Persécution! … Et le tsunami moral

 

 

Alors que de plus en plus de gens se réveillent face à la persécution croissante de l'Église, cet écrit explique pourquoi et où tout cela se dirige. Publié pour la première fois le 12 décembre 2005, j'ai mis à jour le préambule ci-dessous…

 

Je prendrai mon stand pour regarder, et me placerai sur la tour, et regarderai en avant pour voir ce qu'il me dira, et ce que je répondrai concernant ma plainte. Et l'Éternel me répondit: «Écris la vision; faites-le clairement sur des tablettes, afin qu'il puisse courir qui le lit. " (Habacuc 2: 1-2)

 

LES depuis plusieurs semaines, j'ai entendu avec une force renouvelée dans mon cœur qu'il y avait une persécution à venir - une «parole» que le Seigneur a semblé transmettre à un prêtre et moi lors de ma retraite en 2005. Alors que je me préparais à écrire à ce sujet aujourd'hui, J'ai reçu l'e-mail suivant d'un lecteur:

J'ai fait un rêve étrange la nuit dernière. Je me suis réveillé ce matin avec les mots "La persécution arrive. » Vous vous demandez si d'autres ont également compris…

C'est du moins ce que l'archevêque Timothy Dolan de New York a laissé entendre la semaine dernière à la suite de l'acceptation du mariage gay à New York. Il a écrit…

… Nous nous en inquiétons effectivement la liberté de religion. Les éditoriaux appellent déjà à la suppression des garanties de liberté religieuse, les croisés appelant à ce que les croyants soient contraints d'accepter cette redéfinition. Si l'expérience de ces quelques autres États et pays où cela est déjà loi est une indication, les églises et les croyants seront bientôt harcelés, menacés et traduits en justice pour leur conviction que le mariage est entre un homme, une femme, pour toujours. , mettre les enfants au monde.—Du blog de l'archevêque Timothy Dolan, «Quelques réflexions», 7 juillet 2011; http://blog.archny.org/?p=1349

Il fait écho au cardinal Alfonso Lopez Trujillo, ancien président de la Conseil Pontifical pour la Famille, qui a dit il y a cinq ans:

«… Parler en défense de la vie et des droits de la famille devient, dans certaines sociétés, un type de crime contre l'État, une forme de désobéissance au gouvernement…» —Vatican City, 28 juin 2006

Il a averti qu'un jour, l'Église pourrait être amenée «devant une Cour internationale». Ses paroles peuvent s'avérer prophétiques alors que l'élan vers l'interprétation des formes alternatives de mariage comme un «droit constitutionnel» gagne énormément en force. Nous avons les scènes bizarres et inexplicables de maires et de politiciens lors de défilés de la «gay pride» marchant aux côtés de fêtards nus, devant des enfants et des policiers (comportements qui seraient criminels n'importe quel autre jour de l'année), tandis que dans leurs assemblées législatives, des responsables renversent la loi naturelle, usurpent une autorité que l'État n'a pas et ne peut pas avoir. Faut-il s'étonner que le pape Benoît XVI dise qu'il y a maintenant une «éclipse de raison» qui assombrit le monde? cf. Au réveillon

Il semble que rien n'empêche ce tsunami moral de balayer le monde. C'est le moment de la «vague gay»; ils ont les politiciens, les célébrités, l'argent des entreprises et peut-être par-dessus tout l'opinion publique en leur faveur. Ce qu'ils n'ont pas, c'est le soutien «officiel» de l'Église catholique pour les épouser. En outre, l'Église continue de faire entendre sa voix sur le fait que le mariage entre une femme et un homme n'est pas une tendance à la mode qui change avec le temps, mais un élément de base universel et fondamental d'une société saine. Elle le dit parce que c'est le vérité.

L'Église… entend continuer à élever sa voix pour défendre l'humanité, même lorsque les politiques des États et de la majorité de l'opinion publique vont dans le sens opposé. La vérité, en effet, tire sa force d'elle-même et non de la quantité de consentement qu'elle suscite.  —POPE BENOÎT XVI, Vatican, 20 mars 2006

Mais là encore, nous voyons que non TOUTE l'Église est toujours aux côtés de la vérité avec le Saint-Père. J'ai parlé à plusieurs prêtres américains qui estiment qu'au moins la moitié de ceux du séminaire qu'ils fréquentaient étaient homosexuels, et que beaucoup de ces hommes sont devenus prêtres et même évêques. cf. Armoise Bien qu'il s'agisse de preuves anecdotiques, ce sont néanmoins des allégations surprenantes confirmées par différents prêtres de différentes régions. Le «mariage gay» pourrait-il alors devenir un problème qui schisme dans l'Église quand la perspective de la prison fait face aux dirigeants de l'Église pour avoir maintenu une vision contraire aux caprices de l'État? Est-ce la «concession» que la bienheureuse Anne Catherine Emmerich a vue dans une vision?

J'ai eu encore une vision sur la grande tribulation... Il me semblait voir qu'on exigeait du clergé, une concession qu'il ne pouvait accorder. J'ai vu beaucoup de vieux prêtres... et notamment un prêtre très âgé, qui pleurait amèrement... J'en vis d'autres, parmi lesquels tous des tièdes, se prêter volontiers à ce qu'on demandait d'eux... c'était comme si l'on se divisait en deux camps, un bon et un mauvais.  — Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich (1774–1824); The Life and Revelations of Anne Catherine Emmerich; message du 12 avril 1820

 

LA VAGUE GAY

Il y a quelques années, une vague de rage a commencé à monter contre l'Église, particulièrement en Amérique. Les protestations contre les mesures démocratiques visant à maintenir le mariage tel que défini entre un homme et une femme ont pris une tournure soudaine et audacieuse. Les chrétiens qui s'étaient présentés pour prier ou contre-manifester ont été frappés à coups de pied, bousculés, agressés sexuellement, urinés et même menacés de mort, d'après témoins et vidéo. Peut-être que le plus surréaliste était la scène en Californie où une croix de grand-mère a été jetée au sol et piétinée par des manifestants qui ont commencé à inciter d'autres manifestants à «se battre». Ironiquement, à travers le monde, le parlement hongrois Lois adoptées interdire les «comportements dégradants ou intimidants» envers les homosexuels.

Plus récemment, en juillet 2011, le premier ministre de l'Ontario (où le mariage homosexuel est entré en vigueur au Canada) a contraint toutes les écoles, y compris les écoles catholiques, à former des clubs de lesbiennes, gays, bisexuels ou transgenres. 

Ce n'est pas une question de choix pour les conseils scolaires ou les directeurs. Si les étudiants le veulent, ils l'auront.  — le premier ministre Dalton McGuinty, Actualités Lifesite, 4 juillet 2011

Au mépris saisissant de la «liberté de religion», il a ajouté que l'adoption de lois ne suffisait pas, signalant que l'État doit faire respecter les «attitudes»:

C'est une chose… de changer une loi, mais c'en est une autre de changer une attitude. Les attitudes sont façonnées par nos expériences de vie et notre compréhension du monde. Cela devrait commencer à la maison et s'étendre profondément dans nos communautés, y compris nos écoles.
— Idem.

De l'autre côté de la frontière aux États-Unis, la Californie vient d'adopter une loi qui «obligera» les écoles à «enseigner aux élèves les contributions des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres américains». San Francisco Chronicle, Juillet 15, 2011 Le nouveau programme enseignera apparemment à tout le monde, de la maternelle au lycée, sur les contributions homosexuelles à l'histoire américaine. Ce genre d'idéologie forcée, sur les enfants pas moins, est précisément le premier signe que la persécution est à portée de main.

Tout cela est peut-être un écho lointain de la persécution pure et simple en Inde où les évêques mettent en garde qu'il existe un «plan directeur pour anéantir le christianisme». L'Irak connaît également une recrudescence de l'activité anti-chrétienne alors que les fidèles nord-coréens continuent de durer camps de prisonniers et martyre car la dictature tente également «d'éliminer le christianisme». Cette libération de l'Église, en fait, est ce que suggèrent ouvertement les promoteurs de «l'agenda gay»:

… Nous prévoyons que le mariage homosexuel entraînera en effet une croissance de l'acceptation de l'homosexualité en cours, comme le craint [Mgr Fred] Henry. Mais l'égalité du mariage contribuera également à l'abandon des religions toxiques, libérant la société des préjugés et de la haine qui ont pollué la culture pendant trop longtemps, en partie grâce à Fred Henry et ses semblables. -Kevin Bourassa et Joe Varnell, Purger la religion toxique au Canada; 18 janvier 2005; EGALE (Equality for Gays and Lesbians Everywhere) en réponse à Mgr Henry de Calgary, Canada, réitérant la position morale de l'Église sur le mariage.

Et en Amérique, en 2012, le président Barack Obama a décidé de faire adopter une législation sur la santé qui forcer Les institutions catholiques telles que les hôpitaux et autres services de santé pour fournir des dispositifs contraceptifs et des produits chimiques - en opposition à l'enseignement catholique. Une ligne est tracée dans le sable… Et il est clair que d'autres pays emboîtent le pas dans la lutte contre la liberté religieuse.

Le monde est très vite en train de se diviser en deux camps, la camaraderie de l'Antéchrist et la fraternité du Christ. Les lignes entre les deux sont en train d'être tracées. Combien de temps durera la bataille ? Les épées devront-elles être dégainées ? Le sang devra-t-il être versé ? Sera-ce un conflit armé ? Nul ne le sait. Mais dans un conflit entre la vérité et les ténèbres, la vérité ne peut pas perdre. - Mgr Fulton John Sheen, DD (1895-1979) 

L'un des meilleurs cardinaux de la Curie du Vatican a déclaré ce qui est un message central souvent répété sur ce site: que le tout L'Église est peut-être sur le point d'entrer dans sa propre passion:

Pour les prochaines années, Gethsémani ne sera pas marginal. Nous connaîtrons ce jardin. - James Francis Cardinal Stafford se référant au résultat des élections américaines; Grand Pénitencier du Pénitencier Apostolique du Saint-Siège, www.LifeSiteNews.com, Novembre 17, 2008

Pour cette raison, je republie ce «mot» de décembre 2005, avec des informations mises à jour, l'un des premiers écrits sur ce site Web d'un «fleur prophétique » sur le lien Les pétales qui semble maintenant se dérouler rapidement… 

 

—LE SECOND PÉTALE—

 

TSUNAMI DE NOËL

À l'approche du jour de Noël, nous approchons également de l'anniversaire de l'une des plus grandes catastrophes modernes de notre temps: le tsunami asiatique du 26 décembre 2004.

Les touristes ont commencé à remplir les plages ce matin-là le long de centaines de kilomètres de côtes. Ils étaient là pour profiter des vacances de Noël au soleil. Tout semblait aller bien. Mais ce n'était pas le cas.

L'eau s'est brusquement retirée du rivage, exposant le fond marin comme si la marée s'était soudainement éteinte. Sur certaines photos, vous pouvez voir des gens marcher parmi les sables nouvellement exposés, ramasser des coquillages, se promener, complètement inconscients du danger imminent.

Puis il est apparu à l'horizon: une petite crête blanche. Il a commencé à grossir à l'approche du rivage. Une énorme vague, un tsunami généré par le deuxième plus grand tremblement de terre enregistré dans l'histoire sismique (un tremblement de terre qui a secoué la terre entière), prenait de la hauteur et une puissance dévastatrice alors qu'elle roulait vers les villes côtières. Les bateaux pouvaient être vus voler, se balancer, chavirer dans la puissante vague, jusqu'à ce que finalement, il vienne à terre, poussant, écrasant, annihilant tout ce qui se trouvait sur son passage.

Mais ce n'était pas fini.

Une deuxième, puis une troisième vague a suivi, faisant autant ou plus de dégâts que les eaux ont poussé plus à l'intérieur des terres, balayant des villages et des villes entiers de leurs fondations.

Enfin, l'assaut de l'océan s'est arrêté. Mais les vagues, ayant déchargé leur chaos, ont maintenant commencé leur voyage de retour vers la mer, entraînant avec elles toute la mort et la destruction qu'elles ont accomplies. Malheureusement, beaucoup de ceux qui ont échappé aux raz-de-marée ont été pris dans le courant sous-jacent, sans rien sur quoi se tenir, rien à saisir, pas de rocher ou de sol sur lequel trouver la sécurité. Aspirés, beaucoup ont été perdus en mer, pour toujours.

Il y avait, cependant, des indigènes dans plusieurs endroits qui savaient quoi faire lorsqu'ils ont vu les tout premiers signes du tsunami. Ils ont couru sur des hauteurs, sur des collines et des rochers, là où les vagues oblitérantes ne pouvaient les atteindre.

En tout, près d'un quart de million de personnes ont perdu la vie.

 

TSUNAMI MORAL

Qu'est-ce que cela a à voir avec le mot "Persécution«? Au cours des trois dernières années, alors que j'ai parcouru l'Amérique du Nord lors de tournées de concerts, l'image d'un vague me vient continuellement à l'esprit…

Tout comme le tsunami en Asie a commencé par un tremblement de terre, ce que j'appelle un «tsunami moral» a fait de même. Ce tremblement de terre spirituel et politique a frappé il y a un peu plus de deux cents ans, lorsque l'Église a perdu sa puissante influence dans la société pendant la La Révolution française. Le libéralisme et la démocratie sont devenus les forces dominantes.

Cela a généré une puissante vague de pensée laïque qui a commencé à perturber la mer de la morale chrétienne, autrefois omniprésente en Europe et en Occident. Cette vague a enfin atteint son sommet au début des années 1960 sous la forme d'une petite pilule blanche: contraception.

Il y avait un homme qui a vu les signes de ce tsunami moral à venir, et il a invité le monde entier à le suivre dans la sécurité des hauteurs: le Pape Paul VI. Dans son encyclique, Humanae Vitae, il a affirmé que la contraception n'était pas dans le plan de Dieu pour l'amour conjugal. Il a averti que l'adoption de la contraception entraînerait une rupture du mariage et de la famille, une augmentation de l'infidélité, une dégradation de la dignité humaine, en particulier des femmes, et une augmentation des avortements et des formes de contrôle des naissances contrôlées par l'État. 

Seuls quelques-uns suivirent le pontife, même parmi le clergé.

L'été 1968 est un record de l'heure la plus chaude de Dieu… T
es souvenirs ne sont pas oubliés; ils sont douloureux… Ils habitent le tourbillon où la colère de Dieu habite. 
- James Francis Cardinal Stafford, Grand Pénitencier du Pénitencier Apostolique du Saint-Siège, www.LifeSiteNews.com, Novembre 17, 2008

Et ainsi, la vague s'est approchée du rivage.

 

VENIR À TERRE

Ses premières victimes furent ces bateaux ancrés en mer, c'est-à-dire familles. Alors que l'illusion du sexe «sans conséquences» devenait possible, une révolution sexuelle commença. «Free Love» est devenu la nouvelle devise. Tout comme ces touristes asiatiques ont commencé à se promener sur les plages exposées pour ramasser des coquillages, pensant que cela était sûr et inoffensif, la société a également commencé à se livrer à des formes libres et variées d'expérimentation sexuelle, la considérant bénigne. Les relations sexuelles ont été divorcées du mariage, tandis que le divorce «sans faute» a permis aux couples de mettre fin plus facilement à leur mariage. Les familles ont commencé à être secouées et déchirées alors que ce tsunami moral les traversait.

Puis la vague a frappé le rivage au début des années 1970, détruisant non seulement des familles, mais des individus personnes. La prolifération des relations sexuelles occasionnelles a entraîné une vague de «bébés non désirés». Des lois ont été annulées faisant de l'accès à l'avortement un «droit». Contrairement aux avertissements des politiciens selon lesquels l'avortement ne serait utilisé que «rarement», il est devenu le nouveau «contrôle des naissances» produisant un nombre de morts dans le pays. Des dizaines de millions.

Puis une seconde vague impitoyable a tonné à terre dans les années 1980. Les MST incurables telles que l'herpès génital et le SIDA ont proliféré. Plutôt que de courir vers les hauteurs, la société a continué à saisir les piliers en ruine et la chute des arbres de la laïcité. La musique, les films et les médias ont excusé et encouragé les comportements immoraux, cherchant des moyens de faire l'amour en toute sécurité, plutôt que de faire love sûr.

Dans les années 1990, les deux premières vagues avaient tellement désintégré les fondements moraux des villes et des villages, que toutes sortes de saletés, de déchets et de débris ont envahi la société. Le bilan des morts des anciens et des nouveaux STDS était devenu si impressionnant que des mesures étaient prises à l'échelle internationale pour les combattre. Mais au lieu de courir vers la sécurité du solide hauteurs, les préservatifs étaient jetés comme des bouées de sauvetage dans les eaux rances - une mesure futile pour sauver une génération noyée dans «l'amour libre». 

Au tournant du millénaire, une troisième vague puissante a frappé: pornographie. L'avènement de l'Internet haute vitesse a amené les eaux usées dans tous les bureaux, maisons, écoles et presbytères. De nombreux mariages qui ont résisté aux deux premières vagues ont été dévastés par cette vague silencieuse qui a produit un déluge de dépendances et de cœurs brisés. Bientôt, presque toutes les émissions de télévision, la plupart des publicités, l'industrie de la musique et même les médias grand public ruisselaient d'impudeur et de désir de vendre leur produit. La sexualité est devenue une épave souillée et tordue, méconnaissable de par sa beauté prévue.

 

LE PINNACLE 

La vie humaine avait maintenant perdu sa dignité inhérente, à tel point que les personnes à toutes les étapes de la vie commençaient à être considérées comme inutiles. Les embryons ont été congelés, jetés ou expérimentés; les scientifiques ont poussé au clonage des humains et à la création d'hybrides animaux-humains; les malades, les personnes âgées et les déprimés ont été euthanasiés et le cerveau endommagé est mort de faim - toutes les cibles faciles des dernières poussées violentes de ce tsunami moral.

Mais son assaut semblait atteindre son apogée en 2005. À présent, les fondements moraux avaient été presque complètement emportés en Europe et en Occident. Tout flottait - une sorte de marais de relativisme moral - où la moralité n'était plus fondée sur la loi naturelle et Dieu, mais sur toutes les idéologies du gouvernement au pouvoir (ou groupe de pression) qui flottaient. La science, la médecine, la politique et même l'histoire ont perdu leurs bases si bien que les valeurs intrinsèques et l'éthique ont été délogées de la raison et de la logique, et la sagesse du passé est devenue confuse et oubliée.

À l'été 2005 - le point d'arrêt des vagues - le Canada et l'Espagne a commencé à diriger le monde moderne en établissant une nouvelle pseudo-fondation. C'est-à-dire, redéfinir le mariage, la pierre angulaire de la civilisation. Maintenant, l'image même de la Trinité: Pere fils, et de Saint-Esprit, avait été redéfini. La racine même de qui nous sommes, des gens créés à «l'image de Dieu», s'était inversée. Le tsunami moral a non seulement détruit les fondements de la société, mais aussi la dignité fondamentale de la personne humaine elle-même. Le pape Benoît XVI a averti que la reconnaissance de ces nouvelles unions conduirait à:

… Une dissolution de l'image de l'homme, avec des conséquences extrêmement graves.  —14 mai 2005, Rome; Cardinal Ratzinger dans un discours sur l'identité européenne.

Car la destruction des vagues n'est pas terminée! Ils retournent maintenant à la mer avec «des conséquences extrêmement graves» pour un monde pris dans leur courant sous-jacent. Car ces vagues sont sans direction, et pourtant énergique; ils semblent inoffensifs en surface, mais contiennent un puissant ressac. Ils laissent une fondation qui est maintenant un sol de sable informe et mouvant. Cela a conduit ce même Pape à mettre en garde contre une croissance…

«… Dictature du relativisme» —Le cardinal Ratzinger, Homélie d'ouverture au Conclave, 18 avril 2004.

En effet, ces ondes apparemment anodines ont pour…

… Mesure finale de toutes choses, rien que le moi et ses appétits. (Ibid.)

 

LES SOUS-TERRAINS: VERS LE TOTALITARIANISME 

Le puissant courant sous-jacent sous la surface est un nouveau totalitarisme—Une dictature intellectuelle qui utilise les pouvoirs coercitifs de l'État pour contrôler ceux qui ne sont pas d'accord en les accusant «d'intolérance» et de «discrimination», de «discours de haine» et de «crime de haine».

Cette lutte est parallèle au combat apocalyptique décrit dans [Ap 11: 19-12: 1-6, 10 sur la bataille entre "la femme vêtue du soleil" et le dragon"]. Batailles de mort contre la vie: une «culture de la mort» cherche à s'imposer à notre désir de vivre et de vivre pleinement… De vastes secteurs de la société sont confus sur ce qui est bien et ce qui est mal, et sont à la merci de ceux qui ont le pouvoir de «créer» une opinion et de l'imposer aux autres. —POPE JEAN PAUL II, Homélie du Cherry Creek State Park, Journée mondiale de la jeunesse, Denver, Colorado, 1993

Qui sont ceux qui sont accusés de telles choses? Principalement ceux qui ont couru sur les hauteurs- au Rocher, qui est l'Église. Ils ont l'avantage (la sagesse divinement donnée) de voir les dangers qui sont présents et proches et ceux qui restent à venir. Ils transmettent des mots d'espoir et de sécurité à ceux qui sont dans les eaux… mais pour beaucoup, ce sont des mots importuns, même considérés comme des mots haineux.

Mais ne vous y trompez pas: le rocher n'a pas été épargné. Des briseurs se sont écrasés dessus, l'ont souillé de débris et ont érodé une grande partie de sa beauté, alors que les vagues se sont gonflées près du sommet, entraînant dans les eaux miracles de nombreux théologiens et même des membres du clergé.

Au cours des 40 années écoulées depuis Humanae Vitae, les États-Unis ont été jetés sur des ruines. - James Francis Cardinal Stafford, Grand Pénitencier du Pénitencier Apostolique du Saint-Siège, www.LifeSiteNews.com, Novembre 17, 2008

Scandale après scandale et abus après abus
battu contre l'Église, cédant dans des portions du Rocher. Au lieu de crier des avertissements à leurs troupeaux du tsunami à venir, trop de bergers semblaient rejoindre, sinon conduire leurs troupeaux vers des plages dangereuses.

Oui, c'est une grande crise (abus sexuels dans le sacerdoce), il faut dire ça. C'était bouleversant pour nous tous. C'était vraiment presque comme le cratère d'un volcan, d'où soudainement un énorme nuage de saleté est sorti, assombrissant et salissant tout, de sorte que par-dessus tout le sacerdoce semblait soudainement être un lieu de honte et chaque prêtre était soupçonné d'en être un. comme ça aussi… En conséquence, la foi en tant que telle devient incroyable, et l'Église ne peut plus se présenter de manière crédible comme le héraut du Seigneur. — PAPE BENOÎT XVI, Lumière du monde: le pape, l'Église et les signes des temps, un entretien avec Peter Seewald (bayard), p. 23, 25

Le pape Benoît XVI a ainsi décrit l'Église à un moment donné comme…

… Un bateau sur le point de couler, un bateau prenant l'eau de tous côtés. - Cardinal Ratzinger, 24 mars 2005, Méditation du Vendredi saint sur la troisième chute du Christ

 

UN RESTE 

Alors que les eaux de la «culture de la mort» commencent à se replier dans l'océan, elles aspirent non seulement de vastes portions de la société avec elles, mais aussi de larges pans de l'Église - des gens qui prétendent être catholiques, mais qui vivent et votent tout à fait différemment. Cela laisse un «reste» de fidèles sur le Rocher - un reste de plus en plus forcé de ramper plus haut sur le Rocher… ou de glisser tranquillement dans les eaux en contrebas. Une séparation est en cours. Les moutons sont séparés des chèvres. Lumière des ténèbres. Vérité du mensonge.

Face à une situation aussi grave, nous devons plus que jamais avoir le courage de regarder la vérité dans les yeux et de appeler les choses par leur nom propre, sans céder à des compromis commodes ou à la tentation de l'auto-tromperie. À cet égard, le reproche du Prophète est extrêmement simple: «Malheur à ceux qui appellent le mal le bien et le bien le mal, qui mettent les ténèbres pour la lumière et la lumière pour les ténèbres» (Est 5:20). —POPE JEAN-PAUL II, Evangelium Vitae «L'Évangile de la vie», n° 58

Avec le récent document de l'Église catholique interdisant aux homosexuels de la prêtrise et sa position inébranlable sur le mariage et la pratique sexuelle des homosexuels, la dernière étape a été fixée. La vérité sera réduite au silence ou reçue. Il est la confrontation finale entre la «culture de la vie» et la «culture de la mort». Telles étaient les ombres prévues par un cardinal polonais dans une allocution en 1976:

Nous nous trouvons maintenant face à la plus grande confrontation historique que l'humanité ait connue. Je ne pense pas que de larges cercles de la société américaine ou de larges cercles de la communauté chrétienne s'en rendent pleinement compte. Nous sommes maintenant confrontés à la confrontation finale entre l'Église et l'anti-Église, de l'Évangile et de l'anti-Évangile. Cette confrontation s'inscrit dans les plans de la providence divine. C'est une épreuve que toute l'Église. . . doit prendre.  - réimprimé le 9 novembre 1978, numéro de Le Wall Street Journal 

Deux ans plus tard, il est devenu le pape Jean-Paul II.

 

CONCLUSION

Le tsunami asiatique a eu lieu le 25 décembre, heure nord-américaine. C'est le jour où nous célébrons la naissance de Jésus. C'est aussi le début de la première persécution contre les chrétiens quand Hérode a envoyé les mages pour révéler où se trouvait l'enfant Jésus.

Tout comme Dieu a guidé Joseph, Marie et leur Fils nouveau-né vers la sécurité, Dieu nous guidera également - même au milieu de la persécution! D'où le même Pape qui a mis en garde contre la confrontation finale s'est également exclamé: «N'ayez pas peur!» Mais nous devons «veiller et prier», en particulier pour avoir le courage de rester sur le rocher, de rester dans le troupeau comme les voix du rejet et de la persécution devenir plus fort et plus agressif. Accrochez-vous à Jésus qui a dit,

«Heureux êtes-vous quand les gens vous haïssent, et quand ils vous excluent et vous insultent, et dénoncent votre nom comme mal à cause du Fils de l'homme. Réjouissez-vous et sautez de joie ce jour-là! Voici, votre récompense sera grande dans le ciel. (Luke 6: 22-23)

Lors de son installation en tant que 265e pape, Benoît XVI a dit:

Dieu, qui est devenu un agneau, nous dit que le monde est sauvé par le Crucifié, pas par ceux qui l'ont crucifié ... Priez pour moi, afin que je ne fuie pas par crainte des loups.  -Homélie inaugurale, PAPE BENOÎT XVI, 24 avril 2005, Place Saint-Pierre).

Prions avec une ferveur renouvelée pour le Saint-Père et les uns pour les autres afin que nous soyons de courageux témoins de amour et vérité et espère de nos jours. Pour les temps de Triomphe de Notre-Dame approchent!

—La fête de Notre-Dame de Guadalupe
Décembre 12th, 2005

 

 

Une petite défense simple:

 

 

LECTURE CONNEXE:

  • Vivons-nous à une époque apocalyptique? C'est le titre d'une conférence que l'auteur et peintre catholique Michael O'Brien a donnée à Ottawa, en Ontario. C'est une perspective pertinente, puissante et intelligente - une perspective qui devrait être lue par chaque prêtre, évêque, religieux et laïque. Vous pouvez lire le texte de son adresse, ainsi que le déménagement Question et réponse période qui a suivi (recherchez les deux titres sur ce lien): Vivons-nous à une époque apocalyptique?

 

Cliquez ci-dessous pour traduire cette page dans une autre langue:

 

 


Maintenant dans sa troisième édition et impression!

www.laconfrontationfinale.com

Print Friendly, PDF & Email

Notes

Notes
1 cf. Au réveillon
2 cf. Armoise
3 San Francisco Chronicle, Juillet 15, 2011
4 sur le lien Les pétales
Publié dans ACCUEIL, LES PÉTALES et étiqueté , , , , , , , , , , .