Montagnes, contreforts et plaines


Photo de Michael Buehler


MÉMORIAL DE ST. FRANCIS D'ASSISE
 


J'AI
 de nombreux lecteurs protestants. L'un d'eux m'a écrit à propos de l'article récent Mon mouton connaîtra ma voix dans la tempête, et a demandé:

Où cela me laisse-t-il en tant que protestant?

 

UNE ANALOGIE 

Jésus a dit qu'il bâtirait son Eglise sur le «rocher» - c'est-à-dire Pierre - ou dans la langue araméenne du Christ: «Céphas», qui signifie «rocher». Alors, pensez à l'Église comme à une Montagne.

Les contreforts précèdent une montagne, et je les considère donc comme du «baptême». On passe par les contreforts pour atteindre la montagne.

Maintenant, Jésus a dit: «Sur ce rocher, je bâtirai mon église» - non églises (Matt 16: 18). Si tel est le cas, le UN L'église que le Christ a construite ne se trouve que UN lieu: sur «le rocher», c'est-à-dire «Pierre» et ses successeurs. Ainsi, logiquement, la Montagne est le Église catholique puisque c'est là que se trouve la lignée ininterrompue des papes. Ergo, c'est là que se trouve la chaîne ininterrompue des enseignements du Seigneur dans son intégralité confiée.

«Venez, montons sur la montagne du Seigneur, jusqu'à la maison du Dieu de Jacob, afin qu'il nous instruise dans ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira l'instruction ... (Esaïe 2: 3)

L'Église dans ce monde est le sacrement du salut, le signe et l'instrument de la communion de Dieu et des hommes. —Catéchisme de l'Église catholique780

Êtes-vous sur la montagne, ou dans les contreforts à sa base, ou peut-être quelque part dans les plaines?

Le sommet de la montagne est Jésus, le chef de l'Église. Vous pourriez aussi dire que le Sommet est la Sainte Trinité puisque Jésus est un avec le Père et le Saint-Esprit. C'est vers le Sommet que pointent toutes les vérités qui se trouvent dans les autres grandes religions. Et vraiment, c'est le Sommet que tous les hommes recherchent, qu'ils le réalisent ou non.

Cependant, tout le monde n'est pas sur la montagne. Certains refusent d'entrer dans les contreforts du baptême, rejetant encore (au moins intellectuellement ou peut-être sans le savoir) que Jésus est le Messie. D'autres sont entrés dans les contreforts, mais refusent de gravir la montagne. Ils rejettent (peut-être sans le savoir) la Forêt des Dogmes environnante, comme le Purgatoire, l'intercession des Saints, le sacerdoce entièrement masculin… ou ils refusent de passer devant les imposants Cèdres de la Dignité Humaine, de la conception à la mort naturelle. D'autres encore considèrent comme intellectuellement impassibles les majestueuses pentes de Marie. Pourtant, d'autres se sentent menacés par les falaises colossales des Sacrements, bordées du Pic des Apôtres enneigé.

Et ainsi, beaucoup s'attardent dans les contreforts des fondamentaux, sautant de colline en monticule, de rive en bluff, réunion de prière en étude de la Bible, s'arrêtant pour boire des eaux du culte et des ruisseaux de l'Écriture (qui, incidemment, coulent de la neige- cap, de ce Pic où l’inspiration étincelante du Saint-Esprit s’est réunie après la Pentecôte. Après tout, ce sont les successeurs de l’apôtre qui, vers le quatrième siècle, ont déterminé ce qui était de l’eau pure (les Écritures inspirées), et ce qui ne l’était pas, en ne gardant que les principes intacts. de Vérité, laissant le reste tomber dans les vallées ci-dessous…) Malheureusement, certaines âmes finissent par se lasser des basses altitudes. Ils décident de quitter complètement les montagnes, croyant au mensonge que la Montagne n'est qu'un glissement de terrain futile ... or, un volcan maléfique, déterminé à maîtriser tout ce qui se trouve sur son chemin. Nés avec le désir de toucher le ciel, ils voyagent dans les Cités de l'auto-illusion pour acheter des «ailes», au prix de leur âme.

Et pourtant, d'autres dansent à travers les collines, comme sur les ailes de l'Esprit… Ils souhaitent voler, et il me semble que leur désir les conduit plus près de la Montagne, même jusqu'à sa base.

Mais il y a aussi un spectacle surprenant: de nombreuses âmes dorment sur la Montagne… tandis que d'autres sont embourbées dans les Boues de la Stagnance et les Bassins de la Complaisance. D'autres dégringolent et beaucoup Running au large de la montagne par le des dizaines de milliers-certains même en robes et cols blancs! Pour cette raison, beaucoup de gens dans les contreforts craignent la montagne, car la cascade d'âmes ressemble vraiment à une avalanche!

Alors, où cela vous laisse-t-il, cher lecteur? Même si Dieu et vous seuls connaissez votre cœur, l'Église pourrait dire:

Le baptême constitue le fondement de la communion entre tous les chrétiens, y compris ceux qui ne sont pas encore en pleine communion avec l'Église catholique: «Pour les hommes qui croient au Christ et qui ont été correctement baptisés, sont mis en communion, quoique imparfaite, avec l'Église catholique. Justifiés par la foi au baptême, [ils] sont incorporés au Christ; ils ont donc le droit d'être appelés chrétiens et, à juste titre, sont acceptés comme frères par les enfants de l'Église catholique. «Le baptême constitue donc le lien sacramentel d'unité existant parmi tous ceux qui, grâce à elle, renaissent.  —Catéchisme de l'Église catholique1271

Oui, nous devons tous demander: «Où suis-je?» - que ce soit catholique ou protestant ou que sais-tu. Car certaines collines n'appartiennent pas à la chaîne de Dieu, et de nombreuses vallées ressemblent à des montagnes lorsque vous êtes au pied d'elles. 

Enfin, quelques réponses de l'apôtre Paul et de ses successeurs:

 

À CEUX DE LA MONTAGNE

Obéissez à vos chefs et remettez-vous devant eux, car ils veillent sur vous et devront rendre compte, afin qu'ils puissent accomplir leur tâche avec joie et non avec peine, car cela ne vous serait d'aucun avantage. (Hébreux 13: 17; Paul s'adressant aux croyants concernant leurs évêques et leurs dirigeants.)

Tenez-vous fermement et respectez les traditions que nous vous avons enseignées, soit de bouche à oreille, soit par lettre. (2 Thessaloniciens 2: 15 ; Paul s'adressant aux croyants de Thessalonique)

À CEUX PRÈS DU HAUT DE LA MONTAGNE 

Veillez sur vous-mêmes et sur tout le troupeau dont le Saint-Esprit vous a nommés surveillants, dans lequel vous entretenez l'Église de Dieu qu'il a acquise avec son propre sang. (Actes 20: 28; Paul s'adressant aux premiers évêques de l'Église)

Gardez la vérité qui vous a été confiée par le Saint-Esprit qui habite en nous. (2 Timothy 1: 14; Paul écrit à Timothée, un jeune évêque)

À CEUX DANS LES PIEDS

Cependant, on ne peut pas accuser du péché de la séparation ceux qui actuellement sont nés dans ces communautés [résultant d'une telle séparation] et y sont élevés dans la foi du Christ, et l'Église catholique les accepte avec respect et affection comme frères . . . . Tous ceux qui ont été justifiés par la foi au baptême sont incorporés au Christ; ils ont donc le droit d'être appelés chrétiens et, à juste titre, sont acceptés comme frères dans le Seigneur par les enfants de l'Église catholique. -Catéchisme de l'Eglise catholique818

À CEUX DANS LES PLAINES

Grâce au Christ et à son Église, ceux qui, sans aucune faute de leur part, ne connaissent pas l'Évangile du Christ et son Église, mais cherchent sincèrement Dieu et, poussés par la grâce, essaient de faire sa volonté telle qu'elle est connue par les préceptes de la conscience peut atteindre le salut éternel. —Compendium du Catéchisme de l'Église catholique, 171

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans ACCUEIL, POURQUOI CATHOLIQUE ?.