À la veille de la révolution


Révolution: «Love» à l'envers

 

DEPUIS Les débuts du christianisme, à chaque fois révolution a éclaté contre elle, il est venu le plus souvent comme un voleur dans la nuit.

 

LA PREMIÈRE RÉVOLUTION

Même s'il y avait des signes avant-coureurs tout autour d'eux, les apôtres ont été secoués et surpris lorsque cette révolution diabolique a éclaté dans le jardin de Gethsémani. Le Seigneur les avait avertis de «Veillez et priez» et pourtant, ils s'endormaient continuellement. 

Puis il retourna vers ses disciples et leur dit: «Êtes-vous toujours en train de dormir et de vous reposer? Voici, l'heure est proche où le Fils de l'homme doit être livré aux pécheurs. Lève-toi, allons-y. Regarde, mon traître est proche. Alors qu'il parlait encore, Judas, l'un des Douze, est arrivé, accompagné d'une grande foule, avec des épées et des gourdins… (Matt 26: 45-47)

Oui, la révolution a éclaté «alors qu'il parlait encore». C'est-à-dire que cela arrive souvent lorsque les gens sont au milieu de leurs projets, au milieu de leurs projets, de leurs espoirs et de leurs rêves. Cela en prend beaucoup par surprise car ils ne pensent pas que la vie changera un jour; que les modèles auxquels ils sont habitués, les structures sur lesquelles ils se sont appuyés et l'aide dont ils ont toujours bénéficié seront toujours là. Mais soudain, comme un voleur dans la nuit, ces titres sont ébranlés et la nuit de la révolution tombe avec un violent bruit sourd.

Puis tous les disciples le quittèrent et s'enfuirent. (Matthieu 26:56)

C'est ce qui arrive lorsque la révolution prend les chrétiens par surprise, lorsqu'elle réveille brutalement ceux qui sont tombés dans le sommeil du péché et de la complaisance du confort. Le sommeil nous envahit lorsque la mondanité, le plaisir et les angoisses de la vie étouffent et font taire la voix de Dieu.

«C'est notre somnolence même à la présence de Dieu qui nous rend insensibles au mal: nous n'entendons pas Dieu parce que nous ne voulons pas être dérangés, et nous restons donc indifférents au mal.… Une telle disposition conduit à "Une certaine insensibilité de l'âme envers la puissance du mal." Le Pape a tenu à souligner que la réprimande du Christ à ses apôtres endormis - «restez éveillés et veillez» - s'applique à toute l'histoire de l'Église. Le message de Jésus, a dit le Pape, est un «Message permanent pour tous les temps parce que la somnolence des disciples n'est pas le problème de ce moment précis, mais plutôt de toute l'histoire, 'la somnolence' est à nous, de ceux d'entre nous qui ne veulent pas voir toute la force du mal et qui ne veux pas entrer dans sa passion. —POPE BENOÎT XVI, Agence de presse catholique, Cité du Vatican, 20 avril 2011, Audience générale

 

LA DEUXIÈME RÉVOLUTION

La semaine dernière, lors des lectures de la messe, nous avons réfléchi sur l'Église primitive immédiatement après l'Ascension de Jésus au Ciel. Il n'a pas fallu longtemps pour que la révolution remue à nouveau, mais maintenant contre la corps du Christ, en commençant par Stephen.

Ils ont excité le peuple, les anciens et les scribes, l'ont abordé, l'ont saisi et l'ont amené devant le Sanhédrin… (Actes 6:12)

Comme Jésus, le Vérité a été jugé. Mais plutôt que d'inciter ses auditeurs à la raison et à la réflexion, la vérité les a seulement irrités. Comme Jésus l'a dit,

… C'est le verdict, que la lumière est venue dans le monde, mais les gens ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises. Car quiconque fait des choses mauvaises déteste la lumière et ne vient pas vers la lumière, afin que ses œuvres ne soient pas exposées. (Jean 3: 19-20)

De même, avec Stephen, "Ils ne pouvaient pas résister à la sagesse et à l'esprit avec lesquels il parlait." Actes 6: 10 La lumière de sa vie et de son témoignage était trop brillante pour que leur conscience la supporte, et ainsi, ils l'ont lapidé. C'était le début d'une autre révolution.

Ce jour-là, une grave persécution a éclaté contre l'église… Saul… essayait de détruire l'église; entrant maison après maison et traînant des hommes et des femmes, il les remit en prison. (Actes 8: 3)

 

LA RÉVOLUTION FINALE DE CETTE ERE

Maintenant, j'appelle ces persécutions contre Jésus et les «révolutions» de l'Église primitive parce qu'elles étaient en fait une tentative de renverser l'enseignement chrétien, qui par lui-même, établissait un nouvel ordre (voir Actes 2: 42-47). C'est le renversement de cet ordre - l'ordre de Dieu - qui est toujours le but de Satan, et ce depuis le jardin d'Eden et cette première révolution. Au cœur de cela se trouvait cette sophistique:

… Vous serez comme des dieux. (Gn 3: 5)

Au cœur de chaque révolution païenne se trouve toujours le mensonge selon lequel nous pouvons faire sans l'ordre de Dieu, sans les restrictions de la loi divine, de la vérité et de la morale - du moins, les lois, les vérités et la moralité établies par Dieu lui-même. Ainsi en est-il aujourd'hui:

Le progrès et la science nous ont donné le pouvoir de dominer les forces de la nature, de manipuler les éléments, de reproduire les êtres vivants, presque au point de fabriquer les humains eux-mêmes. Dans cette situation, prier Dieu semble démodé, inutile, car nous pouvons construire et créer tout ce que nous voulons. Nous ne réalisons pas que nous revivons la même expérience que Babel. —POPE BENOÎT XVI, Homélie de Pentecôte, 27 mai 2102

En effet, alors que le Canada et d'autres pays commencent à déterminer qui vivra et qui mourra grâce à l'euthanasie, à l'avortement et aux soi-disant «lois» sur les soins de santé, nous avons clairement reconstruit l'abominable nouvelle tour de Babel. cf. La nouvelle tour de Babel

Cette [culture de la mort] est activement encouragée par de puissants courants culturels, économiques et politiques qui encouragent une idée de société excessivement soucieuse d'efficacité. En regardant la situation de ce point de vue, il est possible de parler dans un certain sens d'une guerre des puissants contre les faibles: une vie qui Jean_Paul_II.jpgexiger une plus grande acceptation, l'amour et les soins sont considérés comme inutiles ou considérés comme un fardeau intolérable, et sont donc rejetés d'une manière ou d'une autre. Une personne qui, à cause d'une maladie, d'un handicap ou, plus simplement, du simple fait d'exister, compromet le bien-être ou le style de vie de ceux qui sont les plus favorisés, a tendance à être considérée comme un ennemi à combattre ou à éliminer. De cette manière, une sorte de «complot contre la vie» se déchaîne. Cette conspiration implique non seulement des individus dans leurs relations personnelles, familiales ou de groupe, mais va bien au-delà, au point de porter atteinte et de dénaturer, au niveau international, les relations entre les peuples et les États. —POPE JEAN-PAUL II, Evangelium Vitae, «L'Évangile de la vie», n° 12

Ici, Saint Jean Paul II a re
vealed que cette Révolution actuelle est maintenant de défis dans la nature, cherchant à ébranler tout l'ordre des nations. C'est précisément ce que prévoyait le pape Pie IX: 

Vous savez en effet que le but de ce complot le plus inique est de pousser les gens à renverser tout l’ordre des affaires humaines et de les attirer vers les théories perverses de ce socialisme et communisme… —POPE PIUS IX, Nostis et Nobiscum, Encyclique, n. 18, 8 DÉCEMBRE 1849

Il n'est donc pas surprenant de voir des candidats politiques ouvertement socialistes et communistes prendre de l'ampleur, comme les candidats démocrates en Amérique ou le nouveau premier ministre du Canada. Loin d'être une «théorie du complot», ces hommes et ces femmes ne font que coopérer avec des pouvoirs secrets qui fomentent depuis longtemps une Révolution mondiale.

On pense aux grandes puissances d'aujourd'hui, aux intérêts financiers anonymes qui transforment les hommes en esclaves, qui ne sont plus des choses humaines, mais qui sont une puissance anonyme que servent les hommes, par laquelle les hommes sont tourmentés et même massacrés. Ils sont une puissance destructrice, une puissance qui menace le monde. — PAPE BENOÎT XVI, Réflexion après la lecture de l'office de la Troisième Heure ce matin au Synode Aula, Cité du Vatican, 11 octobre 2010

… Ce qui est leur but ultime s'impose - à savoir le renversement total de tout cet ordre religieux et politique du monde que l'enseignement chrétien a produit, et la substitution d'un nouvel état de choses selon leurs idées, de dont les fondements et les lois seront tirés du simple naturalisme. — PAPE LÉON XIII, Humanum Genus, Encyclique sur la franc-maçonnerie, n ° 10, 20 avril 1884

Comment atteindront-ils leurs objectifs? Eh bien, ils le sont déjà alors que la «culture de la mort» resserre son emprise à travers l'anarchie des cours suprêmes idéologiquement. cf. L'heure de l'anarchie De plus, l'effondrement de l'économie telle que nous la connaissons par une démolition contrôlée du «pétro-dollar» est bien engagé. Ordo ab chaos -«L'ordre hors du chaos» - telle est la devise des francs-maçons du 33e degré que les papes associent depuis longtemps à la création d'un «nouvel ordre mondial».

 

LA VEILLE DE LA RÉVOLUTION

Alors que je me préparais à écrire cette réflexion, comme cela arrive si souvent, un e-mail est soudainement arrivé avec une sorte de confirmation divine. Cette fois, il est venu d'un théologien en France, qui a dit:

Je ne sais pas comment les choses se passent au Canada en ce moment, mais ici, c'est une époque surréaliste. Oui, la France est encore techniquement en état d'urgence, mais la grande majorité des gens sont toujours dans un mode «business as usual» que même l'horreur des attentats de novembre n'a pas dissipé. Un très saint prêtre anglican ami à moi a récemment comparé la situation actuelle à la `` drôle de guerre '' en Europe occidentale en 1939-40 pendant les mois où les hostilités avaient été officiellement déclarées (et la Pologne martyrisée, un peu comme la Syrie aujourd'hui) mais rien ne semblait se passe. Puis, lorsque le Blitzkrieg est arrivé en 1940, il a pris la France complètement au dépourvu… —Lettre du 15 avril 2016

Oui, une sorte de «Blitzkrieg» se forme contre l'Église au moment où nous parlons. Il est fomenté par des gouvernements païens libéraux, des juges voyous de la Cour suprême, des athées militants, des «éducateurs» sexuels, et maintenant, même des évêques et des cardinaux au sein de l'Église qui saisissent les ambiguïtés du Pape pour détacher la doctrine de la pratique pastorale, plaçant la suprématie sur l'individu. «Conscience» plutôt que vérité objective.

… Vous serez comme des dieux. (Gn 3: 5)

Je n'aime pas dire «c'est révolutionnaire», parce que révolutionnaire sonne comme abandonner ou détruire quelque chose par la violence, alors que [l'exhortation du Pape, la joie] est un renouvellement et une mise à jour de la vision catholique holistique originale. - le Cardinal Walter Kasper, Insider du Vatican, 14 avril 2016; lastampa.it

Et voici l'avertissement que je me sens obligé de donner: comme la première et la deuxième révolution, et surtout toutes les autres entre les deux, cette révolution mondiale en prendra également beaucoup par surprise, comme un voleur dans la nuit. En avril 2008, la sainte française, Thérèse de Lisieux, est apparue en rêve à un prêtre américain que je connais qui voit les âmes au purgatoire presque tous les soirs. Vêtue d'une robe pour sa première communion, elle le conduisit vers l'église. Cependant, en arrivant à la porte, il n'a pas été autorisé à entrer. Elle se tourna vers lui et dit:

Tout comme mon pays [la France], qui était la fille aînée de l'Église, a tué ses prêtres et ses fidèles, de même la persécution de l'Église aura lieu dans votre propre pays. Dans peu de temps, le clergé partira en exil et ne pourra pas entrer ouvertement dans les églises. Ils serviront les fidèles dans des lieux clandestins. Les fidèles seront privés du «baiser de Jésus» [Sainte Communion]. Les laïcs leur apporteront Jésus en l'absence des prêtres.

Cet avertissement lui a été répété de manière audible récemment alors qu'il disait la messe.

Oui, les épées ont été brandies, les torches ont été allumées et les foules se forment. Quiconque a des yeux peut le voir clairement. Cela n'arrivera peut-être pas aujourd'hui, et demain peut sembler "comme d'habitude". Mais la Révolution arrive. Par conséquent,

Veillez et priez pour ne pas subir le test. L'esprit est prêt, mais la chair est faible. (Matthieu 26:41)

 

 LECTURES CONNEXES

Comme un voleur dans la nuit

Comme un voleur

Révolution!

La grande révolution

Révolution mondiale!

Révolution maintenant!

Le cœur de la nouvelle révolution

Le pépin de cette révolution

Les sept sceaux de la révolution

La contre-révolution

Mystère Babylone

La chute de la mystère Babylone

Au réveillon

À la veille du changement

La bête au-delà de comparer

2014 et la bête montante

 

 

As-tu lu La confrontation finale par Mark?
Image FCLaissant de côté les spéculations, Mark expose les temps dans lesquels nous vivons selon la vision des Pères de l'Église et des papes dans le contexte de la «plus grande confrontation historique» que l'humanité a traversée… et les dernières étapes dans lesquelles nous entrons maintenant avant Triomphe du Christ et de son Église.

 

 

Vous pouvez aider cet apostolat à plein temps de quatre manières:
1. Priez pour nous
2. Dîme à nos besoins
3. Faites passer les messages aux autres!
4. Achetez la musique et le livre de Mark

 

Allez à: www.markmallet.com

 

Faire un don 75 $ ou plus, et recevez 50% de réduction of
Le livre de Mark et toute sa musique

dans le boutique en ligne sécurisée.

 

CE QUE LES GENS DISENT:


Le résultat final était l'espoir et la joie! … Un guide clair et une explication des temps dans lesquels nous nous trouvons et de ceux vers lesquels nous nous dirigeons rapidement.
- John LaBriola, Soudure catholique en avant

… Un livre remarquable.
— Jeanne Tardif, Perspicacité catholique

La confrontation finale est un don de grâce à l'Église.
—Michael D. O'Brien, auteur de Père Elijah

Mark Mallett a écrit un livre incontournable, un incontournable vade-mecum pour les temps décisifs à venir, et un guide de survie bien documenté pour les défis qui se profilent sur l'Église, notre nation et le monde… La confrontation finale préparera le lecteur, comme aucun autre ouvrage que j'ai lu, à affronter les temps qui nous attendent avec courage, lumière et grâce confiants que la bataille et surtout cette bataille ultime appartiennent au Seigneur.
- feu le P. Joseph Langford, MC, co-fondateur, Missionnaires des Pères de la Charité, auteur de Mère Teresa: à l'ombre de Notre-Dame, et Le feu secret de Mère Teresa

En ces jours de tumulte et de trahison, le rappel du Christ d'être vigilant résonne puissamment dans le cœur de ceux qui l'aiment… Ce nouveau livre important de Mark Mallett peut vous aider à regarder et à prier de plus en plus intensément alors que des événements troublants se déroulent. C'est un rappel puissant que, aussi sombre et difficile que puissent être les choses, «Celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde.
—Patrick Madrid, auteur de Recherche et sauvetage et Pape Fiction

 

Disponible à

www.markmallet.com

 

Print Friendly, PDF & Email

Notes

Publié dans ACCUEIL, LES GRANDES ÉPREUVES.