Fatima et la grande secousse

 

CERTAINS il y a quelque temps, alors que je réfléchissais à la raison pour laquelle le soleil se balançait apparemment dans le ciel de Fatima, j'ai compris que ce n'était pas une vision du soleil en mouvement per se, mais la terre. C'est alors que j'ai réfléchi au lien entre la «grande secousse» de la terre annoncée par de nombreux prophètes crédibles et le «miracle du soleil». Cependant, avec la publication récente des mémoires de Sr Lucia, un nouvel aperçu du Troisième Secret de Fatima a été révélé dans ses écrits. Jusqu'à ce point, ce que nous savions d'un châtiment reporté de la terre (qui nous a donné ce «temps de miséricorde») a été décrit sur le site Internet du Vatican:Lire la suite

Pour l'amour du prochain

 

« MAIS, que s'est-il donc passé ? »

Alors que je flottais en silence sur un lac canadien, fixant le bleu profond au-delà des visages qui se transformaient dans les nuages, c'était la question qui me traversait l'esprit récemment. Il y a plus d'un an, mon ministère a soudainement pris une tournure apparemment inattendue en examinant la «science» derrière les blocages mondiaux soudains, les fermetures d'églises, les mandats de masques et les passeports vaccinaux à venir. Cela a surpris certains lecteurs. Vous vous souvenez de cette lettre ?Lire la suite

Démystifier les sceptiques du miracle solaire


Scène de La Journée 13th

 

L' la pluie jaillit le sol et submergea les foules. Cela a dû sembler être un point d'exclamation face au ridicule qui a envahi les journaux séculiers pendant des mois auparavant. Trois enfants bergers près de Fatima, au Portugal, ont affirmé qu'un miracle se produirait dans les champs de Cova da Ira à midi ce jour-là. C'était le 13 octobre 1917. Entre 30 000 et 100 000 personnes s'étaient rassemblées pour en témoigner.

Leurs rangs comprenaient des croyants et des non-croyants, des vieilles dames pieuses et des jeunes hommes qui se moquaient. -Pr. Jean De Marchi, Prêtre et chercheur italien; Le Cœur Immaculé, 1952

Lire la suite

Prophétie correctement comprise

 

WE vivent à une époque où la prophétie n'a peut-être jamais été aussi importante et pourtant si mal comprise par la grande majorité des catholiques. Il y a trois positions néfastes prises aujourd'hui concernant les révélations prophétiques ou «privées» qui, je crois, font parfois de grands dommages dans de nombreux quartiers de l'Église. La première est que les «révélations privées» n'allons jamais doivent être pris en compte car tout ce que nous sommes obligés de croire est la révélation définitive du Christ dans le «dépôt de la foi». Un autre mal est fait par ceux qui ont tendance non seulement à placer la prophétie au-dessus du magistère, mais à lui donner la même autorité que les Saintes Écritures. Et enfin, il y a la position selon laquelle la plupart des prophéties, à moins qu'elles ne soient prononcées par des saints ou trouvées sans erreur, devraient être évitées. Encore une fois, toutes ces positions ci-dessus comportent des pièges malheureux, voire dangereux.

 

Lire la suite