Cinq moyens de ne pas avoir peur

 

SUR LE MÉMORIAL DE ST. JEAN PAUL II

 

N'ayez pas peur! Ouvrez grandes les portes au Christ »!
—ST. JEAN PAUL II, Homélie, Place Saint-Pierre 
22 octobre 1978, n ° 5

 

Publié pour la première fois le 18 juin 2019.

 

OUI, Je sais que Jean-Paul II a souvent dit: «N'ayez pas peur!» Mais alors que nous voyons les vents de tempête augmenter autour de nous et les vagues commencent à submerger la barque de Pierre… comme liberté de religion et d'expression devenir fragile et le possibilité d'un antéchrist reste à l'horizon… comme Prophéties mariales sont remplies en temps réel et les avertissements des papes rester sans réponse… alors que vos propres problèmes personnels, divisions et chagrins s'accumulent autour de vous… comment peut-on ne sauraient avoir peur?"

La réponse est que le saint courage Saint Jean-Paul II nous appelle n'est pas une émotion, mais une divin cadeau. C'est le fruit de la foi. Si vous avez peur, c'est peut-être précisément parce que vous n'avez pas encore ouvert le cadeau. Voici donc cinq façons pour vous de commencer à marcher avec un saint courage à notre époque. (Ces cinq moyens sont également «cachés» dans une homélie prononcée par le Pape François pendant les heures sombres de la veillée pascale en avril 2013)…

 

I. LAISSEZ JÉSUS EN!

La clé des paroles de Jean-Paul II pour «ne pas avoir peur» se trouve dans la deuxième partie de son invitation: «Ouvrez grandes les portes au Christ!»

L'apôtre Jean a écrit:

Dieu est amour, et quiconque reste amoureux demeure en Dieu et Dieu en lui… Il n'y a pas de peur dans l'amour, mais l'amour parfait chasse la peur… (1 Jean 4:18)

Dieu is l'amour qui chasse toute peur. Plus je lui ouvre mon cœur dans une foi enfantine et «reste amoureux», plus il entre, chassant les ténèbres de la peur et me donnant une sainte confiance, audace et paix. cf. Actes 4: 29-31

Je vous laisse la paix; ma paix je vous donne. Ce n'est pas comme le monde le donne que je vous le donne. Ne laissez pas vos cœurs être troublés ou effrayés. (Jean 14:27)

La confiance vient de ne pas savoir à propos Lui comme on le ferait dans un manuel, mais sachant Lui comme d'une relation. Le problème est que beaucoup d'entre nous n'ont pas vraiment ouvert nos cœurs à Dieu.

Parfois, même les catholiques ont perdu ou n'ont jamais eu la chance d'expérimenter le Christ personnellement: non pas le Christ comme un simple `` paradigme '' ou une `` valeur '', mais comme le Seigneur vivant, `` le chemin, la vérité et la vie ''. —POPE JEAN PAUL II, L'Osservatore Romano (édition anglaise du journal du Vatican), 24 mars 1993, p.3

Ou nous le tenons à distance pour de nombreuses raisons - par crainte qu'il me rejette, ou ne subvienne pas à mes besoins, ou surtout, qu'il me demande trop. Mais Jésus dit que si nous ne devenons pas confiants comme de petits enfants, nous ne pouvons pas avoir le royaume de Dieu, cf. Matthieu 19: 14 nous ne pouvons pas savoir que l'Amour, qui chasse la peur ...

… Parce qu'il est trouvé par ceux qui ne le testent pas, et se manifeste à ceux qui ne le croient pas. (Sagesse de Salomon 1: 2)

Par conséquent, la première et fondamentale clé pour ne pas avoir peur est de laisser entrer l'Amour! Et cet Amour est une personne.

Ne fermons pas nos cœurs, ne perdons pas confiance, n'abandonnons jamais: il n'y a pas de situations que Dieu ne puisse pas changer… —POPE FRANÇOIS, Homélie de la veillée pascale, n. 1, 30 mars 2013; www.vatican.va

 

II. LA PRIÈRE OUVRE LA PORTE

Ainsi, «ouvrir grandes les portes au Christ» signifie entrer dans une relation réelle et vivante avec lui. Venir à la messe le dimanche n'est pas la fin per se, comme s'il s'agissait d'une sorte de ticket pour le Paradis, c'est plutôt le début. Afin d'attirer l'Amour dans nos cœurs, nous devons sincèrement nous approcher de Lui en «Esprit et vérité». cf. Jean 4:23

Approchez-vous de Dieu, et il s'approchera de vous. (Jacques 4: 8)

Ce rapprochement de Dieu «en esprit» s’appelle avant tout prière. Et la prière est un relation.

...la prière est la relation vivante des enfants de Dieu avec leur Père qui est bon au-delà de toute mesure, avec son Fils Jésus-Christ et avec le Saint-Esprit… La prière est la rencontre de la soif de Dieu avec la nôtre. Dieu a soif que nous ayons soif de lui.  -Catéchisme de l'Église catholique, n ° 2565, 2560

La prière, a dit sainte Thérèse d'Avila, «est un partage intime entre deux amis. Cela signifie prendre souvent le temps d'être seul avec Celui qui nous aime. C'est précisément dans la prière que nous rencontrons Jésus, non pas en tant que divinité lointaine, mais en tant que personne vivante et aimante.

Laissez Jésus ressuscité entrer dans votre vie, accueillez-le comme un ami, avec confiance: il est la vie… —POPE FRANÇOIS, Homélie de la veillée pascale, 30 mars 2013; www.vatican.va

Quand nous parlons simplement à Dieu du fond du cœur -qui est la prière. Et la prière est ce qui tire la sève du Saint-Esprit du Christ, qui est la vigne, dans nos cœurs. Il attire l'Amour qui chasse toute peur.

La prière assiste à la grâce dont nous avons besoin ... -CEC, n.2010

Les grâces de ma miséricorde sont attirées au moyen d'un seul récipient, c'est-à-dire la confiance. Plus une âme fait confiance, plus elle recevra. Les âmes qui ont une confiance illimitée me sont un grand réconfort, car je verse en elles tous les trésors de mes grâces. Je me réjouis qu'ils demandent beaucoup, car c'est Mon désir de donner beaucoup, beaucoup. D'un autre côté, je suis triste quand les âmes demandent peu, quand elles rétrécissent leur cœur. —Diaire de sainte Maria Faustina Kowalska, Miséricorde divine dans mon âme, n° 1578

Alors tu vois, Dieu veut vous ouvrir grand votre cœur à lui. Et cela signifie un don de vous-même. L'amour est un échange, un échange de temps, de mots et de confiance. L'amour signifie devenir vulnérable - vous deux et Dieu devenant vulnérable les uns aux autres (et quoi de plus vulnérable que d'être accroché nu sur une croix pour celui qui ne vous aimera peut-être jamais en retour?) cœur »expulse la peur. En vous réservant du temps pour le souper, vous devez prévoir du temps pour la prière, pour cette nourriture spirituelle qui seule nourrit, guérit et libère l'âme de la peur. 

 

III. LAISSER DERRIÈRE

Il y a cependant de bonnes raisons pour lesquelles certaines personnes ont peur. C'est parce qu'ils pèchent délibérément contre Dieu. cf. Péché délibéré Ils choisissent de se rebeller. C'est pourquoi Saint-Jean poursuit:

… La peur a à voir avec la punition, et donc celui qui a peur n'est pas encore parfait en amour. (1 Jean 4:18)

Mais vous pourriez dire: "Eh bien, je suppose que je suis condamné à avoir peur parce que je trébuche constamment."

Ce dont je parle ici, ce ne sont pas ces péchés véniels qui résultent de la faiblesse et de la fragilité humaines, des imperfections et autres. Ceux-ci ne vous coupent pas de Dieu:

Le péché véniel ne rompt pas l'alliance avec Dieu. Avec la grâce de Dieu, c'est humainement réparable. Le péché véniel ne prive pas le pécheur de la grâce sanctifiante, de l'amitié avec Dieu, de la charité et par conséquent du bonheur éternel. -CCC, n1863

Ce dont je parle ici, c'est connaissance que quelque chose est un péché grave, et pourtant le commettre délibérément. Une telle personne naturellement invite les ténèbres dans leurs cœurs plutôt que l'amour. cf. Jean 3:19 Une telle personne suscite délibérément la peur dans son cœur parce que «La peur a à voir avec la punition.» Leur conscience est troublée, leurs passions sont excitées et ils se lassent facilement en trébuchant dans les ténèbres. Par conséquent, en ouvrant grand son cœur à Jésus par la prière, il faut premier commencez cette prière dans la «vérité qui nous libère». Et la première vérité est celle de savoir qui je suis - et qui je ne suis pas.

… L'humilité est le fondement de la prière… Le pardon est la condition préalable à la liturgie eucharistiquey et la prière personnelle. -Catéchisme de l'Eglise catholique, nf. 2559, 2631

Oui, si vous souhaitez vivre dans la liberté des fils et des filles de Dieu, vous devez prendre la décision de vous détourner de tout péché et attachements malsains:

Ne soyez pas si confiant dans le pardon que vous ajoutez le péché au péché. Ne dites pas que sa miséricorde est grande; il me pardonnera mes nombreux péchés. (Sirach 5: 5-6)

Mais si tu sincèrement approchez-vous de lui «en vérité», Dieu est attente de tout son cœur pour vous pardonner:

Ô âme plongée dans les ténèbres, ne désespérez pas. Tout n'est pas encore perdu. Viens te confier en ton Dieu, qui est amour et miséricorde… Qu'aucune âme ne craigne de s'approcher de Moi, même si ses péchés sont aussi écarlates… Je ne peux pas punir même le plus grand pécheur s'il fait appel à Ma compassion, mais sur le au contraire, je le justifie dans Ma miséricorde insondable et impénétrable. —Jésus à Sainte-Faustine, Miséricorde divine dans mon âme, Journal, n. 1486, 699, 1146

Si nous reconnaissons nos péchés, il est fidèle et juste et nous pardonnera nos péchés et nous purifiera de tout acte répréhensible. (1 Jean 1: 9)

La confession est le lieu désigné par le Christ lui-même pour être libéré du pouvoir du péché. cf. Jean 20:23; Jacques 5:16 C'est le lieu où l'on s'approche de Dieu «en vérité». Un exorciste m'a dit: "Une bonne confession est plus puissante que cent exorcismes." Il n'y a pas de moyen plus puissant pour être délivré d'un esprit de peur que dans le sacrement de la réconciliation. cf. Faire une bonne confession

...il n'y a pas de péché qu'il ne puisse pardonner si seulement nous nous ouvrons à lui... Si jusqu'à présent vous l'avez tenu à distance, avancez. Il vous recevra à bras ouverts. —POPE FRANÇOIS, Homélie de la veillée pascale, 30 mars 2013; www.vatican.va

 

IV. ABANDON

Beaucoup d'entre nous peuvent faire ce qui précède, et pourtant, nous sommes toujours enclins à voir notre paix perturbée, notre sécurité intérieure ébranlée. Pourquoi? Parce que nous ne dépendons pas entièrement sur le Père. Nous ne croyons pas que, quoi qu'il arrive, c'est Son volonté permissive - et sa volonté est "ma nourriture." cf. Jean 3:34 Nous sommes heureux et paisibles quand tout va bien… mais en colère et dérangés lorsque nous rencontrons des obstacles, des contradictions et des déceptions. C'est parce que nous ne lui sommes pas totalement abandonnés, pas encore dépendants uniquement de ses desseins, de la manière dont sont les oiseaux du ciel ou les créatures de la forêt (Matt 6:26).

Certes, nous ne pouvons pas nous empêcher de ressentir la piqûre de ces «épines», cf. Acceptez la Couronne de ces souffrances inattendues et indésirables - et c'est humain. Mais alors nous devrions imiter Jésus dans son humanité quand il s'est abandonné complètement à Abba: cf. Le sauveteur 

… Enlevez-moi cette tasse; encore, pas ma volonté mais la vôtre soit faite. (Luc 22:42)

Remarquez comment après que Jésus a fait cette prière à Gethsémané, un ange a été envoyé pour le réconforter. Puis, comme si la peur humaine s'était évaporée, Jésus se leva et se livra à ses persécuteurs venus l'arrêter. Le Père enverra le même «ange» de force et de courage à ceux qui s'abandonnent totalement à lui.

Accepter la volonté de Dieu, que cela nous plaise ou non, c'est être comme un petit enfant. Une telle âme qui marche dans ce genre d'abandon n'a plus peur, mais elle voit tout comme venant de Dieu, et donc bon - même, ou plutôt, notamment, quand c'est la croix. David a écrit:

Ta parole est une lampe pour mes pieds, une lumière pour mon chemin. (Psaume 119: 105)

Suivre la «lumière» de la volonté de Dieu chasse les ténèbres de la peur:

Le Seigneur est ma lumière et mon salut; de qui devrais je avoir peur? Le Seigneur est la forteresse de ma vie; de qui aurai-je peur? (Psaume 27: 1)

En effet, Jésus a promis que nous trouverions le «repos» en Lui…

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et accablés, et je vous donnerai du repos.

…mais comment?

Prenez mon joug sur vous et apprenez de moi, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez le repos pour vous-même. (Matt 11: 28)

Lorsque nous prenons le joug de sa volonté sur nous, c'est à ce moment que nous trouvons le repos de l'anxiété et de la peur qui cherchent à nous submerger.

Alors n'ayez pas peur si Dieu semble distant dans votre souffrance, comme s'il vous a oublié. Il ne vous oubliera jamais. Telle est sa promesse (voir Ésaïe 49: 15-16 et Matt 28:20). Au contraire, il se cache parfois lui-même et ses intentions sous le déguisement douloureux de sa volonté permissive afin de nous révéler si nous actually lui faire confiance et volonté attendez pour Son timing et sa providence. Quand il s'agissait de nourrir les cinq mille, Jésus demande:

«Où pouvons-nous acheter suffisamment de nourriture pour qu’ils puissent manger?» Il a dit cela pour tester [Philip], parce qu'il savait lui-même ce qu'il allait faire. (cf. Jean 6: 1-15)

Alors, quand tout semble s'effondrer autour de vous, priez:

O Jésus, je m'abandonne à toi, prends soin de tout! (d'un puissant Neuvaine d'abandon)

… Et abandonnez-vous à votre situation en retournant au devoir du moment. Mon directeur spirituel dit souvent que «la colère est la tristesse». Lorsque nous perdons le contrôle, c'est à ce moment-là que nous nous sentons tristes, ce qui se manifeste par de la colère, qui donne alors à la peur un endroit où habiter. 

Si le suivre vous semble difficile, n'ayez pas peur, ayez confiance en lui, ayez confiance qu'il est proche de vous, qu'il est avec vous et qu'il vous donnera la paix que vous recherchez et la force de vivre comme il voudrait que vous le fassiez . —POPE FRANÇOIS, Homélie de la veillée pascale, 30 mars 2013; www.vatican.va

 

V. RIRE!

Enfin, la peur est vaincue par joie! La vraie joie est le fruit de l'Esprit. Lorsque nous vivons les points I à IV ci-dessus, alors la joie naîtra naturellement comme un fruit du Saint-Esprit. Vous ne pouvez pas tomber amoureux de Jésus et ne pas être joyeux! cf. Actes 4:20

Bien que la «pensée positive» ne soit pas suffisante pour chasser la peur, c'est l'attitude appropriée pour un enfant de Dieu, qui crée alors une bonne terre pour saint courage pousser. 

Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur. Je le répète: réjouissez-vous! votre gentillesse doit être connue de tous. Le Seigneur est proche. N'ayez aucune inquiétude, mais en tout, par la prière et la pétition, avec action de grâces, faites connaître vos demandes à Dieu. La paix de Dieu qui surpasse toute compréhension gardera vos cœurs et vos esprits en Christ Jésus. (Phil 4: 7)

Thanksgiving «en toutes circonstances» 1 Thess 5: 18 nous permet d'ouvrir davantage notre cœur à Dieu, d'éviter les pièges de l'amertume et d'embrasser la volonté du Père. Et cela a des répercussions non seulement spirituelles mais corporelles.

Dans une nouvelle recherche fascinante sur le cerveau humain, la Dre Caroline Leaf explique comment nos cerveaux ne sont pas «fixés» comme on le pensait autrefois. Au contraire, nos pensées peuvent nous changer et nous changent physiquement

En pensant, vous choisissez, et comme vous le choisissez, vous indiquez l'expression génétique dans votre cerveau. Cela signifie que vous fabriquez des protéines et que ces protéines forment vos pensées. Les pensées sont des choses réelles et physiques qui occupent l'immobilier mental. -Allumez votre cerveau, Dre Caroline Leaf, BakerBooks, p 32

La recherche, note-t-elle, montre que 75 à 95% des maladies mentales, physiques et comportementales proviennent de la vie de pensée. Ainsi, détoxifier ses pensées peut avoir un impact dramatique sur sa santé, voire diminuer les effets de l'autisme, de la démence et d'autres maladies. 

Nous ne pouvons pas contrôler les événements et les circonstances de la vie, mais nous pouvons contrôler nos réactions… Vous êtes libre de faire des choix sur la façon dont vous concentrez votre attention, et cela affecte la façon dont les produits chimiques, les protéines et le câblage de votre cerveau changent et fonctionnent.—Cf. p. 33

Ex-sataniste, Deboarah Lipsky dans son livre Un message d'espoir taupublishing.com explique comment la pensée négative est comme une balise qui attire les mauvais esprits vers nous, comme la viande pourrie attire les mouches. Donc, pour ceux qui sont prédisposés à être grincheux, négatifs et pessimistes, faites attention! Vous attirez les ténèbres et les ténèbres chassent la lumière de la joie, le remplaçant par l'amertume et la morosité.

Nos problèmes et nos soucis quotidiens peuvent nous envelopper en nous-mêmes, dans la tristesse et l'amertume… et c'est là que se trouve la mort. Ce n'est pas l'endroit où chercher Celui qui est vivant! —POPE FRANÇOIS, Homélie de la veillée pascale, 30 mars 2013; www.vatican.va

Cela surprendra peut-être certains lecteurs de savoir que mes récents écrits traitant de la guerre, du châtiment et de l'Antéchrist ont été écrits avec la joie de Pâques dans mon cœur! Être joyeux n'ignore pas la réalité, le chagrin et la souffrance; il ne joue pas. En fait, c'est la joie de Jésus qui nous permet de réconforter le deuil, de libérer le prisonnier, de verser du baume sur les plaies des blessés, précisément parce que nous leur portons une joie et une espérance authentiques, celle de la résurrection qui se trouve au-delà des croix de nos souffrances.

Faites des choix conscients pour être positif, pour tenir votre langue, pour garder le silence dans la souffrance et avoir confiance en Jésus. L'une des meilleures façons d'y parvenir est de cultiver un esprit d'action de grâce en toutes choses -TOUTE des choses:

En toutes circonstances, rendez grâce, car c'est la volonté de Dieu pour vous en Jésus-Christ. (1 Th 5:18)

C'est aussi ce que cela signifie lorsque le pape François dit: «ne pas regarder parmi les morts pour le Vivant. Homélie de la veillée pascale, 30 mars 2013; www.vatican.va Autrement dit, pour le chrétien, nous trouvons l'espérance dans la croix, la vie dans la vallée de la mort et la lumière dans le tombeau à travers une foi qui croit tout concourt au bien de ceux qui l'aiment. Rom 8: 28

En vivant ces cinq moyens, qui sont fondamentaux pour toute spiritualité chrétienne authentique, nous pouvons être assurés que l'Amour vaincra la peur dans notre cœur et les ténèbres qui s'abattent sur notre monde. De plus, vous aiderez les autres à la lumière de votre foi à commencer à chercher également le Vivant.

 

TOUS, AVEC MARY

À tout ce qui précède, je dis: «ajoute ta mère». La raison pour laquelle ce n’est pas la sixième façon de «ne pas avoir peur» est que nous devons inviter la Sainte Mère à nous accompagner dans peut Nous faisons. Elle est notre mère, qui nous est donnée sous la croix en la personne de saint Jean. Je suis frappé par son action immédiatement après que Jésus lui ait dit: «Voici, ta mère.

Et à partir de cette heure, le disciple l'emmena chez lui. (Jean 19:27)

Nous aussi, nous devons donc l’emmener chez nous, dans nos cœurs. Même le réformiste, Martin Luther, l'a bien compris:

Marie est la Mère de Jésus et la Mère de nous tous même si c'est le Christ seul qui s'est reposé sur ses genoux… S'il est à nous, nous devrions être dans sa situation; là où il est, nous devons être aussi et tout ce qu'il a doit être à nous, et sa mère est aussi notre mère. —Sermon de Noël, 1529

Marie ne vole pas le tonnerre du Christ; elle est la foudre qui mène à Lui! Je ne peux pas compter les fois où cette mère a été mon réconfort et mon réconfort, mon aide et ma force, comme toute bonne mère. Plus je suis proche de Marie, plus je me rapproche de Jésus. Si elle a été assez bonne pour l'élever, elle est assez bonne pour moi. 

Qui que vous soyez qui vous perçoive au cours de cette existence mortelle plutôt dériver dans des eaux perfides, à la merci des vents et des vagues, que de marcher sur un sol ferme, ne détournez pas vos yeux de la splendeur de cette étoile guide, à moins que vous ne le souhaitiez. être submergé par la tempête… Regarde l'étoile, appelle Marie… Avec elle pour guide, tu ne t'égareras pas, en l'invoquant, tu ne perdras jamais courage… si elle marche devant toi, tu ne te lasseras pas; si elle vous montre la faveur, vous atteindrez le but.  -St. Bernard Clairvaux, Homilia super Missus est, II, 17 ans

Jésus, les sacrements, la prière, l'abandon, en utilisant votre raison et votre volonté, et la Mère… on peut ainsi trouver ce lieu de liberté où toute peur se dissipe comme le brouillard avant le soleil du matin. 

Vous ne craindrez ni la terreur de la nuit, ni la flèche qui vole le jour, ni la peste qui rôde dans les ténèbres, ni la peste qui ravage à midi. Quoique mille tombent à vos côtés, dix mille à votre droite, près de vous il ne viendra pas. Vous devez simplement regarder; tu verras le châtiment des méchants. Parce que vous avez le Seigneur pour refuge et que vous avez fait du Très-Haut votre forteresse… (Psaume 91-5-9)

Imprimez-le. Gardez-le dans vos favoris. Référez-vous-y dans ces moments d'obscurité. Le nom de Jésus est Emmanuel - "Dieu est avec nous". Matthieu 1: 23 N'aie pas peur!

 

 

 

 

 


See
mcgillivrayguitars.com

 

The Now Word est un ministère à plein temps qui
continue par votre soutien.
Bénissez-vous et merci. 

 

Pour voyager avec Mark dans The Now Word,
cliquez sur la bannière ci-dessous pour vous inscrire.
Votre e-mail ne sera communiqué à personne.

Print Friendly, PDF & Email

Notes

Notes
1 cf. Actes 4: 29-31
2 cf. Matthieu 19: 14
3 cf. Jean 4:23
4 cf. Péché délibéré
5 cf. Jean 3:19
6 cf. Jean 20:23; Jacques 5:16
7 cf. Faire une bonne confession
8 cf. Jean 3:34
9 cf. Acceptez la Couronne
10 cf. Le sauveteur
11 cf. Actes 4:20
12 1 Thess 5: 18
13 taupublishing.com
14 Homélie de la veillée pascale, 30 mars 2013; www.vatican.va
15 Rom 8: 28
16 Matthieu 1: 23
Publié dans ACCUEIL, PARALYSÉ PAR LA PEUR.