depuis 1917, il y a eu des horreurs et des injustices indicibles. À cet égard, on est confronté à un mystère… Dieu n'a-t-il pas entendu leur pleurer, comme les cris dans les camps de la mort d'Hitler?

Dans un endroit comme celui-ci, les mots échouent. En fin de compte, il ne peut y avoir qu'un silence effrayant - un silence qui est lui-même un cri sincère à Dieu: Pourquoi, Seigneur, es-tu resté silencieux? Comment pourriez-vous tolérer tout cela? —POPE BENOÎT XVI, dans les camps de la mort d'Auschwitz, Pologne; Washington post, 29 mai 2006

Oui, le mélange de la Divine Providence et du libre arbitre humain est à la fois une tapisserie impressionnante mais troublante du temps. cf. Les pierres de la contradiction Mais n'oublions pas que c'est la volonté humaine qui continue à manger du fruit défendu; c'est l'homme qui continue de détruire son frère «Abel».

La question du Seigneur: «Qu'as-tu fait?», À laquelle Caïn ne peut échapper, s'adresse aussi aux gens d'aujourd'hui, pour leur faire prendre conscience de l'étendue et de la gravité des attaques contre la vie qui continuent de marquer l'histoire humaine… Quiconque attaque la vie humaine , attaque en quelque sorte Dieu lui-même. —POPE JEAN-PAUL II, Evangelium Vitae; n. dix

Combien de temps l'humanité peut-elle continuer à attaquer Dieu?

 

EFFRAYANT?

Parfois, les gens m'écrivent pour me dire qu'ils trouvent mes messages trop effrayants (concernant les paroles prophétiques d'un persécution à venir et châtiment etc).

Mais ce qui, je demande, est plus effrayant qu'une génération qui continue de détruire des milliers de bébés chaque jour - une procédure tortueuse qui l'enfant à naître ressentir parce qu'aucun anesthésique n'est utilisé? Quoi de plus alarmant que ces «scientifiques» qui modifient génétiquement nos cultures maraîchères et semencières avec Conséquences imprévues, tandis que modifier nos modèles météorologiques? Quoi de plus horrible que ceux qui, au nom de la «médecine», créent embryons animal-humain? Plus dérangeant que ceux qui le souhaitent enseigner aux enfants de la maternelle les «vertus» de la sodomie? Plus triste que un adolescent sur quatre contracter une MST? Plus troublant qu'une «guerre contre le terrorisme» préparer le terrain pour une confrontation nucléaire? 

Le monde a perdu son innocence, dans le sens où nous allons au-delà des frontières humainement irréparables sur le lien La chirurgie cosmique

Les fondations une fois détruites, que peuvent faire les justes? (Psaume 11) 

Ils peuvent crier. Dieu entend. Il arrive.

Quand le juste crie, l'Éternel les entend, et de toute leur détresse il les sauve. Le SEIGNEUR est proche de ceux qui ont le cœur brisé; et ceux qui sont écrasés dans l'esprit, il sauve. Nombreux sont les maux du juste, mais c'est d'eux que l'Éternel le délivre. (Psaume 34) 

Viens Seigneur Jésus! Écoutez le cri des pauvres! Venez renouveler la face de la terre! Retirez toute méchanceté pour que la justice et la paix prévalent! Nous demandons également, Dieu notre Père, qu'en purifiant le cancer du péché, vous purifiez également le pécheur. Seigneur, ayez pitié de nous! Vous avez voulu que tout soit sauvé. Alors sauve-nous tous, et laisse l'ancien serpent sans une seule âme à dévorer. Que le talon de votre Mère écrase chacune de ses victoires et accorde à chaque pécheur - l'avorteur, le pornographe, le meurtrier et tous les pécheurs, y compris moi, votre serviteur, Seigneur - votre miséricorde et votre salut. Viens Seigneur Jésus! Écoutez le cri des pauvres!

Heureux ceux qui ont faim et soif de justice; ils doivent être satisfaits. (Matthieu 5: 6) 

Savoir attendre, tout en endurant patiemment les épreuves, est nécessaire pour que le croyant puisse «recevoir ce qui est promis» (He 10, 36) —POPE BENOÎT XVI, encyclique Spe Salvi (sauvé dans l'espoir), n° 8

 

Première publication le 6 avril 2008.

 

LECTURE CONNEXE:

 

 

 

Cliquez ici pour Se désabonner or S'abonner à ce journal.

Vous pouvez aider cet apostolat à plein temps de quatre manières:
1. Priez pour nous
2. Dîme à nos besoins
3. Faites passer les messages aux autres!
4. Achetez la musique et le livre de Mark:

 

LA CONFRONTATION FINALE
par Mark Mallett


Faire un don 75 $ ou plus, et recevez 50% de réduction of
Le livre de Mark et toute sa musique

dans l' boutique en ligne sécurisée.


"Le résultat final était l'espoir et la joie! … Un guide clair et une explication des temps dans lesquels nous nous trouvons et de ceux vers lesquels nous nous dirigeons rapidement."  - John LaBriola, Soudure catholique en avant

"… Un livre remarquable.  — Jeanne Tardif, Perspicacité catholique

"La confrontation finale est un don de grâce à l’Église. » —Michael D. O'Brien, auteur de Père Elijah

«Mark Mallett a écrit un livre incontournable, un incontournable vade-mecum pour les temps décisifs à venir, et un guide de survie bien documenté pour les défis qui se profilent sur l'Église, notre nation et le monde… La confrontation finale préparera le lecteur, comme aucun autre ouvrage que j'ai lu, à affronter les temps qui nous attendent avec courage, lumière et grâce confiants que la bataille et surtout cette bataille ultime appartiennent au Seigneur. - feu le P. Joseph Langford, MC, co-fondateur, Missionnaires des Pères de la Charité, auteur de Mère Teresa: à l'ombre de Notre-Dame, et Le feu secret de Mère Teresa

«En ces jours de tumulte et de trahison, le rappel du Christ d'être vigilant résonne puissamment dans le cœur de ceux qui l'aiment… Ce nouveau livre important de Mark Mallett peut vous aider à observer et à prier de plus en plus intensément alors que des événements troublants se déroulent. C'est un rappel puissant que, aussi sombres et difficiles que puissent être les choses, "Celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde."  —Patrick Madrid, auteur de Recherche et sauvetage et Pape Fiction

 

Disponible à

www.markmallet.com

-------

Cliquez ci-dessous pour traduire cette page dans une autre langue:

Print Friendly, PDF & Email

Notes

Publié dans ACCUEIL, LES GRANDES ÉPREUVES.