Connaissance de soi

RETRAITE DE CARREAU
Jour 7

snowl_Fotor

 

MY mon frère et moi partagions la même chambre en grandissant. Il y avait des nuits où nous ne pouvions nous arrêter de rire. Inévitablement, nous entendions les pas de papa descendre dans le couloir, et nous nous rétrécissions sous les couvertures en faisant semblant de dormir. Alors la porte s'ouvrirait…

Deux choses se sont produites. Avec l'ouverture de la porte, la lumière du couloir éclaterait dans la pièce, et il y aurait un sentiment de confort alors que la lumière dispersait l'obscurité, ce dont j'avais peur. Mais le deuxième effet était que la lumière exposerait le fait indéniable que deux petits garçons étaient bien éveillés et ne dormaient pas comme ils auraient dû l'être.

Jésus a dit "Je suis la lumière du monde." Jn 8: 12 Et lorsqu'une âme rencontre cette Lumière, deux choses se produisent. Premièrement, l'âme est émue d'une certaine manière par sa présence. Il y a un réconfort et une consolation profonds dans la révélation de son amour et de sa miséricorde. En même temps, cependant, il y a un sentiment de son propre néant, de son péché, de sa faiblesse et de son impie. Le premier effet de la lumière du Christ nous attire vers lui, mais le second nous fait souvent reculer. Et c'est ici que se déroule la bataille spirituelle la plus difficile au début: dans l'arène de la connaissance de soi. 

Nous voyons cette douloureuse illumination dans la vie de Simon Peter. Après avoir travaillé dur toute la nuit, ses filets de pêche sont restés vides. Alors Jésus lui dit de «pénétrer dans les profondeurs». Et là - jetant son filet dans l'obéissance et la foi - le filet de Pierre est rempli au point de se briser.

Quand Simon Pierre vit cela, il tomba aux genoux de Jésus et dit: «Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. (Luc 5: 8)

La joie et l'exaltation de Pierre dans la bénédiction de la présence du Seigneur et de ses consolations ont fini par céder la place au contraste saisissant entre son cœur et le cœur de son Maître. L'éclat de Vérité était presque trop pour Peter. Mais,

Jésus a dit à Simon: «N'aie pas peur; à partir de maintenant tu attraperas des hommes. Quand ils ont ramené leurs bateaux au rivage, ils ont tout laissé et l'ont suivi. (Luc 5: 10-11)

Mes chers frères et sœurs, cette retraite de carême vous appelle à «aller au plus profond». Et en répondant à l'appel, vous allez expérimenter à la fois la lumière de la consolation et la lumière de vérité. Car si la vérité nous rend libres, la toute première vérité est celle de qui je suis et de qui je ne suis pas. Mais Jésus vous dit aujourd'hui d'une voix forte, N'ai pas peur! Car Il vous connaît déjà de fond en comble. Il connaît vos faiblesses, vos défauts et vos péchés cachés dont vous n'êtes même pas encore conscient. Et encore, Il vous aime, encore Il vous appelle. Souvenez-vous, Jésus a béni les filets de Pierre, et ceci avant qu'il «ne quitte tout et ne le suive». Combien plus Jésus vous bénira depuis que vous lui avez dit «oui».

Simon Peter aurait pu tomber dans l'apitoiement sur lui-même et la dépression. Il aurait pu s'attarder dans sa misère en disant: «Je suis sans espoir, inutile et indigne» et tout simplement s'en aller de son côté. Mais au lieu de cela, il choisit courageusement de suivre Jésus, malgré tout. Et quand il tombe le plus gravement, reniant le Seigneur trois fois, Pierre ne se pend pas comme Judas l'a fait. Il persévère plutôt dans l'abîme des ténèbres, les ténèbres de sa misère. Il attend, malgré l'horreur qu'il voit en lui-même, que le Seigneur le sauve. Et que fait Jésus? Il remplit à nouveau les filets de Peter! Et Pierre, se sentant peut-être pire que la première fois (car les profondeurs de sa misère étaient désormais visibles pour tous), «sauta dans la mer» et courut vers le Seigneur où il affirma alors trois fois son amour pour son Sauveur. cf. Jean 21:7 Face à la connaissance de soi de sa pauvreté absolue, il se retourne toujours vers Jésus, confiant en sa miséricorde. Il a été commandé par Jésus de «nourrir mes brebis» mais était lui-même un agneau le plus impuissant. Mais précisément dans cette connaissance de soi, Pierre s'est humilié, permettant ainsi à Jésus de se former en lui.

La Très Sainte Vierge a vécu de la manière la plus parfaite l'attitude de la brebis impuissante. C'est elle qui savait le mieux que sans Dieu, rien n'est possible. Elle était, dans son propre «oui», comme un abîme d'impuissance et de pauvreté, et en même temps un abîme de confiance en Dieu. —Slawomir Biela, Dans les bras de Marie, p. 75-76

Nous avons entendu le mercredi des Cendres les mots: «Tu es poussière et tu retourneras poussière». Oui, en dehors de Christ, vous et moi ne sommes que poussière. Mais Il est venu et est mort pour nous de petites particules de poussière, et ainsi, maintenant, nous sommes une nouvelle création en Lui. Plus vous vous rapprochez de Jésus, la lumière du monde, plus les flammes de son Sacré-Cœur illumineront votre misère. N'ayez pas peur de l'abîme de pauvreté que vous voyez et verrez dans votre âme! Remerciez Dieu que vous voyez la vérité sur qui vous êtes vraiment et combien vous avez besoin de Lui. Puis «sautez dans la mer», dans l'abîme de la miséricorde.

Laissez la vérité vous libérer.

 

RÉSUMÉ ET ÉCRITURE

La connaissance de soi est le début de la croissance de la vie intérieure parce que la fondation est construite sur Vérité.

Ma grâce te suffit, car la puissance s'accomplit dans la faiblesse. (2 Cor 12: 9)

portecrack_Fotor

 

 

Pour rejoindre Mark dans cette retraite de carême,
cliquez sur la bannière ci-dessous pour inscrire.
Votre e-mail ne sera partagé avec personne.

Mark-Rosary Bannière principale

REMARQUE: De nombreux abonnés ont récemment signalé qu'ils ne recevaient plus d'e-mails. Vérifiez votre dossier de courrier indésirable ou spam pour vous assurer que mes e-mails n'y arrivent pas! C'est généralement le cas 99% du temps. Essayez également de vous réabonner ici. Si rien de tout cela ne vous aide, contactez votre fournisseur d'accès Internet et demandez-lui d'autoriser les e-mails de ma part.

nouvelle
PODCAST DE CET ÉCRIT CI-DESSOUS:

Print Friendly, PDF & Email

Notes

Notes
1 Jn 8: 12
2 cf. Jean 21:7
Publié dans ACCUEIL, RETRAITE DE CARREAU.