L'Apocalypse de Noël

 

DANS le récit de Noël est le modèle de la temps de la fin. 2000 ans après son premier récit, l'Église est capable de scruter les Saintes Écritures avec une clarté et une compréhension plus profondes alors que le Saint-Esprit dévoile le livre de Daniel - un livre qui devait être scellé «jusqu'au temps de la fin» lorsque le monde serait en un état de rébellion - l'apostasie. cf. Le voile se lève-t-il?

Quant à toi, Daniel, garde le message secret et scelle le livre jusqu'à le temps de la fin; beaucoup tomberont et le mal augmentera. (Daniel 12: 4)

Ce n'est pas qu'il y ait quelque chose de «nouveau» révélé, per se. Plutôt, notre compréhension des déplier des "détails" devient plus clair:

Pourtant, même si l'Apocalypse est déjà complète, elle n'a pas été rendue complètement explicite; il reste à la foi chrétienne de saisir progressivement toute sa signification au cours des siècles. —Catéchisme de l'Église catholique 66

En mettant en parallèle le récit de Noël avec notre époque, nous pouvons avoir une meilleure compréhension de ce qui est ici et à venir…

 

LE PREMIER PARALLÈLE

Les La compréhension de ce parallèle avec notre époque réside dans la vision de saint Jean dans Apocalypse 12 d'une «femme vêtue de soleil» travaillant pour donner naissance à un enfant. cf. Vivre le livre de l'Apocalypse

Cette femme représente Marie, la Mère du Rédempteur, mais elle représente en même temps toute l'Église, le Peuple de Dieu de tous les temps, l'Église qui, à tout moment, avec une grande douleur, donne à nouveau naissance au Christ. —POPE BENOÎT XVI en référence à Ap 12: 1; Castel Gandolfo, Italie, AOÛT. 23, 2006; Zenit

Saint-Jean parle aussi d'un signe contemporain…

… Un énorme dragon rouge, avec sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. (Ap 12: 3)

Le dragon s'est tenu devant la femme pour dévorer son enfant lorsqu'elle a accouché. Hérode, bien sûr, a comploté pour trouver le roi prédit et le tuer, de peur qu'il n'usurpe son trône. Il a utilisé tromperie, mentir aux sages sur ses intentions. Mais Dieu a protégé la femme et son enfant en avertissant les mages dans un rêve de ne pas retourner à Hérode.

… L'ange du Seigneur est apparu à Joseph dans un rêve et a dit: «Lève-toi, prends l'enfant et sa mère, fuis en Égypte, et reste là jusqu'à ce que je te le dise. Hérode va chercher l'enfant pour le détruire. (Matthieu 2:13)

La femme elle-même s'enfuit dans le désert où elle avait une place préparée par Dieu, afin d'y être prise en charge pendant douze cent soixante jours. (Ap 12: 6)

Hérode poursuit Marie et son enfant:

Quand Hérode réalisa qu'il avait été trompé par les mages, il devint furieux. Il a ordonné le massacre de tous les garçons de Bethléem et de ses environs âgés de deux ans et moins… (Matt 2:16)

Le dragon, de même, poursuit quiconque porte la marque du Christ:

Puis le dragon s'est mis en colère contre la femme et est parti faire la guerre au reste de sa progéniture, ceux qui gardent les commandements de Dieu et rendent témoignage de Jésus. (Rév 12:17)

 

LE DEUXIÈME PARALLÈLE

L'obscurcissement

L'Église a conçu le Christ, pourrait-on dire, à la Pentecôte quand, comme Marie, elle a été éclipsée par le Saint-Esprit. Pendant 2000 ans, l'Église a travaillé dans chaque génération pour donner naissance à Jésus dans le cœur des nations. Cependant, je veux centrer cette analogie sur cette période spécifique au fin de l'age quand l'Église endurerait ces «douleurs de travail» indicatives d'une nouvelle naissance dans sa vie.

En 1967, le Saint-Esprit a de nouveau éclipsé l'Église lorsqu'un petit groupe d'étudiants a fait l'expérience de la «Pentecôte» en priant devant le Saint Sacrement. «La puissance du plus haut» est venue sur eux, cf. Luc 1:34 et c'est ainsi qu'est né un renouveau de l'Église, un mouvement «charismatique» qui s'est répandu dans le monde. Il a été adopté par les papes, encouragé par son enseignement officiel et accueilli comme un don de Dieu:

Qu'ils soient extraordinaires ou simples et humbles, les charismes sont des grâces de l'Esprit Saint qui bénéficient directement ou indirectement à l'Église, ordonnées telles qu'elles sont à son édification, au bien des hommes et aux besoins du monde... Les charismes doivent être acceptés avec gratitude par la personne qui les reçoit et par tous les membres de l'Église également. Ils sont une grâce merveilleusement riche pour la vitalité apostolique et pour la sainteté de tout le Corps du Christ… -Catéchisme de l'Église catholique, n. 799-800

Comme Marie a prophétisé dans son Magnificat le renversement du «puissant» et l'exaltation des «humbles» - quelque chose qu'elle a appris qui viendrait à travers le désert, la Croix, à travers une épée transpercant son propre cœur - de même, cette effusion de la L'Esprit était accompagné d'une parole prophétique en présence du Pape Paul VI:

Parce que je t'aime, je veux te montrer ce que je fais dans le monde aujourd'hui. je veulent vous préparer à ce qui est à venir. Les jours d'obscurité arrivent le monde, des jours de tribulation… Les bâtiments qui sont maintenant debout ne seront pas debout. Des supports qui sont là pour mon peuple maintenant ne sera pas là. Je veux que vous soyez prêt, mon peuple, à ne connaître que moi et à vous attacher à moi et à m'avoir d'une manière plus profonde que jamais. Je vais vous conduire dans le désert… je va te dépouiller de tout ce dont vous dépendez maintenant, donc vous ne dépendez que de moi. Un temps de les ténèbres viennent sur le monde, mais un temps de gloire arrive pour mon Église, un le temps de la gloire arrive pour mon peuple. Je répandrai sur vous tous les dons de mon Esprit. Je vous préparerai au combat spirituel; Je vais vous préparer pour un temps d'évangélisation que le monde n'a jamais vu…. Et quand tu n'as rien d'autre que moi, vous aurez tout: terre, champs, maisons, frères et sœurs et amour et joie et paix plus que jamais. Soyez prêt, mon peuple, je veux vous préparer… —Ralph Martin, mai 1975, place Saint-Pierre, Cité du Vatican

Cette effusion de l'Esprit, bien que donnée pour l'Église et le monde entier, n'a été embrassée que par un résidu dans le Corps du Christ.

Maintenant, il y avait des bergers dans cette région qui vivaient dans les champs et veillaient la nuit sur leur troupeau. L'ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur resplendit autour d'eux, et ils furent frappés d'une grande peur. L'ange leur dit: «N'ayez pas peur; car voici, je vous annonce une bonne nouvelle d'une grande joie qui sera pour tout le peuple. (Luc 2: 8-10)

De même, la «gloire du Seigneur» déversée sur l'Église est venue dans le veille de nuit, comme elle entre dans la veillée du Jour du Seigneur à la fin de cet âge. cf. Deux jours de plus L'obscurité est spirituelle, un monde enveloppé dans la nuit de l'apostasie.

Dieu disparaît de l'horizon humain et, avec la diminution de la lumière qui vient de Dieu, l'humanité perd ses repères, avec des effets destructeurs de plus en plus évidents. -Lettre de Sa Sainteté le Pape Benoît XVI à tous les évêques du monde, 10 mars 2009; Catholique en ligne

Cela est arrivé à un moment où Dieu a donné à son épouse un pape qui s'est écrié: «N'aie pas peur!» —JOHN PAUL II, Homélie, Place Saint-Pierre, 22 octobre 1978, n ° 5 Car, comme Marie, l'Église sait que le renversement des puissants passera par la sagesse et la puissance de la Croix - finalement par la propre Passion de l'Église.

Une grande déception

Comme Hérode, qui a tissé une toile de mensonges pour y attraper le corps de Jésus, Satan a également tissé, depuis la période des Lumières il y a quatre siècles, une toile de tromperie pour piéger le Corps du Christ à travers des sophismes. cf. La sagesse et la convergence du chaos Jésus dit de cet ange déchu:

Il était un meurtrier depuis le début… c'est un menteur et le père du mensonge. (Jean 8:44)

Le diable ment pour finalement tuer l'âme et même le corps (c'est-à-dire le communisme, le nazisme, l'avortement, etc.). J'ai beaucoup écrit sur cette bataille historique entre la femme et le dragon, cf. La femme et le dragon comment Satan a semé des mensonges philosophiques afin d'éloigner les esprits des hommes si loin de la volonté de Dieu, qu'ils concevraient et même embrasser une «culture de la mort». Oui, n'oubliez pas cela - la bataille entre la progéniture de Marie (la progéniture de l'Église) et celle de Satan, qui a été prophétisée dès le début dans Genèse 3:15.

L'illumination

Le plus Illumination de la conscience J'ai écrit sur une grâce de retirer les hommes de l'empire de Satan en leur révélant la miséricorde et l'amour du Sacré-Cœur. Les saints et les mystiques décrivent cet événement comme quelque chose à la fois intérieur et accompagné d'un panneau extérieur dans le ciel. Cela ne pourrait-il pas être comparé à l'illumination de l'étoile de Bethléem qui conduit les hommes au roi des rois?

… Voici, l'étoile qu'ils avaient vue à son lever les a précédés, jusqu'à ce qu'elle vienne et s'arrête au-dessus de l'endroit où se trouvait l'enfant. Ils étaient ravis de voir l'étoile… (Matt 2: 9-10)

Mais tout le monde n'était pas ravi de voir l'étoile, même si elle annonçait la venue du Sauveur. L'illumination de l'étoile endurci Le cœur d'Hérode… et les armées qui ont exécuté ses plans meurtriers.

La Providence de Dieu

Dans cette prophétie de Rome, Dieu parle de dépouiller Son Église, de la conduire dans le désert jusqu'à ce qu'elle n'ait rien d'autre que Lui. Au fur et à mesure que les douleurs du travail augmentaient en Marie jusqu'à l'accouchement, la providence de Dieu augmenta aussi à cette époque. La mise à disposition de l'écurie, les dons des mages, les rêves mystiques qui ont guidé et conduit Marie et Joseph vers leurs lieux de refuge… Il en sera de même pour l'Église qui donne naissance au «plein nombre de païens»: cf. Rom 11:25 ; cf. Cette génération? Dieu lui donnera un lieu de refuge et de protection contre le dragon:

… On a donné à la femme les deux ailes du grand aigle, pour qu'elle puisse voler jusqu'à sa place dans le désert, où, loin du serpent, elle a été prise en charge pendant un an, deux ans et un an et demi. (Rév 12:14)

La montée de la bête

Nous voyons aujourd'hui les signes incroyables du «nouveau printemps» présent dans l'Église. Les nouveaux ordres surgissent ici et là avec des jeunes en feu pour Dieu; des initiatives pro-vie audacieuses menées par des jeunes; des jeunes hommes fidèles et orthodoxes entrant dans les séminaires; et de nombreuses initiatives locales produisant le fruit du Saint-Esprit. Satan ne peut pas vaincre l'Église car Christ lui-même a promis que les portes de l'enfer ne prévaudraient pas contre elle. cf. Matthieu 16: 18

Le serpent, cependant, a craché un torrent d'eau de sa bouche après la femme pour la balayer avec le courant. Mais la terre a aidé la femme et a ouvert sa bouche et a avalé le déluge que le dragon a craché de sa bouche. Puis le dragon se mit en colère contre la femme et partit faire la guerre contre le reste de sa progéniture, ceux qui gardent les commandements de Dieu et rendent témoignage de Jésus. (Ap 12: 15-16)

Quand Hérode réalisa qu'il avait été trompé par les mages, il devint furieux. Il a ordonné le massacre… (Matt 2:16)

[La bête ou l'Antéchrist] était également autorisée à faire la guerre aux saints et à les conquérir. (Ap 13: 7)

Satan prend sa dernière position pour «la confrontation finale» contre la progéniture de la femme. 

Nous sommes maintenant confrontés à la confrontation finale entre l'Église et l'anti-Église, de l'Évangile contre l'anti-Évangile. Cette confrontation s'inscrit dans les plans de la Providence divine; c'est une épreuve que toute l'Église… —Le Cardinal Karol Wojtyla (JEAN PAUL II), au Congrès eucharistique, Philadelphie, PA; 13 août 1976

Ceux qui ont refusé la grâce de l'Illumination, la lumière de «l'étoile» qui les aurait conduits au Sauveur, feront inévitablement partie des rangs de «l'anti-Église», l'armée de la bête. Ils aideront, sciemment ou non, à réaliser les dernières conséquences d'une société qui a adopté une «culture de la mort». Ils persécuteront l'Église, comme le Christ l'a prophétisé, versant le sang de nouveaux martyrs pour la foi.

Ils vous expulseront des synagogues; en fait, l'heure vient où quiconque vous tuera pensera qu'il offre l'adoration à Dieu… Ils ont adoré le dragon parce qu'il a donné son autorité à la bête; ils adoraient aussi la bête* et a dit: «Qui peut se comparer à la bête ou qui peut lutter contre elle? (Jean 16: 2; Ap 13: 4)

L'ère de la paix

Après la mort d'Hérode, nous lisons:

Lève-toi, prends l'enfant et sa mère et va en terre d'Israël, car ceux qui recherchaient la vie de l'enfant sont morts. Il se leva, prit l'enfant et sa mère, et se rendit au pays d'Israël. Mais quand il a appris qu'Archelaus régnait sur la Judée à la place de son père Hérode, il avait peur d'y retourner. Et parce qu'il avait été averti dans un rêve, il partit pour la région de Galilée. (Matthieu 2: 20-22)

De même, après la mort de l'Antéchrist, saint Jean enregistre que ce n'est pas la fin du monde, mais le début d'une ère finale où le L'Église régnera avec le Christ jusqu'aux extrémités de la terre. Mais tout comme Joseph et Marie ne sont pas retournés à la «terre d'Israël» promise comme ils l'avaient espéré, de même, le règne temporel du royaume de Dieu sur terre n'est pas la destination finale du Ciel, mais un avant-goût de cette paix éternelle et la joie. Ce sera une période où la Sainte Volonté de Dieu régnera sur la terre «telle qu'elle est au Ciel» pendant «mille ans»; un moment où l'Église grandira de façon exponentielle en sainteté pour la préparer à recevoir Jésus «sans tache ni tache» cf. Éph 5:27 quand Il reviendra dans la gloire.

La bête fut attrapée et avec elle le faux prophète qui avait accompli à ses yeux les signes par lesquels il égarait ceux qui avaient accepté la marque de la bête et ceux qui avaient adoré son image. Les deux ont été jetés vivants dans l'étang de feu brûlant de soufre… Puis j'ai vu des trônes; ceux qui étaient assis dessus étaient chargés du jugement. J'ai vu aussi les âmes de ceux qui avaient été décapités pour leur témoignage de Jésus et pour la parole de Dieu, et qui n'avaient pas adoré la bête ou son image ni accepté sa marque sur leur front ou leurs mains. Ils sont venus à la vie et ils ont régné avec le Christ pendant mille ans. (Ap 19:; Ap 20: 4)

Moi et tous les autres chrétiens orthodoxes sommes convaincus qu'il y aura une résurrection de la chair suivie de mille ans dans une ville reconstruite, embellie et agrandie de Jérusalem, comme l'ont annoncé les prophètes Ézéchiel, Isaias et d'autres… Un homme parmi nous nommé Jean, l'un des apôtres du Christ, a reçu et prédit que les disciples du Christ habiteraient à Jérusalem pendant mille ans, et qu'ensuite la résurrection et le jugement universels et, en bref, éternels auraient lieu. —St. Justin Martyr, Dialogue avec Trypho, Ch. 81, Les Pères de l'Église, Patrimoine chrétien

 

RENOUVELLEZ VOTRE ESPOIR!

Que le récit de Noël - la conception, la naissance et les débuts de la famille de Nazareth - soit un grand réconfort pour votre âme. Dieu protégera en ces temps ceux qui lui restent fidèles. cf. Rév 3:10 Par sécurité, j'entends la sécurité la plus importante de toutes: la protection de son âme. Jésus ne nous promet pas un lit de roses. En fait, il promet la croix. Mais la croix est le grand jardin d'où jaillit la résurrection après que «le grain de blé tombe en terre et meurt». cf. Jean 12:24

Nous sommes tentés de poser les questions,

"Hérode" (l'Antéchrist) est-il vivant aujourd'hui? "

«À quel point sommes-nous proches de certains de ces événements?»

«Vais-je vivre pour voir l'ère de la paix?»

Mais la question la plus importante de toutes est de savoir si oui ou non moi, comme les bergers ou les mages, ai-je suivi la lumière divine de la grâce pour adorer Jésus, ici et maintenant, présent dans mon cœur, présent dans la Sainte Eucharistie? Car le Royaume des Cieux n'est pas loin, quelque part au loin. C'est «proche», a dit Jésus. cf. Marc 1:14 Ou la tromperie d'Hérode m'a-t-elle pris dans sa toile, endormant mon esprit et mon cœur, insensible à la culture de la mort et du matérialisme qui draine l'âme du monde? Quelle que soit la réponse, quel que soit l'état de mon âme - qu'elle soit plus préparée, comme les mages, plus humble comme les bergers, ou non préparée, comme l'aubergiste - hâtons-nous aussitôt de nous retrouver au pied de Celui qui est l'Amour et la Miséricorde même.

 

LIRE AUSSI:

 
 


Lisez comment nous sommes arrivés à la confrontation finale et où nous allons à partir d'ici!
www.laconfrontationfinale.com

 

Votre don en ce moment est grandement apprécié!

Cliquez ci-dessous pour traduire cette page dans une autre langue:

Print Friendly, PDF & Email

Notes

Notes
1 cf. Le voile se lève-t-il?
2 cf. Vivre le livre de l'Apocalypse
3 cf. Luc 1:34
4 cf. Deux jours de plus
5 —JOHN PAUL II, Homélie, Place Saint-Pierre, 22 octobre 1978, n ° 5
6 cf. La sagesse et la convergence du chaos
7 cf. La femme et le dragon
8 cf. Rom 11:25 ; cf. Cette génération?
9 cf. Matthieu 16: 18
10 cf. Éph 5:27
11 cf. Rév 3:10
12 cf. Jean 12:24
13 cf. Marc 1:14
Publié dans ACCUEIL, SIGNES.

Les commentaires sont fermés.