La grande concentration des masses

 

TANDIS QUE priant devant le Saint Sacrement il y a douze ans, j'ai eu une impression soudaine, forte et claire d'un ange planant au-dessus du monde et criant,

« Contrôle ! Contrôle ! »

Depuis lors, nous avons vu l'humanité se retrouver littéralement enfermée comme du bétail dans une matrice numérique. Nos appels téléphoniques, lettres, achats, services bancaires, photographies, logiciels, musique, films, des livres, des informations sur la santé, des messages privés, des données personnelles et professionnelles, et bientôt, des voitures autonomes… tout est canalisé dans le «cloud», accessible via Internet. C'est pratique, bien sûr. Mais de plus en plus, le World Wide Web devient le uniquement. lieu pour accéder à ces éléments lorsque les gens l'adoptent comme leur seul moyen de communication et que les entreprises déplacent leurs produits et services entièrement en ligne. En attendant, de plus en plus de détaillants traditionnels plient leurs tentes. Aux États-Unis seulement, plus de 4000 points de vente ont annoncé la fermeture en 2019 seulement, soit près du double par rapport à la même période l'an dernier.[1]the economiccollapseblog.com Ils ne peuvent tout simplement pas rivaliser avec des détaillants en ligne comme Amazon, Alibaba, etc., laissant parfois des centres commerciaux entiers vides et des blocs de magasins ressemblant à des villes fantômes.

Et tout est globalement connecté. Quand j'étais à Rome récemment, j'ai dû retirer de l'argent à un guichet automatique. Cela m'a rappelé à quel point nos connexions sont instantanées - de la banque aux SMS, aux courriels, à la messagerie vidéo, etc. C'est une merveille technologique - et un pas effrayant vers le contrôle universel de la population. Nous n'avons sans doute jamais eu, jusqu'à présent, toutes les conditions nécessaires pour le genre de Contrôle décrit par St. John il y a 2000 ans - et un monde qui en bave pratiquement:

Fasciné, le monde entier a suivi la bête… Il a forcé tous les peuples, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, à se voir donner une image tamponnée sur leur main droite ou leur front, afin que personne ne puisse acheter ou vendre sauf celui qui avait l'image tamponnée du nom de la bête ou le numéro qui représentait son nom. (Ap 13: 16-17)

Bien sûr, toute discussion sur les «bêtes» ou les «antéchrists» est suffisante pour inciter quelques-uns à tourner les yeux et à trembler la tête. Ayons donc une conversation intelligente à ce sujet centrée sur les faits au lieu de laisser la peur et la théorie du complot irrationnel dominer la journée.

La réticence généralisée de nombreux penseurs catholiques à entreprendre un examen approfondi des éléments apocalyptiques de la vie contemporaine fait, je crois, partie du problème même qu’ils cherchent à éviter. Si la pensée apocalyptique est laissée en grande partie à ceux qui ont été subjectivés ou qui ont été la proie du vertige de la terreur cosmique, alors la communauté chrétienne, voire toute la communauté humaine, est radicalement appauvrie. Et cela peut être mesuré en termes d'âmes humaines perdues. –Auteur, Michael O'Brien, Vivons-nous à une époque apocalyptique?

 

LE CORRAL NUMÉRIQUE

Les véritables contrôle du système monétaire n'est possible que si la société passe à un système sans numéraire. Et cela a déjà commencé dans de nombreux endroits. [2]par exemple. «Le Danemark espère stimuler son économie en éliminant les liquidités», qz.com Les factures sont trop facilement contrefaites. L'argent liquide et les pièces sont chers à imprimer et à la menthe. Ils sont contaminés par des bactéries, des médicaments et toutes sortes de saletés. Et surtout, l'argent liquide est introuvable - parfait pour les activités criminelles et l'évasion fiscale.[3]voyez «Pourquoi tuer de l'argent a du sens», money.com Mais alors quoi? Si je tiens un dollar dans ma main, je tiens un dollar. Mais quand mon compte bancaire numérique dit que j'ai un dollar… la banque le «tient» - quelque part dans le cyberespace.

Chaque fois que j'achète de l'essence avec une carte bancaire, debout là, en attendant que le mot «Approuvé» apparaisse, je me souviens que la transaction ne dépend pas seulement du fait que j'en ai ou non les moyens. Cela dépend si la connexion fonctionne ou non et if ça me permet d'acheter. Beaucoup ne réalisent peut-être pas que les banques ont le droit de fermer votre compte-pour quelque raison que ce soit. Aux États-Unis, certains avec des opinions «conservatrices» se sont déjà plaints du fait que les sociétés de cartes de crédit et les banques les ciblent. [4]cf. pjmedia.com, usbacklash.com, nytimes.com Si vous avez voté pour la «mauvaise» personne ou si vous prenez la «mauvaise» position… attention. Si vous avez de l'argent sous votre lit, pas de problème. Mais si votre compte est fermé parce que vous êtes jugé «intolérant», «bigot» ou «terroriste» pour vos opinions…? C'est aussi simple que de basculer un interrupteur.

La poussée sans numéraire a rapidement progressé. En peu de temps, nous sommes passés des cartes bancaires, aux puces à l'intérieur, à maintenant un téléphone portable ou une smartwatch complétant la transaction d'un simple «robinet». Et après? Ce n'est plus une «théorie du complot» de suggérer qu'une sorte de interface dans ou sur le corps est la prochaine étape «sûre», «sécurisée» et «pratique»…  

 

MARQUAGE HUMAIN

… Une image estampée sur leur main droite ou sur leur front…

Les gens ont littéralement commencé aligner d'avoir une puce informatique injectée dans leur peau. [5]par exemple. voir ici et  ici et ici Non, ce n'est pas obligatoire pour la population en général - pour le moment. Mais nous évoluent rapidement vers une telle invasion de son corps. Déjà, prélèvement ADN obligatoire, scans de l'iris, Et même scans du corps nu dans les aéroports ont été mis en œuvre pratiquement du jour au lendemain «pour des raisons de sécurité». Et peu semblent s'en soucier.

Ils se sont tous alignés comme du bétail pour que leur corps soit scanné avec des rayonnements ionisants. - Mike Adams, Nouvelles naturelles, 19 octobre 2010

En même temps, se «tatouer» volontairement est devenu un industrie plusieurs milliards de dollars. Injecter une puce qui peut ouvrir des portes, acheter des marchandises, retrouver des enfants perdus, stocker des dossiers de santé, allumer des lumières et bien d’autres «commodités» n’est donc pas un pas énorme.

Jetons les smartphones et réfléchissons à la manière dont les humains interagissent avec les infrastructures. —Ari Pouttu, professeur de sciences à l'Université d'Oulu, Finlande; CNN.com, 28 février 2019

En effet, tout ce qui reste aux gouvernements «pour fermer la porte du corral» est de fusionner la collecte de données biométriques avec le droit «d'acheter et de vendre». En fait, cette porte commence déjà à se balancer… 

 

LES MOTIFS DU TEST?

L'Inde a récemment lancé l'initiative Aadhaar pour l'ensemble du pays, peut-être la collection de données biométriques personnelles la plus invasive imposée par l'État.

… Les informations de chaque citoyen indien, telles que les empreintes digitales et les scans oculaires, [ont été collectées dans] une base de données liée à chaque partie de l'empreinte numérique de cette personne - numéros de compte bancaire, détails de téléphone portable, déclarations de revenus, identifiants d'électeur… -Washington Post25 mars 2018  

La radio publique nationale a rapporté que «le déploiement s'est accompagné d'une grande campagne de relations publiques patriotique, avec Annonces télévisées montrant des personnes âgées souriantes utilisant Aadhaar pour collecter des pensions de l'État et des villageois l'utilisant pour collecter des rations alimentaires. »[6]cf. npr.org Les gouvernements des États ont introduit des machines dans les magasins de rationnement, les bureaux de poste ou les centres d'inscription pour récolter les empreintes digitales des personnes, les scans oculaires ou les numéros de téléphone portable. Presque tous les 1.3 milliard d'habitants ont participé à la remise de leurs informations biologiques pour qu'elles soient stockées sur des serveurs gouvernementaux. Mais les experts et militants de la protection de la vie privée, y compris Edward Snowden, l'ancien sous-traitant et lanceur d'alerte de la National Security Agency des États-Unis, craignent que les informations puissent être utilisées pour espionner des citoyens ou être facilement divulguées, piratées ou utilisées par des entreprises privées. 

C'est un outil de surveillance incroyable. Il y a peu d'avantages et c'est dévastateur pour le système de protection sociale. —Reetika Khera, économiste et spécialiste des sciences sociales, Institut indien de technologie de Delhi; Washington Post25 mars 2018  

Dans le même temps, le gouvernement a brutalement invalidé 86% des liquidités en circulation, ce qui a conduit à une panique généralisée et à une crise monétaire.[7]cf. Washington Post25 mars 2018 Les Indiens étaient enfermés dans un système numérique qu'ils le voulaient ou non. Plusieurs «problèmes informatiques» se sont avérés mortels car certaines personnes sans carte d'identité appropriée ont été privées de rations ou de services et, dans certains cas, sont mortes de faim. Ironiquement, Nandan Nilekaniis, le milliardaire de la technologie qui est l'architecte d'Aadhaar, a déclaré:

Notre objectif est de donner le contrôle aux gens. -NPR.org, Octobre 1st, 2019

En Chine, c'est le contraire: un contrôle ciblé. Le gouvernement sous contrôle communiste a lancé un nouveau «système de crédit social» qui est pour le moins «orwellien». Un rapport récent [8]South China Morning Post19 février 2019 révèle que les autorités ont collecté plus de 14.21 millions d'informations sur le «comportement indigne de confiance» des particuliers et des entreprises. Qu'il s'agisse de paiements en retard, d'arguments en public, de prendre le siège de quelqu'un dans un train, ou de suivre le type d'activités de loisirs qu'il fait… toutes ces données sont utilisées pour établir une «cote de crédit» de la «fiabilité» de l'entreprise ou de la personne. C'est difficile à croire, mais plus de 3.59 millions d'entreprises chinoises ont été ajoutées à la liste noire officielle de solvabilité l'année dernière et donc interdit de s'engager dans de nombreux types de transactions commerciales. En outre, 17.46 millions de personnes «discréditées» n'ont pas été autorisées à acheter des billets d'avion et 5.47 millions n'ont pas été autorisées à acheter des laissez-passer pour les trains à grande vitesse. [9]South China Morning Post19 février 2019 

 

SURVEILLANCE MONDIALE

Le fait est que nous sommes tous être surveillé par un «complexe industriel de données». Nos activités sur les ordinateurs, les smartphones, les montres intelligentes, les médias sociaux, les sites Web, etc. sont collectées auprès d'organisations comme Cambridge Analytica, Facebook, Google, Amazon, etc. Tim Cook, PDG d'Apple, est étonnamment direct à ce sujet:

Nos propres informations - du quotidien au plus personnel - sont utilisées contre nous avec une efficacité militaire. Ces bribes de données, chacune suffisamment inoffensive en soi, sont soigneusement assemblées, synthétisées, échangées et vendues. Poussé à l'extrême, ce processus crée un profil numérique durable et permet aux entreprises de vous connaître mieux que vous ne le connaissez peut-être vous-même… Nous ne devons pas en enduire les conséquences. C'est de la surveillance. - Discours clé à la 40e Conférence internationale des commissaires à la protection des données et à la vie privée, 24 octobre 2018, techcrunch.com

Il est presque étrange de voir à quel point les gens sont enthousiastes à l'idée qu'Alexa, Siri et d'autres «services» puissent écouter constamment votre prochaine instruction. Les appareils intelligents, les ampoules intelligentes et autres peuvent désormais répondre à vos commandes. Beaucoup ont noté, y compris moi, que les mots prononcés autour de leurs appareils génèrent soudainement des spams ou des publicités sur des sites Web pour ce dont ils discutaient. La technologie de reconnaissance faciale est rapidement adoptée dans les magasins, les panneaux d'affichage et à chaque coin de rue (sans notre permission, pourrais-je ajouter). L '«Internet des objets» est arrivé où de plus en plus tout ce que nous utilisons, portons, regardons ou conduisons surveillera où nous sommes et ce que nous faisons. 

Les éléments d'intérêt seront localisés, identifiés, surveillés et contrôlés à distance grâce à des technologies telles que l'identification par radiofréquence, les réseaux de capteurs, les minuscules serveurs intégrés et les collecteurs d'énergie, tous connectés à Internet de nouvelle génération en utilisant une l'informatique à haute puissance, cette dernière passant désormais au cloud computing, dans de nombreux domaines de plus en plus supercalculatrice, et, finalement, se dirigeant vers l'informatique quantique. - l'ancien directeur de la CIA David Petraeus, 12 mars 2015; wired.com

C'est un discours technique pour dire que nous sommes proches du moment où chaque personne sera suivie temps réel. Cela sera particulièrement possible avec la mise en œuvre de réseaux cellulaires 5G (cinquième génération) et des milliers de nouveaux satellites qui devraient être lancés au cours de la prochaine décennie, qui non seulement rendront le transfert de données presque instantané, mais changeront radicalement la façon dont nous interagissons avec chacun. autre et le «monde virtuel» (et ici, je ne traiterai pas le risques graves pour la santé de la 5G qui incluent la possibilité de contrôle mental de masse à travers les fréquences qu'il utilisera.) Que nous le sachions ou non, nous remettons nos souverainetés personnelles et nationales sur un plateau. 

Souvenez-vous de «l'œil de Sauron» du film Le Seigneur des Anneaux? La seule façon dont il pourrait vous voir, c'est si vous teniez un globe mystique et que vous le regardiez. L '«œil» pouvait à son tour regarder dans ton âme. Quel parallèle pour notre époque alors que des milliards sont quotidiennement transpercés sur leurs smartphones, inconscients que «l'œil» les «regarde» aussi. Ironique aussi, que la tour de Sauron ressemble énormément à une tour de téléphone portable (voir encadré). 

Soudainement, les paroles prophétiques du bienheureux John Henry Newman prennent une pertinence effrayante:

Lorsque nous nous sommes jetés sur le monde et que nous dépendons de sa protection, et que nous avons abandonné notre indépendance et notre force, alors [l'Antéchrist] peut éclater de fureur sur nous autant que Dieu le lui permet. Alors… l'Antéchrist [peut] apparaître comme un persécuteur, et les nations barbares alentour font irruption. - Béni John Henry Newman, Sermon IV: La persécution de l'Antéchrist

Qui sont les «nations barbares»?

 

LE DRAGON ROUGE

L'Islam se présente continuellement comme une menace pour le christianisme, non seulement au Moyen-Orient mais en Europe (voir La crise de la crise des réfugiés). Mais il existe une autre menace, peut-être plus inquiétante.

La Chine est en train de devenir la prochaine superpuissance économique et militaire du monde. Dans le même temps, ils écrasent de plus en plus les droits de l'homme et la liberté religieuse, et avec une vengeance. Stephen Mosher, du Population Research Institute, l'a le mieux résumé:

La réalité est qu'à mesure que le régime de Pékin s'enrichit, il devient de plus en plus despotique chez lui et agressif à l'étranger. Les dissidents qui auraient autrefois été libérés à la suite des appels occidentaux à la clémence restent en prison. Les démocraties fragiles d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine sont de plus en plus corrompues par la politique étrangère des sacs d'argent de la Chine. Les dirigeants chinois rejettent ce qu'ils considèrent maintenant publiquement comme des valeurs «occidentales». Au lieu de cela, ils continuent de promouvoir leur propre conception de l'homme comme subordonné à l'État et ne possédant aucun droit inaliénable. Ils sont évidemment convaincus que la Chine peut être riche et puissante, tout en restant une dictature à parti unique… La Chine reste liée à une vision uniquement totalitaire de l'État. Hu et ses collègues restent déterminés non seulement à rester au pouvoir indéfiniment, mais à faire remplacer les États-Unis par la République populaire de Chine en tant qu'hégémon régnant. Tout ce qu'ils ont à faire, comme l'a fait remarquer Deng Xiaoping, c'est «cacher leurs capacités et attendre leur heure. » -Stephen Mosher, Population Research Institute, «Nous perdons la guerre froide avec la Chine - en faisant comme si elle n’existait pas», Briefing hebdomadaire, 19 janvier 2011

Ce qu'ils imposent au peuple de leur nation pourrait facilement être imposé aux nations qui sont endettées ou sous leur puissance militaire. Généraux américains et analystes du renseignement avertissent de plus en plus que la Chine devient rapidement la plus grande menace pour la démocratie. Mais le Père Lactance de l'Église primitive (vers 250-325) avait prévu il y a des siècles:

Alors l'épée traversera le monde, fauchant tout et abaissant toutes choses comme une récolte. Et - mon esprit redoute de le raconter, mais je le raconterai, parce que c'est sur le point d'arriver - la cause de cette désolation et de cette confusion sera celle-ci; parce que le nom romain, par lequel le monde est maintenant gouverné, sera enlevé de la terre, et le gouvernement reviendra à Asie; et l'Orient sera de nouveau gouverner, et l'Occident sera réduit à la servitude. —Lactance, Pères de l'Église: les Instituts divins, Livre VII, Chapitre 15, Encyclopédie catholique; www.newadvent.org

Il y a plusieurs années, je suis passé devant un homme d'affaires chinois marchant sur le trottoir. Je l'ai regardé dans les yeux, dans un vide apparemment sombre et vide, et il y avait une agression à son sujet qui m'a dérangé. À ce moment-là (et c'est difficile à expliquer), il me semblait avoir «compris» que la Chine allait «envahir» l'Occident. Cet homme semblait représenter le idéologies ou l'esprit derrière le parti au pouvoir en Chine (pas nécessairement le peuple chinois lui-même, dont beaucoup sont des chrétiens fidèles dans l'Église clandestine là-bas).

Récemment, quelqu'un a transmis ce message qui porte le Magistère Imprimatur:

Je regarde aujourd'hui avec les yeux de la miséricorde cette grande nation de Chine, où règne mon adversaire, le dragon rouge qui a établi son royaume ici, enjoignant à tous, par la force, pour répéter l'acte satanique de déni et de rébellion contre Dieu.—Notre Dame, prétendument au P. Stefano Gobbi, du «Livre bleu», n. 365a

Selon Apocalypse 12, ce «dragon rouge» (idéologies marxistes, communistes, etc.) émerge particulièrement à un moment Quand les étoiles tombent. Il répand ses erreurs à travers le monde en tant que précurseur de la montée de la bête à qui le dragon donne finalement son pouvoir. [10]cf. Le retour du communismeRev 13: 2

Nous voyons ce pouvoir, la force du dragon rouge… de manières nouvelles et différentes. Il existe sous la forme d'idéologies matérialistes qui nous disent qu'il est absurde de penser à Dieu; il est absurde d'observer les commandements de Dieu: ce sont des restes d'un temps passé. La vie ne vaut la peine d'être vécue que pour elle-même. Prenez tout ce que nous pouvons obtenir dans ce bref moment de la vie. Le consumérisme, l'égoïsme et le divertissement valent à eux seuls la peine. — PAPE BENOÎT XVI, Homélie, 15 août 2007, Solennité de l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie

Dans les années qui ont suivi cette compréhension «infusée» par l'homme sur ce trottoir, j'ai lu plusieurs prophéties sur la Chine.

Avant que l'humanité ne puisse changer le calendrier de cette période, vous aurez été témoin de l'effondrement financier. Ce ne sont que ceux qui tiennent compte de Mes avertissements qui seront préparés. Le Nord attaquera le Sud alors que les deux Corées se feront la guerre. Jérusalem tremblera, l'Amérique tombera et la Russie s'unira à la Chine pour devenir les dictateurs du nouveau monde. Je plaide dans des avertissements d'amour et de miséricorde car je suis Jésus et la main de la justice prévaudra bientôt. —Jésus prétendument à Jennifer, le 22 mai 2012; motsdejesus.com ; ses messages ont été approuvés par Monseigneur Pawel Ptasznik après les avoir présentés au Pape Jean-Paul II

Vous continuerez à tomber. Vous continuerez vos coalitions du mal, ouvrant la voie aux «rois de l'Orient», en d'autres termes aux assistants du Fils du mal. - Jésus à Maria Valtorta, La fin des temps, p. 50, Édition Paulines, 1994 (Note: l'Église n'a pas évalué ses écrits sur la «fin des temps», seulement Poème de l'homme Dieu)

"Je poserai le pied au milieu du monde et vous montrerai: c'est l'Amérique", puis, [Notre-Dame] pointe immédiatement vers une autre partie, en disant: "Mandchourie - il y aura d'énormes insurrections." Je vois des Chinois marcher et une ligne qu'ils traversent. —Vingt-cinquième apparition, 10 décembre 1950; Les messages de la Dame de toutes les nations, p. 35. (La dévotion à Notre-Dame de Toutes les Nations a été approuvée ecclésiastiquement.)

 

LE GRAND CORRALLING

Toute la progression de ces événements doit hanter le pape émérite Benoît XVI qui a vécu en Allemagne quand les nazis ont accédé au pouvoir. Lorsqu'il est devenu cardinal, il a apparemment prophétisé tout ce que nous voyons maintenant se dérouler: 

L'Apocalypse parle de l'antagoniste de Dieu, la bête. Cet animal n'a pas de nom, mais un numéro. Dans [l'horreur des camps de concentration], ils annulent les visages et l'histoire, transformant l'homme en nombre, le réduisant à un rouage dans une énorme machine. L'homme n'est plus qu'une fonction. De nos jours, il ne faut pas oublier que ils ont préfiguré le destin d'un monde qui risque d'adopter la même structure des camps de concentration, si la loi universelle de la machine est acceptée. Les machines qui ont été construites imposent la même loi. Selon cette logique, l'homme doit être interprété par un ordinateur et cela n'est possible que si traduit en nombres. La bête est un nombre et se transforme en nombres. Dieu, cependant, a un nom et appelle par son nom. C'est une personne et cherche la personne.  - Cardinal Ratzinger, (PAPE BENOÎT XVI) Palerme, 15 mars 2000 (je souligne)

Mon peuple, votre temps est maintenant de vous préparer car la venue de l'antéchrist est proche… Vous serez pâturés et numérotés comme des moutons par les autorités qui travaillent pour ce faux messie. Ne vous laissez pas compter parmi eux car vous vous permettez alors de tomber dans ce piège maléfique. C'est moi Jésus qui est votre vrai Messie et je ne compte pas mes brebis parce que votre berger vous connaît chacun par votre nom. —Jésus prétendument à Jennifer, 10 août 2003, 18 mars 2004; motsdejesus.com

Le but de cet écrit n'est pas d'effrayer personne ni d'être sensationnel: Ne crains pas! Je n'ai pas non plus aucune idée des délais. Il s'agit plutôt d'entamer une réflexion sérieuse parmi les fidèles sur les «signes des temps» - et de vous encourager à préparer et préparer votre cœur à être fidèle au Christ, peu importe ce que demain apporte. Comme vous l'avez peut-être lu l'autre jour, l'Église est déjà entrée dans une épreuve très sérieuse qui «ébranlera la foi de nombreux croyants» (voir Résurrection, pas réforme). 

Ne retardez pas votre conversion à l'Éternel, ne la remettez pas de jour en jour. (Première lecture de messe d'aujourd'hui)

Mes enfants, ne vous laissez pas tromper par les fausses beautés de ce monde, ne vous éloignez pas de mon Cœur Immaculé. Enfants, il n'y a plus de temps à retarder, plus de temps à attendre, c'est maintenant le moment de décider: soit vous êtes avec le Christ, soit contre lui; il n'y a plus de temps, mes enfants. —Notre Dame de Zaro, Italie à Simona, le 26 février 2019; traduction par Peter Bannister

Gardez à l'esprit que ceux qui prennent la «marque de la bête» - quelle qu'elle soit et quelle que soit sa forme - perdent leur salut, avec la «bête» qui l'impose: 

La bête fut attrapée et avec elle le faux prophète qui avait accompli à ses yeux les signes par lesquels il égarait ceux qui avaient accepté la marque de la bête et ceux qui avaient adoré son image. Les deux ont été jetés vivants dans l'étang ardent brûlant de soufre. Les autres ont été tués par l'épée qui est sortie de la bouche de celui qui monte à cheval… il n'y aura pas de soulagement ni jour ni nuit pour ceux qui adorent la bête ou son image ou acceptent la marque de son nom. (Révélation 19: 20-21; Ap 14:11)

Il y a une sorte de compromis, un échange spirituellement mortel qui sera exigé de tous. Dans les mots du Catéchisme:

La persécution qui accompagne [l'Église] le pèlerinage sur terre dévoilera le «mystère de l'iniquité» sous la forme d'une tromperie religieuse offrant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes au prix de l'apostasie de la vérité. -Catéchisme de l'Église catholique, n° 675

La bête qui s'élève est la quintessence du mal et du mensonge, de sorte que la pleine force d'apostasie qu'elle incarne peut être jetée dans la fournaise ardente.  —St. Irénée de Lyon, père de l'Église (140-202 après JC); contre les hérésies, 5, 29

Alors que les nations sont de plus en plus rassemblées et contrôlées, c'est pourquoi, plus que jamais, nous devons «Veillez et priez.» [11]Mark 14: 38 

Je sais que tous les temps sont périlleux, et qu'à chaque fois, les esprits sérieux et anxieux, vivants de l'honneur de Dieu et des besoins de l'homme, sont susceptibles de ne considérer aucun moment aussi périlleux que le leur ... je pense encore ... le nôtre a une obscurité différent en nature de tout ce qui l'a précédé. Le péril spécial du temps qui nous attend est la propagation de ce fléau d'infidélité, que les apôtres et notre Seigneur lui-même ont prédit comme la pire calamité des derniers temps de l'Église. Et au moins une ombre, une image typique des derniers temps arrive dans le monde.
—St. John Henry Cardinal Newman (1801-1890 AD),
sermon à l'ouverture du Séminaire Saint-Bernard,
2 octobre 1873, L'infidélité du futur

 

LECTURES CONNEXES

L'antéchrist à notre époque

De Chine

Le retour du communisme

La bête au-delà de comparer

L'image de la bête

 

The Now Word est un ministère à plein temps qui
continue par votre soutien.
Bénissez-vous et merci. 

 

Pour voyager avec Mark dans The Now Word,
cliquez sur la bannière ci-dessous pour vous inscrire.
Votre e-mail ne sera communiqué à personne.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans ACCUEIL, LES GRANDES ÉPREUVES.