Le millénarisme - ce que c'est et ce n'est pas


Artiste inconnu

 

I VOULOIR pour conclure mes réflexions sur «l'ère de la paix» sur la base de mon lettre au pape François dans l'espoir qu'elle profitera au moins à certains qui craignent de tomber dans l'hérésie du millénarisme.

L’organisme de bienfaisance Catéchisme de l'Eglise catholique États:

La tromperie de l'Antéchrist commence déjà à prendre forme dans le monde chaque fois que l'on prétend réaliser dans l'histoire cet espoir messianique qui ne peut se réaliser au-delà de l'histoire qu'à travers le jugement eschatologique. L'Église a rejeté les formes même modifiées de cette falsification du royaume pour passer sous le nom de millénarisme (577), en particulier la forme politique «intrinsèquement perverse» d'un messianisme séculier. (578) —N. 676

J'ai délibérément laissé dans les notes de bas de page les références ci-dessus parce qu'elles sont essentielles pour nous aider à comprendre ce que l'on entend par «millénarisme», et deuxièmement, «messianisme séculier» dans le Catéchisme.

 

CE QUE C'EST…

La note de bas de page 577 fait référence à Denzinger-Schönnmetzerle travail de (Enchiridion Symbolorum, définition et déclaration de rebus fidei et morum). Le travail de Denzinger retrace le développement de la doctrine et du dogme dans l'Église catholique depuis ses débuts, et est évidemment considéré comme une source suffisamment crédible pour que le Catéchisme puisse les citer. La note de bas de page sur le «millénarisme» nous amène à l'œuvre de Denzinger, qui déclare:

… Le système du millénarisme mitigé, qui enseigne, par exemple, que le Christ Seigneur avant le jugement final, précédé ou non de la résurrection des nombreux justes, viendra visiblement régner sur ce monde. La réponse est: le système du millénarisme atténué ne peut pas être enseigné en toute sécurité. —DS 2296/3839, décret du Saint-Office, 21 juillet 1944

Millénarisme, écrit Leo J. Trese dans La foi expliquée, concerne ceux qui prennent Apocalypse 20: 6 Littéralement.

Saint Jean, décrivant une vision prophétique (Ap 20: 1-6), dit que le diable sera lié et emprisonné pendant mille ans, pendant lesquels les morts reviendront à la vie et régneront avec Christ; à la fin des mille ans, le diable sera libéré et finalement vaincu pour toujours, puis viendra la seconde résurrection… Ceux qui prennent ce passage à la lettre et croient que Jésus viendra régner sur terre pendant mille ans avant la fin du monde sont appelés millénaristes. —P. 153-154, Sinag-Tala Publishers, Inc. (avec le Nihil Obstat et Imprimatur)

Le célèbre théologien catholique, le cardinal Jean Daniélou, explique également que:

Le millénarisme, la croyance qu'il y aura terrestre règne du Messie avant la fin des temps, est la doctrine judéo-chrétienne qui a suscité et continue de susciter plus d'arguments que toute autre. -Une histoire de la doctrine chrétienne primitive, p. 377 (tel que cité dans La splendeur de la création, p. 198-199, Rév.Joseph Iannuzzi)

Il ajoute: «La raison à cela, cependant, est probablement un échec à faire la distinction entre les divers éléments de la doctrine», ce que nous faisons ici.

Donc, en résumé, le millénarisme dans sa forme racine était la croyance que Jésus reviendrait en chair et en os sur terre et régner pendant un littéral mille ans avant la fin des temps, une erreur initiée principalement par les premiers convertis juifs. Il y a eu de cette hérésie plusieurs ramifications comme les «millénaires charnels» que saint Augustin identifiait comme ceux qui croient que…

… Ceux qui se relèveront ensuite jouiront du loisir des banquets charnels immodérés, garnis d'une quantité de viande et de boisson de nature non seulement à choquer le sentiment des tempérés, mais même à dépasser la mesure de la crédulité…. Ceux qui les croient sont appelés par les Chiliasts spirituels, que nous pouvons reproduire sous le nom de Millénaires…" (de De Civitate Dei, Livre 10, Ch. 7)

De cette forme de millénarisme sont venues les ramifications de modifié, atténué et discussion Le millénarisme sous diverses sectes où les indulgences charnelles étaient exclues et pourtant une certaine forme de Christ revenant sur terre pour régner et établir un définitive le royaume était toujours tenu. Sous toutes ces formes, l'Église a explicitement, une fois pour toutes, défini que ce «système de millénarisme mitigé ne peut être enseigné en toute sécurité». Le retour de Jésus dans la gloire et définitif l'établissement du Royaume n'aura lieu qu'à la fin des temps.

Le jour du jugement dernier à la fin du monde, le Christ viendra dans la gloire pour obtenir le triomphe définitif du bien sur le mal qui, comme le blé et l'ivraie, ont grandi ensemble au cours de l'histoire. -Catéchisme de l'Église catholique, n° 681

La note de bas de page 578 nous amène au document Divini Rédemptoris, Encyclique du Pape Pie XI contre le communisme athée. Alors que les millénaires s'en tenaient à une forme de royaume utopique terrestre et spirituel, messianistes laïques tenir à un royaume politique utopique.

Le communisme d'aujourd'hui, plus catégoriquement que les mouvements similaires du passé, cache en lui-même une fausse idée messianique. —PAPE PIE XI, Divini Rédemptoris, n. 8, www.vatican.va

 

… CE QUE CE N'EST PAS

Saint Augustin a précisé que, sans les croyances chiliasts attachées au millénaire, qu'une période de paix ou de «repos du sabbat» est en effet une interprétation valide d'Apocalypse 20. C'est ce que les Pères de l'Église ont enseigné et confirmé de nouveau par la Commission théologique de l'Église en 1952. Dans la mesure où l'ouvrage cité porte les sceaux d'approbation de l'Église, c'est-à-dire le imprimatur et les terres parsemées de  nihil obstat, c'est un exercice du magistère. Lorsqu'un évêque individuel accorde l'imprimatur officiel de l'Église et que ni le Pape ni le corps des évêques ne s'opposent à la remise de ce sceau, c'est un exercice du Magistère ordinaire. 

… Comme s'il était convenable que les saints jouissent ainsi d'une sorte de repos du sabbat pendant cette période [de «mille ans»], un saint loisir après les travaux de six mille ans depuis la création de l'homme… [et] il devrait suivre à l'achèvement de six mille ans, à partir de six jours, une sorte de sabbat du septième jour dans les mille ans suivants… Et cette opinion ne serait pas répréhensible, si l'on croyait que les joies des saints, en ce sabbat, seront spirituelles, et conséquentes à la présence de Dieu… — Saint Augustin d'Hippone (354-430 AD; Docteur de l'Église), De Civitate Dei, Bk. XX, Ch. 7, Presses de l'Université catholique d'Amérique

Un tel événement n'est pas exclu, n'est pas impossible, tout n'est pas certain qu'il n'y aura pas une période prolongée de christianisme triomphant avant la fin ... Si avant cette fin définitive il doit y avoir une période, plus ou moins prolongée, de sainteté triomphante, un tel résultat ne sera pas provoqué par l'apparition de la personne du Christ en majesté mais par l'opération de ces pouvoirs de sanctification qui sont maintenant à l'œuvre, le Saint-Esprit et les sacrements de l'Église. -L'enseignement de l'Église catholique: un résumé de la doctrine catholique, Londres Burns Oates et Washbourne, p. 1140, de la Commission théologique de 1952, qui est un document magistral.

Apocalypse 20 ne doit donc pas être interprété comme un littéral retour du Christ dans la chair pour un littéral mille ans.

… Le millénarisme est cette pensée qui découle d'une interprétation trop littérale, incorrecte et erronée du chapitre 20 de l'Apocalypse…. Cela ne peut être compris que dans un discussion sens. -Encyclopédie catholique révisée, Thomas Nelson, p. 387

C'est précisément cette définition d'une «ère de paix» que l'Église n'a nulle part condamnée dans aucun document, et en fait, a affirmé qu'elle est une certaines possibilité.

Oui, un miracle a été promis à Fatima, le plus grand miracle de l'histoire du monde, juste après la Résurrection. Et ce miracle sera une ère de paix qui n'a jamais vraiment été accordée auparavant au monde. - Mario Luigi Cardinal Ciappi, 9 octobre 1994; il a également donné son cachet d'approbation dans une lettre distincte reconnaissant officiellement le Catéchisme familial «Comme source sûre de la doctrine catholique authentique» (9 septembre 1993); p. 35

Pensez à l'hérésie du millénarisme comme à un olivier et au millénarisme atténué ou modifié comme un olivier taillé. L '«ère de paix» est en fait un arbre différent dans son ensemble. Le problème est que ces arbres ont poussé côte à côte au cours des siècles, et une théologie médiocre, une mauvaise érudition et des hypothèses erronées sur le lien Comment l'Ère a été perdue ont supposé que les branches qui se croisent d'un arbre à l'autre sont en fait le même arbre. Le point de croisement n'a qu'une chose en commun: Rev 20: 6. Sinon, ce sont des arbres totalement différents, autant que l'interprétation protestante de l'Eucharistie est différente de la tradition catholique.

Ainsi, c'est dans ce sens spirituel que peuvent être comprises les citations papales que j'ai utilisées dans les écrits précédents, qui se réfèrent explicitement à l'espoir et à l'attente d'une période de paix et de justice dans le temporel royaume (voir Et qu'est-ce qui se passerait si…?). C'est le règne du Royaume de Dieu Dans l'église s'étendant sur le monde entier, suite à la puissance du Saint-Esprit et des sacrements.

L'Église catholique, qui est le royaume du Christ sur terre, [est] destinée à se répandre parmi tous les hommes et toutes les nations… —PAPE PIE XI, Quas Primas, Encyclique, n. 12, 11 décembre 1925; cf. Matthieu 24:14

 

LA POSITION DU MAGISTÈRE

Comme mentionné, la Commission théologique de 1952 qui a produit Les enseignements de l'Église catholique: un résumé de la doctrine catholique a affirmé qu'une ère de paix «n'est pas impossible, il n'est pas certain qu'il n'y aura pas une période prolongée de christianisme triomphant avant la fin».

Cette position ouverte a ensuite été confirmée par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Padre Martino Penasa s'est entretenu avec Mgr. S. Garofalo (consultant de la Congrégation pour la cause des saints) sur le fondement scripturaire d'une ère historique et universelle de paix, par opposition au millénarisme. Mgr. a suggéré que la question soit posée directement à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Fr. Martino a ainsi posé la question: «Est-ce imminent une nouvelle ère de la vie chrétienne ?»(« Une nouvelle ère de la vie chrétienne est-elle imminente? »). Le préfet de l'époque, le cardinal Joseph Ratzinger répondit: «La question è ancora aperta alla libera discussione, giacchè la Santa Sede non si è ancora pronunciata in modo definitivo"

La question reste ouverte à un débat libre, le Saint-Siège n'ayant pas pris de décision définitive à cet égard. -JEl Segno del Sopranauturale, Udine, Italie, n. 30, p. 10, Ott. 1990; Fr. Martino Penasa a présenté cette question d'un «règne millénaire» au Cardinal Ratzinger

 

FOOTNOTE: COMBIEN DE TEMPS?

Les gens ont demandé si l'ère de paix «de mille ans» était littéralement un millier d'années ou non. Les Pères de l'Église ont été clairs à ce sujet:

Maintenant… nous comprenons qu'une période de mille ans est indiquée en langage symbolique. -St. Justin Martyr, Dialogue avec Trypho, ch. 81, Les Pères de l'Église, Patrimoine chrétien

Le cardinal Jean Daniélou, exposant les références bibliques d'une ère de paix, a déclaré:

Cela implique une période de temps dont la durée est inconnue des hommes… L'affirmation essentielle est celle d'une étape intermédiaire dans laquelle les saints ressuscités sont encore sur terre et ne sont pas encore entrés dans leur étape finale, car c'est l'un des aspects de le mystère des derniers jours qui n'a pas encore été révélé.-Une histoire de la doctrine chrétienne primitive, p. 377-378 (tel que cité dans La splendeur de la création, p. 198-199, le révérend Joseph Iannuzzi

Saint Thomas d'Aquin a expliqué:

Comme le dit Augustin, le dernier âge du monde correspond à la dernière étape de la vie d'un homme, qui ne dure pas un nombre fixe d'années comme le font les autres étapes, mais dure parfois aussi longtemps que les autres ensemble, et même plus longtemps. C'est pourquoi le dernier âge du monde ne peut pas se voir attribuer un nombre fixe d'années ou de générations. —St. Thomas d'Aquin, Quaestiones Disputate, Vol. II De Potentia, Q. 5, n ° 5; www.dhspriory.org

Ainsi, les «mille ans» doivent être compris symboliquement. Ce qui est certain, c'est que la «période de paix» prophétisée par Notre-Dame, le «nouvel âge» dont parle le pape Benoît XVI et le «troisième millénaire» d'unité anticipé par Jean-Paul II ne doivent pas être compris comme une sorte d'utopie sur la terre où le péché et la mort sont vaincus à jamais (ou que Christ règne sur la terre dans sa chair ressuscitée!). Ils doivent plutôt être compris comme l'accomplissement de la mission de Notre Seigneur d'amener l'Évangile aux extrémités de la terre. cf. Matt 24:14; Ésaïe 11: 9 et la préparation de l'Église pour le recevoir dans la gloire. cf. Cher Saint-Père… Il vient! Les mystiques ecclésiastiques du XXe siècle dites-nous que ce sera une période de sainteté sans précédent dans l'Église et un triomphe de la miséricorde de Dieu dans le monde:

… Les efforts de Satan et des hommes mauvais sont anéantis et vains. Malgré la colère de Satan, la Miséricorde Divine triomphera du monde entier et sera adorée par toutes les âmes. -Miséricorde divine dans mon âme, Journal de sainte Faustine, n. 1789

Cette dévotion était le dernier effort de Son amour qu'Il accorderait aux hommes dans ces derniers âges, afin de les retirer de l'empire de Satan qu'Il voulait détruire, et de les introduire ainsi dans la douce liberté de la domination de Son l'amour, qu'il a souhaité restaurer dans le cœur de tous ceux qui devraient embrasser cette dévotion. -St. Marguerite Marie, www.sacredheartdevotion.com

 

 

Cliquez ici pour Se désabonner or Inscrivez-vous à ce journal.

Ce ministère connaît un déficit financier.
Merci pour vos prières et vos dons.

www.markmallet.com

-------

Cliquez ci-dessous pour traduire cette page dans une autre langue:

Print Friendly, PDF & Email

Notes

Notes
1 Dans la mesure où l'ouvrage cité porte les sceaux d'approbation de l'Église, c'est-à-dire le imprimatur et les terres parsemées de  nihil obstat, c'est un exercice du magistère. Lorsqu'un évêque individuel accorde l'imprimatur officiel de l'Église et que ni le Pape ni le corps des évêques ne s'opposent à la remise de ce sceau, c'est un exercice du Magistère ordinaire.
2 sur le lien Comment l'Ère a été perdue
3 cf. Matt 24:14; Ésaïe 11: 9
4 cf. Cher Saint-Père… Il vient!
Publié dans ACCUEIL, MILLÉNARISME et étiqueté , , , , , , , , , , , , .