Les mille ans

 

Puis j'ai vu un ange descendre du ciel,
tenant dans sa main la clé de l'abîme et une lourde chaîne.
Il saisit le dragon, l'ancien serpent, qui est le Diable ou Satan,
et l'a attaché pendant mille ans et l'a jeté dans l'abîme,
qu'il ferma dessus et scella, de sorte qu'il ne pouvait plus
égare les nations jusqu'à ce que les mille ans soient accomplis.
Après cela, il doit être libéré pendant une courte période.

Alors j'ai vu des trônes; ceux qui étaient assis dessus étaient chargés du jugement.
J'ai aussi vu les âmes de ceux qui avaient été décapités
pour leur témoignage de Jésus et pour la parole de Dieu,
et qui n'avaient pas adoré la bête ou son image
ni n'avaient accepté sa marque sur leurs fronts ou leurs mains.
Ils sont venus à la vie et ils ont régné avec Christ pendant mille ans.

(Apoc 20:1-4, Première lecture de la messe du vendredi)

 

Il Il n'y a peut-être pas d'Ecriture plus largement interprétée, plus vivement contestée et même source de division que ce passage du livre de l'Apocalypse. Dans l'Église primitive, les convertis juifs croyaient que les « mille ans » faisaient référence à Jésus revenant à au sens propre régner sur terre et établir un royaume politique au milieu des banquets charnels et des festivités. "... qui ressuscitera ensuite jouira des loisirs de banquets charnels immodérés, garnis d'une quantité de viande et de boisson telle non seulement à choquer le sentiment du tempéré, mais même à surpasser la mesure de la crédulité elle-même." (Sainte-Augustine, Cité de Dieu, livre. XX, chap. sept) Cependant, les Pères de l'Église ont rapidement mis fin à cette attente, la déclarant une hérésie - ce que nous appelons aujourd'hui millénarisme sur le lien  Le millénarisme - ce qu'il est et ce qu'il n'est pas et Comment l'Ère a été perdue.Lire la suite

Notes

Notes
1 "... qui ressuscitera ensuite jouira des loisirs de banquets charnels immodérés, garnis d'une quantité de viande et de boisson telle non seulement à choquer le sentiment du tempéré, mais même à surpasser la mesure de la crédulité elle-même." (Sainte-Augustine, Cité de Dieu, livre. XX, chap. sept)
2 sur le lien  Le millénarisme - ce qu'il est et ce qu'il n'est pas et Comment l'Ère a été perdue

Le milieu à venir

Pentecôte (Pentecôte), par Jean II Restout (1732)

 

ONE des grands mystères de la «fin des temps» dévoilés à cette heure est la réalité que Jésus-Christ vient, non pas dans la chair, mais dans l'esprit pour établir son royaume et régner parmi toutes les nations. Oui, Jésus sera venir finalement dans sa chair glorifiée, mais sa venue finale est réservée à ce littéral «dernier jour» sur terre où le temps s'arrêtera. Ainsi, lorsque plusieurs voyants à travers le monde continuent de dire: «Jésus vient bientôt» pour établir son royaume dans une «ère de paix», qu'est-ce que cela signifie? Est-ce biblique et est-ce dans la tradition catholique? 

Lire la suite

L'aube de l'espoir

 

EN QUOI sera l'ère de la paix? Mark Mallett et Daniel O'Connor abordent les beaux détails de l'ère à venir tels qu'ils se trouvent dans la tradition sacrée et les prophéties des mystiques et des voyants. Regardez ou écoutez cette webémission passionnante pour en savoir plus sur les événements qui pourraient survenir dans votre vie!Lire la suite

Après l'illumination

 

Toute lumière dans les cieux s'éteindra et il y aura de grandes ténèbres sur toute la terre. Ensuite, le signe de la croix sera vu dans le ciel, et des ouvertures où les mains et les pieds du Sauveur ont été cloués sortiront de grandes lumières qui éclaireront la terre pendant un certain temps. Cela aura lieu peu de temps avant le dernier jour. -Miséricorde divine dans mon âme, Jésus à sainte Faustine, n. 83

 

APRÈS le sixième sceau est brisé, le monde fait l'expérience d'une «illumination de la conscience» - un moment de calcul (voir Les sept sceaux de la révolution). Saint Jean écrit alors que le septième sceau est brisé et qu'il y a un silence dans le ciel «pendant environ une demi-heure». C'est une pause avant le l'œil de la Tempête passe, et le vents de purification recommencer à souffler.

Silence en présence du Seigneur DIEU! Pour Le jour de l'Éternel est proche ... (Zeph 1: 7)

C'est une pause de grâce, de La miséricorde divine, avant que le jour de la justice n'arrive…

Lire la suite

L'antéchrist à notre époque

 

Première publication le 8 janvier 2015…

 

NOMBREUSES il y a des semaines, j'ai écrit qu'il était temps pour moi de «parler directement, avec audace et sans excuses au« reste »qui écoute. Ce n'est plus qu'un reste de lecteurs maintenant, non pas parce qu'ils sont spéciaux, mais choisis; c'est un reste, non pas parce que tous ne sont pas invités, mais peu répondent… ». cf. La convergence et la bénédiction C'est-à-dire que j'ai passé dix ans à écrire sur l'époque dans laquelle nous vivons, faisant constamment référence à la Tradition Sacrée et au Magistère pour équilibrer une discussion qui peut-être trop souvent ne repose que sur la révélation privée. Néanmoins, certains ressentent simplement tous la discussion sur la «fin des temps» ou les crises auxquelles nous sommes confrontés est trop sombre, négative ou fanatique - et ainsi ils suppriment et se désinscrivent simplement. Ainsi soit-il. Le pape Benoît XVI a été assez simple à propos de ces âmes:

Lire la suite

Les derniers jugements

 


 

Je crois que la grande majorité du livre de l'Apocalypse se réfère, non à la fin du monde, mais à la fin de cette ère. Seuls les derniers chapitres regardent vraiment la toute fin de le monde alors que tout le reste décrit avant tout une «confrontation finale» entre la «femme» et le «dragon», et tous les effets terribles dans la nature et la société d'une rébellion générale qui l'accompagne. Ce qui sépare cette confrontation finale de la fin du monde est un jugement des nations - ce que nous entendons principalement dans les lectures de la messe de cette semaine alors que nous approchons de la première semaine de l'Avent, la préparation de la venue du Christ.

Depuis deux semaines, j'entends les mots dans mon cœur: "Comme un voleur dans la nuit." C'est le sentiment que des événements arrivent sur le monde qui vont prendre beaucoup d'entre nous par surprise, sinon beaucoup d'entre nous à la maison. Nous devons être dans un «état de grâce», mais pas dans un état de peur, car chacun de nous peut être rappelé à la maison à tout moment. Sur ce, je me sens obligé de republier cet article d'actualité du 7 décembre 2010…

Lire la suite

Comment l'Ère a été perdue

 

LES l'espoir futur d'une «ère de paix» basée sur les «mille ans» qui suivent la mort de l'Antéchrist, selon le livre de l'Apocalypse, peut sembler un nouveau concept pour certains lecteurs. Pour d'autres, c'est considéré comme une hérésie. Mais ce n'est ni l'un ni l'autre. Le fait est, l'espérance eschatologique d'une «période» de paix et de justice, d'un «repos de sabbat» pour l'Église avant la fin des temps, ont sa base dans la tradition sacrée. En réalité, il a été quelque peu enterré dans des siècles d'interprétations erronées, d'attaques injustifiées et de théologie spéculative qui se poursuivent jusqu'à ce jour. Dans cet écrit, nous examinons la question de exactement how «L'ère était perdue» - un peu de feuilleton en soi - et d'autres questions comme celle de savoir si c'est littéralement «mille ans», si le Christ sera visiblement présent à ce moment-là, et à quoi nous pouvons nous attendre. Pourquoi est-ce important? Parce que cela ne confirme pas seulement un espoir futur que la Sainte Mère a annoncé comme imminent à Fatima, mais des événements qui doivent avoir lieu à la fin de cet âge qui changeront le monde à jamais… des événements qui semblent être au seuil même de notre temps. 

 

Lire la suite