L'heure de Judas

 

Il est une scène dans le Magicien d'Oz où le petit chien Toto tire le rideau et révèle la vérité derrière le "Magicien". De même, dans la Passion du Christ, le rideau est tiré et Judas est révélé, mettant en mouvement une chaîne d'événements qui dispersent et divisent le troupeau du Christ…

 

L'HEURE DE JUDAS

Le pape Benoît XVI a donné un aperçu puissant de Judas qui est une fenêtre sur la Judas de notre temps:

Judas n'est ni un maître du mal ni la figure d'un pouvoir démoniaque des ténèbres mais plutôt un sycophant qui s'incline devant le pouvoir anonyme des humeurs changeantes et de la mode actuelle. Mais c'est précisément cette puissance anonyme qui a crucifié Jésus, car ce sont des voix anonymes qui criaient: «Éloignez-vous de lui! Crucifie-le! — PAPE BENOÎT XVI, catholiquenewslive.com

Ce que dit Benoît, c'est que le courant rebelle qui traversait le cœur de Judas était un esprit de relativisme moral. Et ceci, prévient-il, est le zeitgeist de notre temps ...

… Une dictature du relativisme qui ne reconnaît rien comme définitif, et qui ne laisse comme mesure ultime que son ego et ses désirs. Avoir une foi claire, selon le credo de l'Église, est souvent qualifié de fondamentalisme. Pourtant, le relativisme, c'est-à-dire se laisser bousculer et «emporter par tous les vents de l'enseignement», apparaît comme la seule attitude acceptable aux normes d'aujourd'hui. - Homélie pré-conclave du Cardinal Ratzinger (PAPE BENOÎT XVI), 18 avril 2005

C'est la vraie trahison à cette heure du monde: politiciens, éducateurs, scientifiques, médecins, juges, et oui, le clergé, qui cèdent aux humeurs changeantes et aux modes actuelles de notre temps en abandonnant les absolus moraux et en rejetant la loi naturelle. Le courage de rejeter ce puissant courant a été depuis longtemps vidé du cœur des hommes qui ont fui la vérité aussi vite que les apôtres ont fui le jardin. Nous pouvons à nouveau entendre les paroles désolées de Ponce Pilate: Qu'est-ce que la vérité? La réponse aujourd'hui est la même que celle de ces pouvoirs anonymes: «Quoi que nous disions!»

Et Jésus ne répondit rien, cf. La réponse silencieuse non seulement parce qu'il avait déjà tout dit, mais peut-être pour symboliser son Église qui, un jour, se tairait devant un monde qui ne s'intéresserait plus à la vérité. Oui, la couverture de Time Freak Le magazine a demandé avec perspicacité: La vérité est-elle morte?

 

TRAHI!

Depuis un mois environ, un mot clair résonne dans mon cœur sous la surface des affaires mondiales:

Trahi!

Ceux qui sont au pouvoir - qu'ils soient religieux ou séculiers - trahissent l'humanité de la manière la plus périlleuse. Mais quelque chose d'autre se passe à cette heure: Judas est révélé… Et le résultat est le tamisage des mauvaises herbes du blé.

 

Judas se révèle dans le monde

C'était l'argent qui tentait Judas à l'époque, comme il le fait maintenant. L'argent, la sécurité et un faux espoir que l'État, la science et la technologie peut répondre aux besoins de l'homme et satisfaire ses désirs. Derrière cette promesse vide, dit le Catéchisme, se cache essentiellement esprit de l'Antéchrist:

La persécution qui accompagne le pèlerinage [de l'Église] sur terre dévoilera le «mystère de l'iniquité» sous la forme d'une tromperie religieuse offrant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes au prix de l'apostasie de la vérité. -Catéchisme de l'Église catholique, n° 675

Ce n'est pas que le monde rejette la spiritualité; c'est rejeter religion. Un récent sondage au Canada, par exemple, montre que de plus en plus de gens rejettent la religion traditionnelle tout en maintenant une certaine croyance en un être supérieur. cf. Angus Reid, «La foi au Canada 150»; cf. Le National Post Mais voici la triste ironie: en faisant confiance à l'humanisme et à une vague notion de spiritualité…

… Une religion abstraite et négative est en train de devenir une norme tyrannique que tout le monde doit suivre. C'est alors apparemment la liberté - pour la seule raison que c'est la libération de la situation antérieure. — PAPE BENOÎT XVI, Lumière du monde, une conversation avec Peter Seewald, p. 52

En conséquence, a déclaré Benoît XVI, «une nouvelle intolérance se propage, c'est assez évident». 

Un humanisme qui exclut Dieu est un humanisme inhumain.— PAPE BENOÎT XVI, Caritas in Veritate, n° 78

En effet, au cours de la dernière décennie en particulier, les «maîtres de conscience» cf. Homélie à la Casa Santa Martha, 2 mai 2014; Zenit.org comme les appelle le pape François, ont imposé leurs «valeurs» dans le monde occidental, puis à l'étranger, à travers la «colonisation idéologique». cf. Le navire noir - Partie II Comme Judas, ils sont "Les amoureux du plaisir plutôt que les amoureux de Dieu, car ils font semblant de la religion mais nient sa puissance." 2 heures 3: 4 Ce sont eux, a déclaré saint Jean-Paul II, «le pouvoir de« créer »une opinion et de l'imposer aux autres». Journée mondiale de la jeunesse, Homélie du parc d'État de Cherry Creek, Denver, Colorado, 1993 Leur «nouvelle religion», dit Benoît…

… Prétend être généralement valable parce qu'elle est raisonnable, en effet, parce que c'est la raison elle-même, qui sait tout et, par conséquent, définit le cadre de référence qui est désormais censé s'appliquer à tout le monde. Au nom de la tolérance, la tolérance est abolie… -Lumière du monde, une conversation avec Peter Seewald, p. 53

 

Révolution révélée

Mais quelque chose de remarquable s'est produit lors de l'élection improbable de Donald Trump à la présidence. Soudain, le rideau a été retiré de la magie de la «gauche» politique et, pendant un moment, Judas a été exposé. Tout à coup, ce qu'on disait aux gens était inévitable - qu'ils devaient accepter l'avortement, le syncrétisme, les toilettes transgenres, la fin de la souveraineté, et surtout, la fin du christianisme - n'était plus… inévitable. Cela pourrait se résumer dans une déclaration que Trump a faite à une salle de congrès de fidèles peu de temps après avoir remporté les élections: «Joyeux Noël. Avez-vous entendu que? Il est normal de dire à nouveau «Joyeux Noël». » Diffusion radio Fox News

Mais dans des endroits comme le Canada et la plupart des autres pays occidentaux, le rideau cache encore les charlatans qui promettent tout, mais peuvent livrer peu - peu qui satisfasse le plus profond désir de l'homme, c'est-à-dire. Non, les sorciers tout-puissants poursuivent leur expérience sociale avec tout l’ordre des affaires humaines tout en simulant l’étonnement de quiconque affronte la «nouvelle religion», en les comblant des mêmes railleries, crachats et mensonges purs et simples qui ont entouré Jésus cette nuit où Il a été traîné devant le Sanhédrin.

Mais les chrétiens américains ne devraient pas non plus supposer que la nuit est finie. Non, je pense loin de là. Le rideau est lentement tiré à nouveau alors que Judas lance une crise tout en faisant tourner des boules enflammées de mépris, de fumée et de miroirs pour tenter d'effrayer tous ceux qui osent résister aux humeurs changeantes et aux modes actuelles, aussi absurdes soient-elles. Il y a presque un foule mentalité montante en Amérique… comme le foule qui est venu et a traîné Jésus du jardin. cf. La foule grandissante C'était la première révolution contre le Christ… et maintenant, je crois qu'une autre révolution est sur le point d'éclater. Oui, il y a un autre mot que je sens que Jésus répète dans mon cœur encore et encore ces jours-ci: 

Révolution!

Je me souviens à nouveau des propos prétendument prononcés deux fois depuis 2008 par sainte Thérèse de Lisieux à une humble et très prêtre mystique que je connais en Amérique. cf. Révolution! La première fois qu'il a entendu ces mots, c'était dans un rêve; la deuxième fois de manière audible pendant la messe:

Tout comme mon pays [la France], qui était la fille aînée de l'Église, a tué ses prêtres et ses fidèles, de même la persécution de l'Église aura lieu dans votre propre pays. Dans peu de temps, le clergé partira en exil et ne pourra pas entrer ouvertement dans les églises. Ils serviront les fidèles dans des lieux clandestins. Les fidèles seront privés du «baiser de Jésus» [Sainte Communion]. Les laïcs leur apporteront Jésus en l'absence des prêtres.

En effet, la nuit où il a été trahi, Jésus a donné à Judas un «Morceau de pain.» L'Évangile de Jean dit que Satan est alors entré dans Judas qui «A pris le morceau et est parti aussitôt. Et c'était la nuit. 

 

Judas est révélé dans l'Église.

Tout comme Judas a participé à la première messe, Judas est de nouveau parmi nous dans ceux qui utilisent le prétexte de l'Église pour faire avancer leurs propres idéologies, leurs propres sophismes et casuistiques. Et ici, je parle de ces religieux et du clergé qui ont utilisé leurs ordres et leurs vœux pour faire avancer un évangile subjectif et stérile.

Judas aurait pu s'en aller aussi, comme l'ont fait beaucoup de disciples; en effet, peut-être s'il avait été honnête, il aurait dû partir. Au lieu de cela, il est resté avec Jésus. Il n'est pas resté en dehors de la foi ou de l'amour, mais plutôt avec l'intention secrète de se venger du Maître… Le problème était que Judas n'était pas parti et que son plus grand péché était sa tromperie, qui est la marque du diable. —POPE BENEDICT, Angélus, 26 août 2012; vatican.va

Ici aussi, c'est «avec un baiser» que les «catholiques de carrière» ont souvent «embrassé» l'Église, tout en rejetant la Vérité. Ils n'ont pas été «honnêtes» et se sont simplement séparés, mais au contraire, ils sont restés en position de pouvoir, feignant l'obéissance tout en promouvant un anti-évangile.

Mais tout comme le manque d'orthodoxie de la présidence de Donald Trump a révélé de nombreux Judas, le pontificat quelque peu non conventionnel du pape François a révélé les Judas qui, jusqu'à présent, étaient assez inconnus. Et comme le reste du monde, leur exposition tourne autour des questions entourant la sexualité humaine et la famille.

… La bataille finale entre le Seigneur et le règne de Satan portera sur le mariage et la famille… quiconque opère pour la sainteté du mariage et de la famille sera toujours combattu et opposé de toutes les manières, car c'est la question décisive, cependant, Notre-Dame s'est déjà écrasé la tête. —Sr. Lucie, voyante de Fatima, dans une interview avec le cardinal Carlo Caffara, archevêque de Bologne, du magazine Voix de Padre Pio, Mars 2008; cf. rorate-caeli.blogspot.com

Dans l'un de ses discours les plus puissants peu de temps après les séances d'ouverture du Synode sur la famille, le Pape François a lancé un avertissement qui correspondait de façon frappante aux cinq corrections que Jésus a apportées aux «Judas» dans ses sept lettres aux églises dans le livre de l'Apocalypse voir Les cinq corrections). Il a mis en garde contre un fausse miséricorde et…

La tentation de descendre de la Croix, de plaire au peuple et de ne pas y rester, afin d'accomplir la volonté du Père; se prosterner devant un esprit mondain au lieu de le purifier et de le plier à l'Esprit de Dieu. -Agence Nouvelles catholique, 18 octobre 2014

En effet, c'est précisément ce genre de «mondanité» qui a conduit à l'apostasie de Judas. Une mondanité qui…

… Peut nous conduire à abandonner nos traditions et à négocier notre fidélité à Dieu qui est toujours fidèle. Cela… s'appelle l'apostasie, qui… est une forme «d'adultère» qui se produit lorsque nous négocions l'essence de notre être: la fidélité au Seigneur. —POPE FRANÇOIS d'une homélie, Radio Vatican, 18 novembre 2013

… Aujourd'hui, nous le voyons sous une forme vraiment terrifiante: la plus grande persécution de l'Église ne vient pas d'ennemis extérieurs, mais est née du péché au sein de l'Église. —POPE BENOÎT XVI, entretien sur un vol à destination de Lisbonne, Portugal; LifeSiteNews, 12 mai 2010

Bien sûr, je sais que certains de mes lecteurs se demandent pourquoi le pape François lui-même n'a pas clarifié certaines questions d'enseignement, ou dans certains cas, a mis ces Judas apparents dans des positions de pouvoir. Je n'ai pas la réponse. Je veux dire, pourquoi Jésus a-t-il choisi Judas en premier lieu? Dans Le plat à tremperJ'ai demandé pourquoi Notre Seigneur permet à Judas d'occuper de telles positions de pouvoir dans sa «curie» et d'être si près de lui, même de tenir le sac d'argent? Se pourrait-il que Jésus ait voulu donner à Judas toutes les occasions de se repentir? Ou était-ce pour nous montrer que l'Amour ne choisit pas le parfait? Ou que quand une âme semble complètement perdue "L'amour espère tout"? Alternativement, Jésus a-t-il permis aux apôtres d'être tamisés, de séparer les fidèles des infidèles, pour que l'apostat montre ses vraies couleurs?

C'est vous qui m'avez soutenu dans mes épreuves; et je vous confère un royaume, comme mon Père m'en a conféré un, afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume; et tu t'asseoiras sur des trônes, jugeant les douze tribus d'Israël. Simon, Simon, voici Satan a demandé de vous tamiser tous comme du blé… (Luc 22: 28-31)

 

RÉPONDRE… COMME JÉSUS

J'écrirai plus sur le Grande Division cela se produit à cette heure dans l'Église et dans le monde. Mais ce que Jésus désire, c'est que nous ne nous opposions pas aux autres, mais que nous nous «unissions» à eux dans l'amour. C'est ce que Jésus a fait sur Son chemin vers le Calvaire: Il a embrassé dans son cœur chaque pécheur qu'il rencontrait avec patience, miséricorde et pardon, y compris ceux qui se moquaient de lui, le flagellaient et le crucifiaient. De cette manière, Il a touché et converti certains de ces Judas en cours de route.

Vraiment, c'était le Fils de Dieu! (le centenier, Matt 27:54)

Car vraiment, nous ne savons pas qui sont les «Judas» et qui sont les «Pierre» qui, bien qu'ils puissent renier Christ maintenant, peuvent aussi se repentir et l'accepter plus tard. précisément à cause du témoignage de notre amour et de notre pardon. Même si le disciple Matthias n'était nulle part sous la croix, il fut plus tard choisi pour remplacer Judas.

Nous en tirons une dernière leçon: s'il ne manque pas de chrétiens indignes et traîtres dans l'Église, il appartient à chacun de nous de contrebalancer le mal fait par eux par notre témoignage clair de Jésus-Christ, notre Seigneur et Sauveur. —POPE BENEDICT, Audience générale, 18 octobre 2006; vatican.va

Pendant que nous veillons et prions cette nuit avec Jésus dans le jardin, écoutons son exhortation… de peur que nous ne renions nous aussi Notre Seigneur.

Veillez et priez pour ne pas subir le test. L'esprit est prêt, mais la chair est faible. (Matthieu 26:41)

 

LECTURES CONNEXES

La foule grandissante

Les Reframers

La mort de la logique - Partie I & Partie II

Retrait du dispositif de retenue

Le tsunami spirituel

La tromperie parallèle

L'heure de l'anarchie

Exactitude politique et grande apostasie

Fausses nouvelles, vraie révolution

Cet esprit révolutionnaire

La prophétie de Judas

L'anti-miséricorde

La miséricorde authentique

  
Bénissez-vous et merci à tous
pour votre soutien à ce ministère!

 

Pour voyager avec Mark dans le Le Maintenant Word,
cliquez sur la bannière ci-dessous pour inscrire.
Votre e-mail ne sera partagé avec personne.

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Notes

Notes
1 cf. La réponse silencieuse
2 cf. Angus Reid, «La foi au Canada 150»; cf. Le National Post
3 cf. Homélie à la Casa Santa Martha, 2 mai 2014; Zenit.org
4 cf. Le navire noir - Partie II
5 2 heures 3: 4
6 Journée mondiale de la jeunesse, Homélie du parc d'État de Cherry Creek, Denver, Colorado, 1993
7 Diffusion radio Fox News
8 cf. La foule grandissante
9 cf. Révolution!
Publié dans ACCUEIL, LES GRANDES ÉPREUVES.