Je suis un disciple de Jésus-Christ

 

Le pape ne peut pas commettre d'hérésie
quand il parle excaèdres,
c'est un dogme de foi.
Dans son enseignement en dehors 
déclarations ex cathedraCependant,
il peut commettre des ambiguïtés doctrinales,
erreurs et même hérésies.
Et comme le pape n'est pas identique
avec toute l'Église,
l'Église est plus forte
qu’un singulier pape égaré ou hérétique.
 
—Mgr Athanase Schneider
19th de septembre, 2023, onepeterfive.com

 

I " MUST HAVE " J'évite depuis longtemps la plupart des commentaires sur les réseaux sociaux. La raison en est que les gens sont devenus mesquins, critiques et carrément peu charitables – et souvent au nom de la « défense de la vérité ». Mais après notre dernière webdiffusion, j'ai tenté de répondre à certains qui nous accusaient, mon collègue Daniel O'Connor et moi, de « dénigrer » le Pape.  

Mes lecteurs de longue date savent que j'ai défendu à plusieurs reprises le pape François là où la justice l'exigeait (par ex. Pape François sur…). J'en ai payé le prix – d'innombrables lettres désagréables m'accusant d'être aveugle, stupide, trompé – et ainsi de suite. Je n'ai absolument aucun regret. En tant que fils de l’Église (et conformément à une promesse que nous faisons en tant que membres des Chevaliers de Colomb), j’ai défendu la papauté comme il se doit. En fait, cet apostolat d’écriture s’étend sur trois pontificats. À ce jour, je n’ai jamais, à ma connaissance, jugé le cœur de nos papes, leurs motivations ou leurs intentions. Et lorsque j’ai abordé la multitude de controverses de la papauté actuelle, je n’ai jamais dénigré le pape François par des sarcasmes mordants, je ne l’ai jamais qualifié avec condescendance de « Bergoglio » ou j’ai insinué qu’il avait de mauvaises intentions. De plus, j'ai défendu le légitimité de son élection et a souligné la nécessité de rester en communion avec le Vicaire du Christ. 

Mais comme presque tous les fidèles catholiques que je connais dans le ministère public, nous sommes exaspérés et épuisés de devoir expliquer, qualifier, recontextualiser, nous excuser, recadrer, reformuler, nuancer et défendre la longue suite de remarques spontanées, d'entretiens étranges, de remarques ambiguës, et les nominations ahurissantes qui ont suivi cette papauté. Comme l'a observé une personne, nous sommes comme ces hommes armés de pelles et de seaux qui suivent l'éléphant du cirque pour nettoyer ses dégâts. Néanmoins, je l’ai fait parce que les enjeux sont élevés : le témoignage et la crédibilité de l'Église du Christ. À l’exception de quelques cardinaux et évêques, et toujours les mêmes, le clergé règne un silence et une orientation presque complets sur ces questions controversées et sur d’autres. Des ministères comme le mien se sont retrouvés obligés de rassurer nos lecteurs, de faire sortir les autres du rebord et de réaffirmer les enseignements constants de notre foi. 

 
En désaccord avec le pape

…ce n’est pas de la déloyauté, ni un manque de romanite être en désaccord avec les détails de certains entretiens qui ont été accordés à l'improviste. Naturellement, si nous ne sommes pas d’accord avec le Saint-Père, nous le faisons avec le plus profond respect et humilité, conscients que nous devrons peut-être être corrigés.  — Père Tim Finigan, professeur de théologie sacramentelle au Séminaire de St John, Wonersh ; extrait de The Hermeneutic of Continuity , « Assent and Papal Magisterium », 6 octobre 2013;http://the-hermeneutic-of-continuity.blogspot.co.uk

Les catholiques ne sont pas moralement tenus d'être d'accord avec les opinions d'un pape sur des questions au contrôle du domaine de la foi et de la morale, comme lorsqu'il prend des positions techniques sur la météo, le sport, l'économie ou la médecine. En fait, on peut même avoir le devoir de s’opposer respectueusement et publiquement à ces opinions s’il s’agit de dégonfler le scandale (voir note de bas de page). Selon les connaissances, la compétence et le prestige que possèdent [les laïcs], ils ont le droit et même parfois le devoir de manifester aux pasteurs sacrés leur opinion sur les questions qui concernent le bien de l'Église et de faire connaître leur opinion. au reste des fidèles chrétiens, sans préjudice de l'intégrité de la foi et des mœurs, avec respect envers leurs pasteurs et attentifs à l'avantage commun et à la dignité des personnes. —Code de droit canonique, Canon 212 §3

Par exemple, le pape François a déclaré il y a trois ans à propos des « vaccins » contre la COVID-XNUMX : « il existe un déni suicidaire… [et que] les gens doivent se faire vacciner ». interview pour le programme d'information italien TG5, 19 janvier 2021; ncronline.com Cette déclaration, contrairement à l'enseignement antérieur, cf. Aucune obligation morale a conduit d’innombrables catholiques à être licenciés de leur emploi, à quitter leurs études postsecondaires ou à devoir choisir entre nourrir leur famille ou suivre une thérapie génique expérimentale. Croyez-moi, j'ai lu les lettres de ceux qui se trouvaient dans ces situations difficiles ; Daniel lui-même a été renvoyé de son doctorat. programme parce qu'ils lui ont dit que le Pape avait dit qu'il devait tirer. Ironiquement, et c'est le plus tragique de tout, c'était littéralement suicidaire pour que beaucoup acceptent l'injection, car les données post-injection évaluent désormais le nombre de blessures et de morts à travers le monde à des millions, cf. Le lourd bilan quelque chose que le Vatican n’a pas encore reconnu. De plus, il s’agissait de thérapies géniques développées et testées à partir de cellules fœtales avortées, ce qui ne fait qu’aggraver le scandale grandissant.

Le fait est qu’un pape n’est pas mon médecin. Il s’agit d’une décision personnelle en matière de santé qui ne peut moralement être dictée par chacun.e. cf. Lettre ouverte aux évêques catholiques

J’ai commencé à écrire sur l’idéologie communiste et la plus grande tromperie derrière l’alarmisme climatique pendant le pontificat de Benoît XVI. cf. Le grand mensonge du changement climatique et Contrôle! Contrôle! J'ai donc été abasourdi lorsque le pape François a non seulement approuvé les affirmations controversées d'un réchauffement climatique d'origine humaine, mais a essentiellement déclaré dans son dernier exhortation apostolique que ce n'est plus une question ouverte. Pourtant, plus de 1600 XNUMX climatologues, météorologues et chercheurs sur le climat, dont le lauréat du prix Nobel, le Dr John Clauser, doctorat. et Ivar Giaever de Norvège, ont récemment signé le «Déclaration mondiale sur le climat» qui affirme sans équivoque : « Il n’y a pas d’urgence climatique. » Lisez pourquoi ici C'est un débat scientifique et non religieux. Même la Société Radio-Canada, très libérale, en a pris note :

Le document, intitulé Louez Dieu [Laudate Deum], était inhabituel pour une exhortation papale et se lisait davantage comme un rapport scientifique de l'ONU. Le ton était vif et ses notes de bas de page faisaient bien plus référence aux rapports climatiques de l'ONU, à la NASA et aux encycliques précédentes de François qu'aux Écritures. -CBC Nouvelles, 4 octobre, 2023

Par ailleurs, Francis cite fréquemment le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) qui a été pris à plusieurs reprises données truquées afin de précipiter leur agenda, notamment l'Accord de Paris sur le climat (que Francis explicitement approuvé). Le GIEC a été surpris en train d'exagérer les données sur Fonte des glaciers himalayens; ils ont ignoré qu'il y avait en effet un 'pause' dans le réchauffement climatique : les meilleurs climatologues ont été chargés de 'Couvrir' le fait que la température de la Terre n'avait pas augmenté depuis 15 ans. L'Université de l'Alabama à Huntsville, considérée comme la plus fiable pour la collecte d'ensembles de données sur la température mondiale développés à partir de satellites, a montré qu'il n'y a pas eu de réchauffement climatique du tout au cours des sept dernières années à partir de janvier 2022. Les climatologues, John Christy et Richard McNider, trouvé qu'en supprimant les effets climatiques des éruptions volcaniques dès le début de l'enregistrement de la température par satellite, il a montré pratiquement aucun changement dans le taux de réchauffement depuis le début des années 1990. 

L’idéologie du changement climatique, qui est au cœur de la « Grande Réinitialisation », constitue un grave danger pour la liberté humaine. cf. Le grand vol En étant fidèle du mieux que je peux à l'appel de Jean-Paul II à être un veilleur, cf. Cher Saint-Père… Il vient! Je me retrouve soudain en totale opposition avec son successeur qui soutient un programme qui pourrait bien conduire l’humanité vers les formes mêmes d’esclavage contre lesquelles Benoît XVI avait mis en garde.

… Sans les conseils de la charité en vérité, cette force mondiale pourrait causer des dommages sans précédent et créer de nouvelles divisions au sein de la famille humaine… l'humanité court de nouveaux risques d'esclavage et de manipulation. —Caritas in Veritate, n ° 33, 26

Mais là encore, la position scientifique de François n'engage pas les fidèles. Il en a dit autant :

Il existe certaines questions environnementales sur lesquelles il n’est pas facile de parvenir à un large consensus. Ici, je dirais une fois de plus que l'Église n'a pas la prétention de régler les questions scientifiques ou de remplacer la politique. Mais je souhaite encourager un débat honnête et ouvert afin que des intérêts ou des idéologies particuliers ne nuisent pas au bien commun. -Laudato si ', n° 188

 

Les scandales

Les plus troublantes sont les récentes déclarations controversées de François sur les unions homosexuelles et les nominations de personnes aux postes les plus élevés de l’Église qui obscurcissent ouvertement cette question. cf. Église sur un précipice - Partie II Le problème est le suivant : si nous devons débattre de ce que le Pape voulait dire dans telle ou telle déclaration ambiguë, alors que les gros titres du monde entier déclarent que «Bénédictions pour les unions homosexuelles possibles dans le catholicisme», alors il est clair que la Vérité a déjà subi un autre coup dur et que d'innombrables âmes sont déjà mises en danger de mort. Et il ne s’agit pas non plus d’un accident ponctuel et rare. Il y a trois ans, les déclarations de François sur les unions civiles en ont choqué beaucoup car ses proches collaborateurs (comme le Père James Martin) n'ont fait que solidifier la confusion en suggérant, sans aucune correction de la part du Saint-Siège, que François proposait effectivement une nouvelle doctrine. cf. Le corps, cassant 

Ce n'est pas simplement [François] tolérant [les unions civiles], il les soutient… il a peut-être en un sens, comme on dit dans l'Église, développé sa propre doctrine… Nous devons tenir compte du fait que le chef de l'Église a maintenant dit qu'il estime que les unions civiles sont acceptables. Et nous ne pouvons pas rejeter cela… Les évêques et d'autres personnes ne peuvent pas rejeter cela aussi facilement qu'ils le voudraient. C'est en quelque sorte, c'est une sorte d'enseignement qu'il nous donne. —Pr. James Martin, CNN.com

Une fois de plus, ceux d’entre nous qui travaillent dans le ministère public se sont retrouvés avec le sac – ou plutôt le seau. 

Et que faisaient ces gens dans les jardins du Vatican, prosternés devant la « Terre Mère » ? sur le lien Le nouveau paganisme - Partie III et Mettre la branche au nez de Dieu

… La raison de la critique tient précisément à la nature primitive et à l'aspect païen de la cérémonie et à l'absence de symboles, de gestes et de prières ouvertement catholiques lors des divers gestes, danses et prosternations de ce rituel surprenant. - Cardinal Jorge Urosa Savino, archevêque émérite de Caracas, Venezuela; 21 octobre 2019; Agence Nouvelles catholique

Ceux-ci sont scandales - sans tenir compte des bonnes intentions – et ni le pape ni le bureau de presse du Vatican ne semblent soucieux d’y remédier. À quel moment la protection de la réputation de Jésus l’emporte-t-elle sur celle d’un pape ?

 

Je suis le roi

Je suis un disciple de Jésus-Christ – pas du pape François, ni d’aucun autre homme. Mais précisément parce que je suis Jésus, qui a fait de Pierre le rocher de son Église, je reste soumis au vrai magistère de tous les papes, y compris François, puisqu'ils sont les successeurs vivants des Apôtres. Car le commandement de Notre Seigneur est clair :

Celui qui vous écoute m'écoute ; celui qui vous rejette me rejette ; et celui qui me rejette, rejette celui qui m'a envoyé. (Luc 10:16)

Mais lorsqu’il s’agit de déclarations de plus en plus imprudentes, de casuistiques et de sophismes qui émergent de plusieurs milieux du Vatican ; lorsqu’il s’agit des relations publiques désastreuses et de l’échec colossal du discernement aux plus hauts niveaux (et j’ai à peine évoqué le dernier Synode), l’enjeu le plus important est âmes. Des âmes !  

En fin de compte, mon allégeance – notre allégeance – est à Jésus-Christ et à son Évangile ! 

Si même nous ou un ange du ciel vous prêchions un autre évangile que celui que nous vous avons prêché, que celui-là soit maudit ! Comme nous l'avons déjà dit, et maintenant je le répète, si quelqu'un vous prêche un autre évangile que celui que vous avez reçu, que celui-là soit maudit ! Est-ce que je m’attire désormais les faveurs des êtres humains ou de Dieu ? Ou est-ce que je cherche à plaire aux gens ? Si j’essayais encore de plaire aux gens, je ne serais pas un esclave du Christ. (Galates 1:8-10)

Quelle est alors la voie à suivre ? C'est rester totalement fidèle à la Parole du Christ conservée dans la Sainte Tradition tout en restant en communion et soumis au authentique magistère du Vicaire du Christ. Et vraiment, sincèrement, priez pour nos dirigeants. Je peux dire en toute honnêteté que, chaque jour, je prie pour le Pape sans tromperie. Je demande simplement au Seigneur de le bénir et de le protéger, de le remplir de sagesse et de l'aider, ainsi que tous nos évêques, à être de bons bergers.

Et puis je me lance dans la proclamation de la Parole infaillible de Dieu.

Le Synode sur la synodalité éloigne les âmes de la vérité du Christ et de son Église. Il est inquiétant de constater certains signes de bienveillance de Rome à l'égard de l'Agenda 2030 de l'ONU. Au contraire, l'Église devrait annoncer prophétiquement l'opposition de ce programme à l'anthropologie chrétienne et à l'ordre naturel. Je m'attarde sur cette question qui est de la plus haute importance. L’Agenda 2030 est un projet mondialiste des Nations Unies et des agences associées, qui fait pression sur les États pour qu’ils adoptent des politiques en matière d’avortement et une « éducation sexuelle complète ». … Le progressisme du pontificat actuel réapparaît au milieu des ruines qu'il a produites. — Mgr Héctor Aguer, archevêque émérite de Buenos Aires, Argentine, LifeSiteNews, Septembre 21, 2023

Les faux prophètes qui se présentent comme progressistes ont annoncé qu'ils transformeraient l'Église catholique en une organisation d'aide à l'Agenda 2030. Apparemment, il y a même des évêques qui ne croient plus en Dieu comme origine et fin de l'homme et sauveur du monde, mais qui, de manière pannaturelle ou panthéiste, considèrent la prétendue Terre-Mère comme le début de l'existence et la neutralité climatique comme l'objectif de la planète Terre. — Cardinal Gerhard Müller, InfoVaticana, Septembre 12, 2023

 

Lecture connexe

Le procès final ?

Défendre Jésus-Christ

Soutenez le ministère à plein temps de Mark :

 

avec Nihil Obstat

 

Pour voyager avec Mark dans The Now Word,
cliquez sur la bannière ci-dessous pour vous inscrire.
Votre e-mail ne sera communiqué à personne.

Maintenant sur Telegram. Cliquez sur:

Suivez Mark et les « signes des temps » quotidiens sur MeWe :


Suivez les écrits de Mark ici:

Écouter sur les réseaux suivants :


 

 
Print Friendly, PDF & Email

Notes

Notes
1 Selon les connaissances, la compétence et le prestige que possèdent [les laïcs], ils ont le droit et même parfois le devoir de manifester aux pasteurs sacrés leur opinion sur les questions qui concernent le bien de l'Église et de faire connaître leur opinion. au reste des fidèles chrétiens, sans préjudice de l'intégrité de la foi et des mœurs, avec respect envers leurs pasteurs et attentifs à l'avantage commun et à la dignité des personnes. —Code de droit canonique, Canon 212 §3
2 interview pour le programme d'information italien TG5, 19 janvier 2021; ncronline.com
3 cf. Aucune obligation morale
4 cf. Le lourd bilan
5 cf. Lettre ouverte aux évêques catholiques
6 cf. Le grand mensonge du changement climatique et Contrôle! Contrôle!
7 Lisez pourquoi ici
8 Le GIEC a été surpris en train d'exagérer les données sur Fonte des glaciers himalayens; ils ont ignoré qu'il y avait en effet un 'pause' dans le réchauffement climatique : les meilleurs climatologues ont été chargés de 'Couvrir' le fait que la température de la Terre n'avait pas augmenté depuis 15 ans. L'Université de l'Alabama à Huntsville, considérée comme la plus fiable pour la collecte d'ensembles de données sur la température mondiale développés à partir de satellites, a montré qu'il n'y a pas eu de réchauffement climatique du tout au cours des sept dernières années à partir de janvier 2022. Les climatologues, John Christy et Richard McNider, trouvé qu'en supprimant les effets climatiques des éruptions volcaniques dès le début de l'enregistrement de la température par satellite, il a montré pratiquement aucun changement dans le taux de réchauffement depuis le début des années 1990.
9 cf. Le grand vol
10 cf. Cher Saint-Père… Il vient!
11 cf. Église sur un précipice - Partie II
12 cf. Le corps, cassant
13 sur le lien Le nouveau paganisme - Partie III et Mettre la branche au nez de Dieu
Publié dans ACCUEIL, FOI ET MORALE.