La grande division

 

Alors ce sera pour beaucoup une occasion de chute ;
ils se livreront les uns les autres, se détesteront les uns les autres.
Beaucoup de faux prophètes se lèveront, et ils égareront bien des gens.
À cause de l’ampleur du mal, la charité de la plupart des hommes se refroidira.
(Mt 24: 10-12)

 

LA SEMAINE DERNIÈRE, une vision intérieure que j'avais eue devant le Saint Sacrement il y a seize ans s'est mise à me brûler à nouveau dans le cœur. Et puis, le week-end arrivé, j'ai lu les derniers titres de la presse et ai senti que je devais partager une fois encore cette vision, celle-ci étant plus pertinente que jamais. Tout d'abord, commençons par jeter un œil à ces gros titres remarquables...

 

NOUVELLES DIVISIONS

En Irlande, les fidèles ont été choqués d'apprendre au cours du week-end dans le Irish Catholic Journal que le gouvernement du pays considérera comme « un délit pour un prêtre de quitter son domicile pour célébrer une messe publique à moins qu'il ne s'agisse d'un enterrement ou d'un mariage ». Bien sûr, cela signifie que ce serait un crime pour les fidèles d'assister à une messe, même s'ils respectent les mêmes protocoles qui leur permettent d'entrer dans d'autres lieux publics. 

Ensuite une capture d'écran du site Internet d'une église catholique du New Jersey, aux États-Unis, a fait le tour du monde ce week-end, annonçant une nouvelle restriction mise en place par le curé :

« La Confession est désormais à nouveau possible pour ceux qui sont vaccinés. »

L'idée qu'un prêtre n'entendrait que les confessions des fidèles vaccinés est non seulement une violation du droit canonique 843.1, mais est en totale contradiction avec l'exemple que nous ont donné Jésus et de nombreux saints et martyrs qui n'avaient pas peur de toucher ceux considérés comme « impurs » — et qui ont même été jusqu'à donner leur vie pour apporter les sacrements à ceux qui souffraient de diverses maladies et infections. Car c'est la maladie de l'âme qui peut conduire à la mort éternelle. 

Un bon berger donne sa vie pour ses brebis. (Jean 10:11)

Bien sûr, ce pasteur agit sur base d'un mythe erroné mais largement répandu selon lequel les non-vaccinés représentent en quelque sorte une menace pour le « bien commun » et qu'ils mettent dès lors « la vie des autres en danger ». 29th de mars, 2021, lifesitenews.com D'une part, ce postulat exclut totalement ceux qui ont développé une immunité naturelle contre un virus ou qui, pour des raisons médicales, ne peuvent se faire vacciner. En outre, il ne tient pas compte du fait qu'il a été démontré que les personnes vaccinées sont encore porteuses du virus, comme cela s'est produit avec le vaccin contre les oreillons, pharmacien.com la polio, nytimes.com la coqueluche, web.archive.org et la diphtérie, web.archive.org/web/20151011233002 pour n'en citer que quelques uns. En fait, les enfants africains vaccinés avec le vaccin DTC (diphtérie, tétanos et coqueluche) au début des années 1980 avaient un taux de mortalité 5 à 10 fois plus élevé que leurs camarades non vaccinés. cf. thelancet.com En fait, non seulement les vaccins expérimentaux à ARNm actuels contre la COVID-19 ne sauraient arrêtent pas l'infection (ils réduisent seulement les symptômes chez certaines personnes vaccinées), cf. Aucune obligation morale mais plusieurs éminents virologues nous préviennent que les vaccins peuvent en fait déclencher des décès massifs en provoquant de nouvelles variantes dont les personnes vaccinées elles-mêmes seront porteuses, cf. Avertissements graves - Partie I ou provoquer des réactions auto-immunes imprévues. cf. Avertissements graves - Partie II

Lundi matin, l'évêque est intervenu et a mis fin à cette politique choquante après que son vicaire général ait rappelé le récent document du Vatican selon lequel les vaccins ne peut pas être considérés comme une obligation morale. 29th de mars, 2021, lifesitenews.com  

Pendant ce temps, dans le diocèse de Kansas City, c'est une autre histoire. Le site diocésain indique ceci : 

Mgr Johnston encourage et RECOMMANDE VIVEMENT que des sections particulières de l'église paroissiale soient désignées pour les personnes qui continuent aujourd'hui à préférer porter un masque ainsi que pour celles qui ne sont pas vaccinées. Une autre zone doit être assignée à la section réservée aux personnes vaccinées et [donc] sans masque. -kcsjcatholique.org

Ceci est l'apartheid liturgique — basé, encore une fois, sur les hypothèses erronées susmentionnées. Cela contredit également la montagne croissante d'études, par exemple, qui démontrent que l'efficacité du masque chez les personnes en bonne santé est négligeable pour réduire la transmission du virus, et peut en fait le propager plus rapidement. cf. Démasquer les faits Par conséquent, ces mesures, qui sont sources d'incroyables divisions, semblent être fondées sur la peur plutôt que sur des faits. Pour ceux en Amérique qui se souviennent de l'époque de la ségrégation, ces directives venant de l' Église catholique, rien de moins, doit être épouvantable. Bien sûr, pour ceux qui croient à la [propagande de] désinformation quotidienne dans les médias, ils pourraient trouver ces directives rassurantes. Cependant, que fait-on de l'injonction « écoutez ce que dit la science » ? 

Pendant ce temps, dans une lettre adressée à ses brebis, un évêque californien a déclaré :

Il est extrêmement important que nous recevions tous le vaccin contre la Covid. Les vaccins Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson sont sûrs et efficaces. — Rev. Robert W. McElroy, évêque de San Diego; lettre

Ceci alors que près de 6000 décès et plus de 200,000 effets secondaires liés à ces vaccins ont été signalés entre les rapports d'effets indésirables américains www.cdc.gov et européens adrreports.eu, avec des estimations selon lesquelles cela ne comprend que 1 à 10% des incidents effectivement signalés. santéimpactnews.com Ainsi, ces décisions émises par la hiérarchie sont sources de très grandes divisions, ce qui est loin d'être rassurant pour beaucoup de fidèles qui sont apparemment beaucoup mieux informés par rapport aux données scientifiques. Mais cela n'a pas empêché de grandes publications telles que la publication jésuite, America Magazine , d'afficher des titres comme celui-ci :

Les églises devraient exiger que les personnes qui participent à nouveau à la messe soient vaccinées. —19 février 2021; amériquemagazine.org

Il est incroyable, même pour certains éthiciens laïcs, qu'un traitement médical expérimental comme celui-ci puisse, même vaguement, être considéré comme une obligation morale. Comment se fait-il alors que plusieurs membres de la hiérarchie [de l’Église] soient soudainement devenus les principaux défenseurs de Big Pharma — avec pour conséquence de voir les fidèles divisés et même exclus des sacrements ?  

Le Diable profite de la crise pour semer la méfiance, le désespoir et la discorde. —POPE FRANÇOIS, Angélus du dimanche des Rameaux, 28 mars 2021; reuters.com

 

LES PROCHAINES COMMUNAUTÉS PARALLÈLES

Le Pape Benoît XVI a lancé un avertissement en 2009 selon lequel les puissances mondialistes courent le risque de créer de nouvelles divisions au sein de l'humanité si elles ne sont pas encadrées  

La nouveauté majeure a été  l'explosion de l'interdépendance planétaire, désormais communément appelée mondialisation... sans l’orientation de l’amour dans la vérité, cet élan planétaire risque de provoquer des dommages inconnus jusqu’alors ainsi que de nouvelles fractures au sein de la famille humaine.Caritas in Veritaten° 33

La crise en cette heure précise pourrait en effet se résumer à « la charité sans la vérité. » Par conséquent, la vertu ostentatoire (ndtr, en anglais : virtue signalling) a remplacé la science ; la censure s'est substituée à la discussion ; l'irrationalité a neutralisé la raison ; la peur a aveuglé les faits ; et la panique a renoncé à la prudence. Et ainsi, de nouvelles divisions, telles des fissures dans la croûte terrestre, se forment entre les familles et les communautés, entre les collègues et les camarades de classe — voire entre les nations, alors que les origines du coronavirus semblent toujours plus indiquer qu'il s'agirait d'une arme biologique développée dans un laboratoire de Wuhan en Chine. Un article de l'Université de technologie de Chine méridionale affirme que `` le coronavirus tueur provient probablement d'un laboratoire de Wuhan '' (16 février 2020; dailymail.co.uk) Début février 2020, le Dr Francis Boyle, qui a rédigé le «Biological Weapons Act» américain, a fait une déclaration détaillée admettant que le coronavirus de Wuhan 2019 est une arme de guerre biologique offensive et que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) le sait déjà (cf. zerohedge.com) Un analyste israélien de la guerre biologique a dit à peu près la même chose (26 janvier 2020; washingtontimes.com) Le Dr Peter Chumakov de l'Institut Engelhardt de biologie moléculaire et de l'Académie russe des sciences affirme que «bien que l'objectif des scientifiques de Wuhan en créant le coronavirus n'était pas malveillant, ils essayaient plutôt d'étudier la pathogénicité du virus… Ils l'ont fait absolument des choses folles… Par exemple, des inserts dans le génome, qui ont donné au virus la capacité d'infecter les cellules humaines. »(zerohedge.com) Le professeur Luc Montagnier, lauréat du prix Nobel de médecine 2008 et l'homme qui a découvert le virus du VIH en 1983, affirme que le SRAS-CoV-2 est un virus manipulé qui a été accidentellement libéré d'un laboratoire à Wuhan, en Chine (cf. Mercola.com) A nouveau documentaire, citant plusieurs scientifiques, indique que COVID-19 est un virus artificiel. (Mercola.com) Une équipe de scientifiques australiens a produit de nouvelles preuves que le nouveau coronavirus montre des signes «d'intervention humaine». (lifesitenews.comwashingtontimes.com) L'ancien chef de l'agence de renseignement britannique M16, Sir Richard Dearlove, a déclaré qu'il pensait que le virus COVID-19 avait été créé dans un laboratoire et s'était propagé accidentellement. (jpost.com) Une étude conjointe anglo-norvégienne allègue que le coronavirus de Wuhan (COVID-19) est une «chimère» construite dans un laboratoire chinois. (Taiwannews.com) Professeur Giuseppe Tritto, expert de renommée internationale en biotechnologie et nanotechnologie et président de la Académie mondiale des sciences et technologies biomédicales (WABT) dit: «Il a été génétiquement modifié dans le laboratoire P4 (haut confinement) de l'Institut de virologie de Wuhan dans un programme supervisé par l'armée chinoise.» (lifesitnews.com) Le virologue chinois respecté, le Dr Li-Meng Yan, qui a fui Hong Kong après avoir exposé les connaissances de Bejing sur le coronavirus bien avant que des informations en soient émises, a déclaré que «le marché de la viande à Wuhan est un écran de fumée et ce virus n'est pas de la nature… Il vient du laboratoire de Wuhan. »(dailymail.co.uk ) Et l'ancien directeur du CDC, Robert Redfield, a également déclaré que le COVID-19 provenait `` très probablement '' du laboratoire de Wuhan. (Washingtonexaminer.com) Malheureusement, de nombreux lecteurs m'ont déjà raconté personnellement les réactions hostiles qu'ils ont reçues aussi bien dans la sphère publique que privée, à mesure que le virus de la peur se répand telle une épidémie. Et cela ne fera que s'intensifier tandis que plusieurs pays commencent déjà à mettre en place des « passeports vaccinaux » qui empêcheront toute personne non vaccinée de voyager, de faire des achats et de se déplacer librement. 

Vous comprenez maintenant pourquoi la vision de saint Jean est tout sauf exagérée, lui qui voyait une « Bête » mondiale interdisant à toute personne d' « acheter ou vendre » sans avoir au préalable reçu une « marque ».

Il y a plusieurs années, lors d'une de mes tournées de concerts aux États-Unis, le Seigneur m'a montré divers aspects de cette époque à travers une série de visions et de paroles intérieures. Par exemple, chaque fois que nous passions par des péages ou traversions une frontière , j'y ai ressenti un puissant esprit de contrôle, et j'ai compris que ceux-ci deviendraient de futurs « points de contrôle » visant à contrôler les mouvements des populations. Maintenant, le comment et le pourquoi en deviennent de plus en plus évidents. 

Mais une parole se démarque des autres par rapport à ce que nous vivons actuellement. Elle m'est venue au cours d'une semaine de prière avec un prêtre qui avait fui l'ouragan Katrina, et qui était venu passer quelques temps avec moi, alors que sa paroisse et son presbytère avaient été décimés. Nous étions assis devant le Saint Sacrement dans une petite chapelle au pied des Rocheuses canadiennes. Plus tôt dans la journée, alors que je remontais cette montagne en voiture, j'ai dû arrêter notre véhicule car une puissante vision m'est venue. Je vis des pèlerins gravissant la montagne avec rien d'autre que des vêtements sur le dos. La raison n'était pas clair ; mais le sentiment était qu'ils cherchaient un refuge. 

Alors que je priais devant le Saint Sacrement, j'ai reçu ce que j'appellerais une locution intérieure (parole prophétique inaudible). Peut-être voyons-nous aujourd'hui le début de cette vision, et la façon dont ceux qui refusent de se soumettre aux injonctions de l'État pourraient, tôt ou tard, devoir se regrouper . Le cœur de cette « parole » consistait simplement en une compréhension infuse que des « communautés parallèles » allaient émerger — il y aurait ceux ayant accès à toutes les ressources [mises à leur disposition par l’État] et ceux qui n'y auraient pas accès. 

 

Vision des communautés parallèles

(publié pour la première fois le 14 septembre 2006
en la fête de l'Exaltation de la Sainte Croix
et à la veille de la célébration de la mémoire de Notre-Dame des Douleurs)

J'ai vu qu'au milieu de l'effondrement quasi complet de la société dû à des événements cataclysmiques, un « leader mondial » présenterait une solution irréprochable au chaos économique. Cette solution semblerait permettre de guérir non seulement ces tensions économiques, mais le profond besoin social de la société, c'est-à-dire le besoin de communautés. J'ai tout de suite compris que la technologie et le rythme de vie rapide ont créé un environnement d'isolement et de solitude — un terrain parfait pour l'émergence d'un nouveau concept de communauté. En substance, j'ai vu des sortes de « communautés parallèles » aux communautés chrétiennes. Les communautés chrétiennes auraient déjà été établies suite à « l'illumination des consciences » ou « Avertissement » ou peut-être un peu avant (elles seraient cimentées par les grâces surnaturelles du Saint-Esprit et protégées sous le manteau de la Sainte Mère de Dieu).

Les « communautés parallèles », en revanche, refléteraient bon nombre des valeurs des communautés chrétiennes — un partage équitable des ressources, une forme de spiritualité et de prière, une même sensibilité au sein de ses membres, et une interaction sociale rendues possibles (peut-être sous la contrainte) par les purifications qui les auront précédées, et qui pousseraient les hommes à se rapprocher. La différence serait la suivante : les communautés parallèles seraient fondées sur un nouvel idéalisme religieux, construit sur les bases du relativisme moral et structuré par le New Age et par les philosophies gnostiques. ET, ces communautés auraient également de la nourriture et les moyens d'une survie confortable.

La tentation pour les chrétiens de rejoindre ces communautés parallèles sera si grande que nous verrons des familles divisées, des pères contre leurs fils, des filles contre leur mère, des familles contre d'autres familles. (cf. Marc 13:12). Beaucoup seront trompés parce que les nouvelles communautés contiendront bon nombre des idéaux des communautés chrétiennes (cf. Actes 2: 44-45), et cependant, ce ne seront que des structures vides où Dieu sera le grand absent, brillant d'une fausse lumière, maintenues par la peur plus que par l'amour, et fortifiées avec un accès facilité aux moyens de subsistance. Les hommes seront séduits par l'idéal — mais engloutis par le mensonge. (Telle sera la tactique de Satan : créer une contrefaçon des véritables communautés chrétiennes, et en ce sens, créer une anti-église).

Alors que la faim et les incriminations s'intensifieront, les hommes seront confrontés à un choix : ils pourront continuer à [faire face à l'hostilité et à] vivre dans l'insécurité (humainement parlant) en mettant leur confiance uniquement dans le Seigneur, ou ils pourront choisir une vie en abondance dans une communauté accueillante et apparemment sûre. (Sans doute qu'une certaine « marque » sera nécessaire pour appartenir à ces communautés — une spéculation évidente bien que plausible (cf. Ap 13: 16-17)).

Ceux qui refuseront ces communautés parallèles seront considérés non seulement comme des parias, mais comme des obstacles à cet « éveil » de l'existence humaine — la solution à une humanité en crise et égarée — à laquelle beaucoup croiront parce qu'ils se seront laissés tromper. (Et ici encore, le terrorisme est un autre élément clé du plan en cours de l'ennemi. Ces nouvelles communautés apaiseront les terroristes par le biais de cette nouvelle religion mondiale, apportant ainsi une fausse « paix et sécurité » et, par conséquent, les chrétiens deviendront les « nouveaux terroristes » parce qu'ils s'opposeront à la « paix » établie par le leader mondial.)

Même si la plupart des hommes ont connaissance de la révélation du livre de l'Apocalypse au sujet des dangers que représentera cette future religion mondiale (cf. Ap 13: 13-15), l'imposture sera si convaincante que beaucoup croiront que le catholicisme est lui-même cette religion mondiale « maléfique ». La mise à mort des chrétiens deviendra un « acte de légitime défense » au nom de « la paix et de la sécurité »

Il y aura une grande confusion ; tous seront éprouvés ; mais un petit reste fidèle sera préservé. — extrait de Les trompettes de l'avertissement - Partie V

 

 

LECTURES CONNEXES

Vos questions sur la pandémie

Vax ou pas Vax

Pourquoi ces nouveaux vaccins sont Aucune obligation morale

Lisez les études et les données publiées sur le nombre réel de blessures causées par des vaccins que le grand public ignore en décrivant les défenseurs de la sécurité des vaccins comme des «anti-vaxxers»: La pandémie de contrôle

On why le quasi insidieux se ruer pour pousser les vaccins expérimentaux sur la population mondiale: Le symbole du caducée

 

Écouter sur les réseaux suivants :


 

 

Suivez Mark et son analyse des « signes des temps » au jour le jour ici :


Suivez les écrits de Mark ici:


Pour voyager avec Mark dans The Now Word,
cliquez sur la bannière ci-dessous pour vous inscrire.
Votre adresse e-mail ne sera communiquée avec personne.

 
Print Friendly, PDF & Email

Notes

Notes
1 29th de mars, 2021, lifesitenews.com
2 pharmacien.com
3 nytimes.com
4 web.archive.org
5 web.archive.org/web/20151011233002
6 En fait, les enfants africains vaccinés avec le vaccin DTC (diphtérie, tétanos et coqueluche) au début des années 1980 avaient un taux de mortalité 5 à 10 fois plus élevé que leurs camarades non vaccinés. cf. thelancet.com
7 cf. Aucune obligation morale
8 cf. Avertissements graves - Partie I
9 cf. Avertissements graves - Partie II
10 29th de mars, 2021, lifesitenews.com
11 cf. Démasquer les faits
12 www.cdc.gov
13 adrreports.eu
14 santéimpactnews.com
15 Un article de l'Université de technologie de Chine méridionale affirme que `` le coronavirus tueur provient probablement d'un laboratoire de Wuhan '' (16 février 2020; dailymail.co.uk) Début février 2020, le Dr Francis Boyle, qui a rédigé le «Biological Weapons Act» américain, a fait une déclaration détaillée admettant que le coronavirus de Wuhan 2019 est une arme de guerre biologique offensive et que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) le sait déjà (cf. zerohedge.com) Un analyste israélien de la guerre biologique a dit à peu près la même chose (26 janvier 2020; washingtontimes.com) Le Dr Peter Chumakov de l'Institut Engelhardt de biologie moléculaire et de l'Académie russe des sciences affirme que «bien que l'objectif des scientifiques de Wuhan en créant le coronavirus n'était pas malveillant, ils essayaient plutôt d'étudier la pathogénicité du virus… Ils l'ont fait absolument des choses folles… Par exemple, des inserts dans le génome, qui ont donné au virus la capacité d'infecter les cellules humaines. »(zerohedge.com) Le professeur Luc Montagnier, lauréat du prix Nobel de médecine 2008 et l'homme qui a découvert le virus du VIH en 1983, affirme que le SRAS-CoV-2 est un virus manipulé qui a été accidentellement libéré d'un laboratoire à Wuhan, en Chine (cf. Mercola.com) A nouveau documentaire, citant plusieurs scientifiques, indique que COVID-19 est un virus artificiel. (Mercola.com) Une équipe de scientifiques australiens a produit de nouvelles preuves que le nouveau coronavirus montre des signes «d'intervention humaine». (lifesitenews.comwashingtontimes.com) L'ancien chef de l'agence de renseignement britannique M16, Sir Richard Dearlove, a déclaré qu'il pensait que le virus COVID-19 avait été créé dans un laboratoire et s'était propagé accidentellement. (jpost.com) Une étude conjointe anglo-norvégienne allègue que le coronavirus de Wuhan (COVID-19) est une «chimère» construite dans un laboratoire chinois. (Taiwannews.com) Professeur Giuseppe Tritto, expert de renommée internationale en biotechnologie et nanotechnologie et président de la Académie mondiale des sciences et technologies biomédicales (WABT) dit: «Il a été génétiquement modifié dans le laboratoire P4 (haut confinement) de l'Institut de virologie de Wuhan dans un programme supervisé par l'armée chinoise.» (lifesitnews.com) Le virologue chinois respecté, le Dr Li-Meng Yan, qui a fui Hong Kong après avoir exposé les connaissances de Bejing sur le coronavirus bien avant que des informations en soient émises, a déclaré que «le marché de la viande à Wuhan est un écran de fumée et ce virus n'est pas de la nature… Il vient du laboratoire de Wuhan. »(dailymail.co.uk ) Et l'ancien directeur du CDC, Robert Redfield, a également déclaré que le COVID-19 provenait `` très probablement '' du laboratoire de Wuhan. (Washingtonexaminer.com)
Publié dans ACCUEIL, LES GRANDES ÉPREUVES et étiqueté , , , , , , , .