La fausse unité - Partie II

 

 

IT est la fête du Canada aujourd'hui. En chantant notre hymne national après la messe du matin, j'ai pensé aux libertés payées dans le sang par nos ancêtres… des libertés qui sont rapidement aspirées dans un océan de relativisme moral comme le Tsunami moral continue sa destruction.

Il y a deux ans, un tribunal a jugé pour la première fois qu'un enfant peut avoir trois parents (Janvier 2007). C'est certainement une première en Amérique du Nord, sinon dans le monde, et ce n'est que le début d'une cascade de changements qui s'en vient. Et c'est un STRONG signe de notre temps: 

Vous devez vous souvenir, bien-aimés, des prédictions des apôtres de notre Seigneur Jésus-Christ; ils vous ont dit: "Dans la dernière fois, il y aura des moqueurs, suivant leurs propres passions impies." Ce sont eux qui ont créé des divisions, des gens du monde, dépourvus de l'Esprit. (Jude 18)

J'ai publié cet article pour la première fois le 9 janvier 2007. Je l'ai mis à jour…

 

Divisions. En Partie I, J'ai parlé de la dissolution néfaste des distinctions naturelles entre l'homme et la femme, entre l'homme et la création, et entre l'homme et sa propre nature. Tous ces éléments constituent une attaque fondamentale contre la pierre angulaire de la société, cette cellule appelée la famille. Si vous pouvez détruire la famille, vous pouvez détruire l'avenir.

L'avenir du monde passe par la famille.  —POPE JEAN-PAUL II, Consortio Familiaris

Il existe aujourd'hui un parallèle entre la science et la société. Tout comme les ingénieurs biomédicaux modifient désormais génétiquement les cellules de la vie en créant des hybrides homme-animal, les ingénieurs sociaux modifient la «génétique» de la société en créant des familles hybrides. Deux papas, deux mamans, deux papas et une maman, deux mamans et un papa… et la manipulation «génétique» se poursuivra jusqu'à ce que la famille d'origine soit «meilleure», selon les ingénieurs.

Et détruit, selon Satan.

 
UNITÉ FAMILIALE TOMBÉE

Chaque famille est sa propre communauté unique. Plus que ça, c'est un communion de personnes. 

La famille chrétienne constitue une révélation et une réalisation spécifiques de la communion ecclésiale, et pour cette raison elle peut et doit être appelée église domestique... La famille chrétienne est une communion de personnes, signe et image de la communion du Père et du Fils dans le Saint-Esprit. -Catéchisme de l'Eglise catholique, 2204, 2205

Ainsi, vous voyez, démembrer la famille, c'est détruire la «révélation spécifique» que la famille est de l'unité du Corps du Christ; c'est attaquer l'Église en blessant l'Église domestique; c'est démanteler le signe et l'image de la Sainte Trinité. Mais il s'agit moins de la destruction des symboles que de la ruine de pers

Des âmes.  

Oui, les conséquences sont évidentes: les taux de divorce sont près de cinquante pour cent, les taux de natalité sont à tous les niveaux bas, le suicide chez les adolescentes et les maladies sexuellement transmissibles sont épidémiques et la pornographie corrode la fidélité.

Et maintenant, avec le «mariage gay», l'humanité entre en territoire inconnu.

Avec cette tendance, nous sortons de toute l'histoire morale de l'humanité. Ce n'est pas une question de discrimination, mais plutôt une question de savoir ce qu'est une personne humaine en tant qu'homme et femme. Nous sommes confrontés à une dissolution de l'image de l'être humain, avec des conséquences qui peuvent être extrêmement graves.  —Le cardinal Ratzinger (PAPE BENOÎT XVI), Rome, 14 mai 2004; Service de nouvelles ZENIT

 
Premières choses d'abord

Il reste une pierre d'achoppement pour les ingénieurs sociaux: lever l'obstacle à l'acceptation mondiale des familles alternatives et, en fait, de l'homosexualité elle-même. Dans un ouvert L'éditorial critiquant le clerc canadien franc, Mgr Fred Henry, les membres de l'un des groupes de défense des homosexuels les plus puissants du Canada ont fait écho à ce qui est un mouvement mondial:

… Nous prévoyons que le mariage gay entraînera en effet une croissance de l'acceptation de l'homosexualité en cours, comme Henry le craint. Mais l'égalité du mariage contribuera également à l'abandon des religions toxiques, libérant la société des préjugés et de la haine qui ont pollué la culture pendant trop longtemps, en partie grâce à Fred Henry et ses semblables. -Kevin Bourassa et Joe Varnell, Purger la religion toxique au Canada; 18 janvier 2005; EGALE (Égalité pour les gais et les lesbiennes partout)

Un jour, et peut-être bientôt, Les chrétiens seront considérés comme les vrais terroristes: des perturbateurs de la paix et de l'harmonie qui doivent être écartés. C'est alors que nous serons non plus imbéciles pour le Christ - ou schismatiques. Le choix sera l'un ou l'autre.

En effet, depuis que j'ai publié cet article pour la première fois, le Département de la sécurité intérieure des États-Unis a qualifié les pro-vie de menace potentielle pour la sécurité intérieure. Dans leur document intitulé Extrémisme de droite: le climat économique et politique actuel alimente la résurgence de la radicalisation et du recrutement, Il fait référence aux extrémistes de droite qui «peuvent inclure des groupes et des individus qui se consacrent à un seul problème, comme l'opposition à l'avortement ou à l'immigration…» et ceux qui sont «opposés à la nouvelle administration présidentielle et à sa position perçue sur un éventail de questions». Le message: les Américains qui s'opposent au président sur des questions telles que la vie peuvent être considérés comme des terroristes nationaux (voir LifeSiteNews, 15 avril 2009.)

Des lignes claires ont été tracées dans un récent discours du président Barack Obama devant un rassemblement d'avocats homosexuels à la Maison Blanche:

Nous devons continuer à faire notre part pour progresser - étape par étape, loi par loi, esprit en changeant d’avis… Et je veux que vous sachiez que dans cette tâche, je ne serai pas seulement votre ami, je continuerai d’être un allié et un champion et un président qui se bat avec vous et pour vous...  (LifeSiteNews, 30 juin 2009) … Il y a encore des concitoyens, peut-être des voisins ou même des membres de la famille et des proches, qui s'accrochent encore aux arguments usés et aux vieilles attitudes  (CatholicCulture.org, 30 juin 2009).

 

LA FAUX UNITÉ

La fausse unité est en train de se produire. Et quand il culmine, ce sera aussi bref qu'une éclipse de soleil. Beaucoup dépend de notre propre prière, pénitence et voixs crient dans le désert contre la marée culturelle… car après cela viendra L'unité du Christ. La fin de cette histoire n'est pas sinistre, mais celle qui fait monter la joie en moi comme un puits artésien. En fait, nous pouvons hâter cette Unité Divine  pendant que nous prions, «Que ton royaume vienne.» 

Soyez informé, mais pas peur. Et donc… nous continuons à «veiller et prier». 

Les projets de reconnaissance légale d'autres formes d'union (que le mariage)… semblent dangereux et contre-productifs, car ils vont inévitablement affaiblir et déstabiliser la famille légitime fondée sur le mariage… La famille fondée sur le mariage (est) un bien humain fondamental. — PAPE BENOÎT XVI, Agence France-Presse, 11 janvier 2007

Si nous nous disons que l'Église ne doit pas s'immiscer dans de telles matières, nous ne pouvons que répondre: ne sommes-nous pas concernés par l'être humain? Les croyants, en vertu de la grande culture de leur foi, n'ont-ils pas le droit de se prononcer sur tout cela? N'est-ce pas leur-notre- devoir d'élever la voix pour défendre l'être humain, cette créature qui, précisément dans l'unité inséparable du corps et de l'esprit, est l'image de Dieu? — PAPE BENOÎT XVI, Adresse à la Curie romaine, 22 décembre 2006

 

 

RÉFÉRENCES:

 

 

Cliquez ici pour Se désabonner or Inscrivez-vous à ce journal. 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans ACCUEIL, SIGNES.

Les commentaires sont fermés.