Le but de la prière

RETRAITE DE CARREAU
Jour 31

ballon2a

 

I Je dois rire, car je suis la dernière personne que j'aurais jamais imaginée parler de prière. En grandissant, j'étais hyper, constamment en mouvement, toujours prêt à jouer. J'avais du mal à rester assis à la messe. Et les livres, pour moi, étaient une perte de temps de jeu. Donc, au moment où j'ai obtenu mon diplôme du lycée, j'avais probablement lu moins de dix livres dans toute ma vie. Et même si j'ai lu ma Bible, la perspective de m'asseoir et de prier pendant un certain temps était difficile, c'est le moins qu'on puisse dire.

Quand je n'avais que sept ans, j'ai été initié à la notion de «relation personnelle avec Jésus». J'ai grandi avec la prière en famille, avec des parents qui aimaient profondément le Seigneur et tissaient le christianisme à travers tout ce que nous faisions. Mais ce n'est que lorsque j'ai quitté la maison que j'ai réalisé à quel point j'étais extrêmement faible, enclin au péché et impuissant à me changer. C'est alors qu'un de mes amis a commencé à parler de la «vie intérieure», de la spiritualité des saints et de cet appel personnel de Dieu à l'union avec Lui. J'ai commencé à voir qu'une «relation personnelle» avec Dieu était bien plus qu'aller à la messe. Cela nécessitait mon temps personnel et mon attention pour lui afin que je puisse apprendre à entendre sa voix et à le laisser m'aimer. En un mot, cela exigeait que je commence à prendre ma vie spirituelle au sérieux et prier. Car comme l'enseigne le Catéchisme…

…prière is la relation vivante des enfants de Dieu avec leur Père… -Catéchisme de l'Église catholique, n° 2565

Alors que je commençais à prendre ma vie de prière au sérieux, une joie et une paix nouvelles que je n'avais jamais expérimentées auparavant ont commencé à remplir mon cœur. Soudainement, une nouvelle sagesse et une nouvelle compréhension des Écritures ont envahi mon esprit; mes yeux se sont ouverts sur des maux subtils que j'avais auparavant passés sous silence. Et ma nature un peu sauvage a commencé à être apprivoisée. Tout cela pour dire que, si I ont appris à prier, personne peut prier.

Dieu dit dans le Deutéronome,

J'ai mis devant vous la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction; choisissez donc la vie… (Dt 30, 19)

Puisque le Catéchisme enseigne que «la prière est la vie du cœur nouveau», alors choisissez la prière. Je dis cela parce que chaque jour nous devons choisir Dieu, le choisir par-dessus tout, chercher d'abord Son royaume, et cela inclut le choix de passer du temps avec lui.

Au début, la prière peut être une joie pour vous, mais il y aura des moments où ce ne sera pas le cas; des moments où ce sera sec, difficile et déplaisant. Mais j'ai constaté que ces moments, même s'ils durent un bon moment, ne durent jamais éternellement. Il nous permet de vivre la désolation dans la prière, aussi longtemps que nécessaire, afin que notre foi en lui soit testée et purifiée; et il nous fait goûter ses consolations, chaque fois que nécessaire, pour que nous soyons renouvelés et renforcés. Et le Seigneur est toujours fidèle, ne nous permettant jamais d'être éprouvés au-delà de nos forces. Alors rappelez-vous qu'en tant que pèlerins, nous voyageons toujours à travers des montagnes spirituelles. Si vous êtes sur un sommet, rappelez-vous qu'une vallée viendra; si vous êtes dans une vallée, vous finirez par arriver à un sommet.

Un jour, après une période de désolation, Jésus dit à sainte Faustine:

Ma fille, pendant les semaines où tu ne m'as ni vu ni ressenti ma présence, j'étais plus profondément unie à toi qu'à des moments [où tu as vécu] l'extase. Et la fidélité et le parfum de votre prière M'ont atteint. Après ces paroles, mon âme a été inondée de la consolation de Dieu. -Miséricorde divine dans mon âme, Journal, n. 1246

Gardez devant vous le but de la prière, c'est le but. Ce n'est pas pour «faire vos prières», pour ainsi dire; une course pour passer votre chapelet, une course folle pour parcourir votre livre de prières, ou un élan pour fouetter une dévotion. Plutôt…

… La prière chrétienne doit aller plus loin: à la connaissance de l'amour du Seigneur Jésus, à l'union avec lui. -Catéchisme de l'Église catholique, n° 2708

Un Je vous salue Marie prié avec le cœur est plus puissant que cinquante prié sans. Donc, si vous commencez à prier un Psaume, par exemple, et trois phrases, vous sentez la présence de Dieu, Son réconfort, ou entendez une parole de connaissance dans votre cœur, alors restez là à cet endroit et attardez-vous avec Lui. Il y a des moments où je vais commencer un chapelet ou l'office divin… et c'est deux heures plus tard que je finis enfin parce que le Seigneur voulait dire à mon cœur des paroles d'amour entre les perles; Il voulait m'apprendre plus que ce qui était écrit sur la page. Et ça va. Si Jésus sonnait à la porte et disait: «Puis-je vous parler un instant», vous ne diriez pas: «Donnez-moi 15 minutes, je termine juste mes prières.» Non, à ce moment-là, vous avez atteint votre objectif! Et le but, dit saint Paul, est…

… Afin que [le Père] vous accorde en accord avec les richesses de sa gloire d'être fortifiés avec puissance par son Esprit dans le moi intérieur, et que Christ habite dans vos cœurs par la foi; afin que vous, enraciné et enraciné dans l'amour, ayez la force de comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la hauteur et la profondeur, et de connaître l'amour du Christ qui dépasse la connaissance, afin que vous puissiez être rempli de tout le plénitude de Dieu. (Éph 3: 16-19)

Pour que votre cœur, comme une montgolfière, se dilate pour contenir de plus en plus de Dieu.

Et donc, comme nous l'avons dit plus tôt dans cette retraite, ne soyez pas votre propre juge de votre progrès intérieur. On a découvert que les racines des arbres poussent beaucoup plus dans le gel de l'hiver que nous ne le pensions. De même, l'âme qui reste enracinée et enracinée dans la prière grandira intérieurement d'une manière qu'elle ne percevra peut-être pas encore. Ne vous découragez pas si votre vie de prière semble stagner. Prier est un acte de toutes traditions religieuses et spirituelles.; prier quand on n'a pas envie de prier est un acte de love, «L'amour n'échoue jamais.» 1 Cor 13: 8

Mon directeur spirituel m'a dit un jour: «Si cinquante fois pendant la prière, vous devenez distrait, mais cinquante fois vous vous retournez vers le Seigneur et recommencez à prier, c'est cinquante actes d'amour pour Dieu qui peuvent être plus méritoires à ses yeux que une seule prière sans distraction.

… On prend du temps pour le Seigneur, avec la ferme détermination de ne pas abandonner, quelles que soient les épreuves et la sécheresse que l'on peut rencontrer. -Catéchisme de l'Église catholique, n° 2710

Et donc, mes amis, il peut vous sembler que le «ballon de votre cœur» ne se remplit pas aussi vite que vous le souhaitez. Alors demain, nous parlerons de principes plus fondamentaux de la prière qui, j'en suis sûr, vous aideront à voler vers le ciel ...

 

 RÉSUMÉ ET ÉCRITURE

Le but de la prière est la connaissance de l'amour de Jésus et l'union avec lui qui viendra par la persévérance et la détermination.

Demandez, et il vous sera donné; Cherchez et vous trouverez; frappez, et il vous sera ouvert…. Si donc vous, qui êtes mauvais, savez donner de bons cadeaux à vos enfants, combien plus le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent. (Luc 11: 9, 13)

porte d'entrée

 

Mark, sa famille et son ministère comptent entièrement
sur la Divine Providence.
Merci pour votre soutien et vos prières!

 

Pour rejoindre Mark dans cette retraite de carême,
cliquez sur la bannière ci-dessous pour inscrire.
Votre e-mail ne sera partagé avec personne.

Mark-Rosary Bannière principale

 

Écoutez le podcast de la réflexion d'aujourd'hui:

 

Print Friendly, PDF & Email

Notes

Notes
1 1 Cor 13: 8
Publié dans ACCUEIL, RETRAITE DE CARREAU.