Les deux dernières éclipses

 

 

JESUS m'a dit, "Je suis la lumière du monde.»Ce« Soleil »de Dieu est devenu présent au monde de trois manières très tangibles: en personne, dans la Vérité et dans la Sainte Eucharistie. Jésus l'a dit de cette façon:

Je suis le chemin, la vérité et la vie. Personne ne vient au Père que par moi. (Jean 14: 6)

Ainsi, il devrait être clair pour le lecteur que les objectifs de Satan seraient d'obstruer ces trois voies vers le Père ...

 

ÉCLIPSE DE LA VOIE

L'apôtre Jean écrit que Jésus, «était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu»(Jean 1: 1) Cette Parole s'est faite chair. Ce faisant, Jésus a rassemblé toute la création dans son être, et en prenant sa chair, son corps sur la croix, et en le ressuscitant d'entre les morts, Jésus est devenu le chemin. La mort est devenue une porte pour que tous trouvent espoir à travers toutes traditions religieuses et spirituelles. dans le Christ:

… C'est seulement du grain qui tombe à terre que vient la grande moisson, du Seigneur transpercé sur la croix vient l'universalité de ses disciples rassemblés dans son corps, mis à mort et ressuscités. —POPE BENOÎT XVI, première session du synode spécial sur le Moyen-Orient, 10 octobre 2010

C'est contre cette Voie que le premier «antéchrist» est apparu en la personne de Judas, que Jésus appelle «le fils de la perdition» (Jn 17, 12), titre que Paul utilisera plus tard pour désigner l'Antéchrist (2 Th 2 : 3).

L'Antéchrist jouira de l'usage du libre arbitre sur lequel le diable agira, comme il a été dit de Judas: «Satan est entré en lui», c'est-à-dire en. —St. Thomas d'Aquin, Commentaire dans II Thess. II, Lec. 1-III

La Parole faite chair a été crucifié. C'était le premier Éclipse de Dieu, qu'aucun homme ni ange ne peut détruire. Mais par notre libre arbitre, nous vous persécuter, obscurcir et même éliminer sa présence avec nous.

Il était maintenant midi et l'obscurité envahit tout le pays jusqu'à trois heures de l'après-midi à cause d'une éclipse de soleil. (Luc 23: 44-45)

Et pourtant, cette éclipse même de Notre Seigneur a ouvert une nouvelle ère d'espérance pour toute la création alors que la tête de Satan commençait à être écrasée.

Et donc la transformation du monde, la connaissance du vrai Dieu, l'affaiblissement des forces qui dominent la terre, est un processus de souffrance. —POPE BENOÎT XVI, à partir d'un discours non scénarisé à la première session du synode spécial sur le Moyen-Orient, 10 octobre 2010

 

ÉCLIPSE DE LA VÉRITÉ

«Rassemblée dans son corps», l'Église est née de son côté. Si Jésus est la lumière du monde - la lampe - l'Église est son chandelier. Nous sommes chargés de porter Jésus dans le monde comme Vérité.

Allez donc, faites de toutes les nations des disciples, en les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, en leur apprenant à observer tout ce que je vous ai commandé. Et voici, je suis toujours avec vous, jusqu'à la fin des temps. (Matthieu 28: 18-20)

Jésus est venu pour sauver l'homme du péché, pour le libérer de son esclavage.

… Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous libérera. (Jean 8:32)

Ainsi, le chandelier est le point focal de l'attaque de Satan. Son agenda est, une fois de plus, de «crucifier» le Corps du Christ afin d'obscurcir la vérité et de conduire les hommes à l'esclavage.

Il était un meurtrier depuis le début… c'est un menteur et le père du mensonge. (Jean 8:44)

Comme je l'ai expliqué dans mon livre, La confrontation finale, nous avons traversé une longue confrontation historique entre l'Église - «la femme vêtue de soleil» - et le «dragon», Satan. Il ment pour assassiner; obscurcit la vérité de manière à amener l'humanité en esclavage; il a semé des sophismes pour récolter, de nos jours, un culture de la mort. Maintenant, l' Éclipse de vérité atteint son apogée.

En cherchant les racines les plus profondes de la lutte entre la «culture de la vie» et la «culture de la mort»… Nous devons aller au cœur de la tragédie vécue par l'homme moderne: l'éclipse du sens de Dieu et de l'homme… [cela] conduit inévitablement à un matérialisme pratique, qui engendre l'individualisme, l'utilitarisme et l'hédonisme. —POPE JEAN-PAUL II, Evangelium Vitae, n ° 21, 23

Alors que les rayons de la «lumière du monde» deviennent de plus en plus obscurcis, l'amour se refroidit.

… À cause de l'augmentation du mal, l'amour de beaucoup se refroidira. (Matthieu 24:12)

Le vrai problème à ce moment de notre histoire est que Dieu disparaît de l'horizon humain, et, avec la gradation de la lumière qui vient de Dieu, l'humanité perd ses repères, avec des effets destructeurs de plus en plus évidents.. — PAPE BENOÎT XVI, Lettre de Sa Sainteté le Pape Benoît XVI à tous les évêques du monde, 10 mars 2009; Catholique en ligne

Dans le texte préparé de son homélie à la Journée mondiale de la jeunesse à Denver, Colorado en 1993, Jean-Paul II a encadré cette bataille en termes apocalyptiques, faisant allusion au fonctionnement de l'esprit de l'anti-Christ:

Cette lutte est parallèle au combat apocalyptique décrit dans [Ap 11: 19-12: 1-6, 10 sur la bataille entre «la femme vêtue du soleil» et le «dragon»]. Batailles à mort contre la vie: une «culture de la mort» cherche à s'imposer sur notre désir de vivre et de vivre pleinement… De vastes secteurs de la société sont confus sur ce qui est bien et ce qui est mal, et sont à la merci de ceux qui ont le pouvoir de «créer» une opinion et de l'imposer aux autres.  —POPE JEAN PAUL II, Homélie du parc d'État de Cherry Creek, Denver, Colorado, 1993

Le pape Benoît XVI a récemment poursuivi sur ce thème:

Ce combat dans lequel nous nous trouvons… [contre] les pouvoirs qui détruisent le monde, est évoqué au chapitre 12 de l'Apocalypse… On dit que le dragon dirige un grand courant d'eau contre la femme en fuite, pour la balayer… Je pense qu'il est facile d'interpréter ce que représente le fleuve: ce sont ces courants qui dominent tout le monde, et veulent éliminer la foi de l'Église, qui semble n'avoir nulle part où se tenir devant la puissance de ces courants qui s'imposent comme la seule voie de penser, le seul mode de vie. — PAPE BENOÎT XVI, première session du synode spécial sur le Moyen-Orient, 10 octobre 2010

Benoît XVI a décrit «ces courants… qui s'imposent comme la seule façon de penser» comme une «dictature du relativisme»…

… Qui ne reconnaît rien comme défini, et qui ne laisse comme mesure ultime que son ego et ses désirs… - Homélie pré-conclave du Cardinal Ratzinger (PAPE BENOÎT XVI), 18 avril 2005

Parce que de cette perte colossale du sens du péché aujourd'hui, ce qui est mal est maintenant considéré comme bon, et ce qui est juste est souvent considéré comme à l'envers ou mauvais. C'est l'éclipse de vérité, obscurcissant le Soleil de justice.

…Il y a eu un grand tremblement de terre; le soleil est devenu noir comme un sac sombre et la lune entière est devenue comme du sang. (Ap 6:12)

Le sang du innocents.

… Les fondations de la terre sont menacées, mais elles sont menacées par notre comportement. Les fondements extérieurs sont ébranlés parce que les fondements intérieurs sont ébranlés, les fondements moraux et religieux, la foi qui conduit au bon mode de vie. — PAPE BENOÎT XVI, première session du synode spécial sur le Moyen-Orient, 10 octobre 2010

Si nous continuons à suivre cette bataille dans l'Apocalypse, le dragon donne son pouvoir et son autorité à une «bête» - l'Antichrist. Saint Paul se réfère à lui comme «le fils de perdition» qui est derrière une «apostasie» dans l'Église, c'est-à-dire un abandon de la Vérité. Puisque la vérité nous rend libres, le signe principal de notre temps serait celui de l'humanité tombant en esclavage de masse pour le péché… en un relativisme moral dans lequel le bien et le mal sont subjectifs, et ainsi, la valeur de la vie devient sujette à un débat public ou aux pouvoirs en place.

Pensons aux grandes puissances de l'histoire d'aujourd'hui, pensons aux [intérêts financiers] anonymes qui réduisent l'homme en esclavage, qui ne sont plus chose de l'homme, mais constituent un pouvoir anonyme que les hommes servent, par lequel les hommes sont tourmentés et même massacrés. Il s'agit d' [c.-à-d. intérêts financiers anonymes] un pouvoir destructeur, qui menace le monde. — PAPE BENOÎT XVI, Réflexion après la lecture de l'office de la Troisième Heure ce matin au Synode Aula, Cité du Vatican, 11 octobre 2010

De ces architectes de la culture de la mort, Jean-Paul II a écrit:

Leur récolte est l'injustice, la discrimination, l'exploitation, la tromperie, la violence. À chaque époque, une mesure de leur succès apparent est la mort des Innocents. Au cours de notre siècle, comme à aucun autre moment de l’histoire, la culture de la mort a assumé une forme sociale et institutionnelle de légalité pour justifier les crimes les plus horribles contre l’humanité: le génocide, les «solutions finales», les «nettoyages ethniques» et les prendre la vie d'êtres humains avant même qu'ils ne naissent, ou avant qu'ils n'atteignent le point naturel de la mort. —POPE JEAN PAUL II, Homélie du parc d'État de Cherry Creek, Denver, Colorado, 1993

Sainte Hildegarde, née au XIe siècle, a-t-elle prévu ces temps sanglants et anarchiques?

A cette période où l'Antéchrist naîtra, il y aura de nombreuses guerres et le bon ordre sera détruit sur terre. L'hérésie sera endémique et les hérétiques prêcheront ouvertement leurs erreurs sans retenue. Même parmi les chrétiens, le doute et le scepticisme seront entretenus concernant les croyances du catholicisme. —St. Hildegarde, Détails concernant l'Antéchrist, selon les Saintes Écritures, la tradition et la révélation privée, Pr Franz Spirago

Et pourtant, la «bête» ne prévaudra pas. Cette éclipse même du Corps du Christ ouvrira une nouvelle Âge de l'amour comme la femme écrase la tête du serpent… et le culture de la mort.

C'est le sang des martyrs, la souffrance, le cri de l'Église Mère qui les renverse et transforme ainsi le monde. — PAPE BENOÎT XVI, Réflexion après la lecture de l'office de la Troisième Heure ce matin au Synode Aula, Cité du Vatican, 11 octobre 2010

 

L'ÉCLIPSE DE LA VIE

Il y a une naissance à venir, une transformation du monde par la Passion de l'Église:

Le Christ est toujours né de nouveau à travers toutes les générations, et ainsi il reprend, il rassemble l'humanité en lui-même. Et cette naissance cosmique se réalise dans le cri de la Croix, dans la souffrance de la Passion. Et le sang des martyrs appartient à ce cri. — PAPE BENOÎT XVI, Réflexion après la lecture de l'office de la Troisième Heure ce matin au Synode Aula, Cité du Vatican, 11 octobre 2010

C'est la naissance d'une nouvelle vie, La création renaît! Et sa «source et sommet» dans cette ère sera le Sainte Eucharistie.

Jésus a non seulement dit: «Je suis la vie» mais «Je suis le pain de la vie. L'Âge de l'Amour coïncidera avec le Triomphe du Sacré-Cœur, qui est la Sainte Eucharistie. Jésus sera aimé, glorifié et adoré dans l'Eucharistie dans chaque nation jusqu'aux extrémités de la terre (Esaïe 66:23). Sa Présence eucharistique transformera les sociétés, selon la vision des papes, Que l' Soleil de justice brille des autels et des ostensoirs du monde.

Et c'est pourquoi le finale l'Antéchrist tentera d'éclipser La vie elle-même- une rage impie contre le Pain de Vie, le Parole faite chair, le sacrifice quotidien de la messe soutenant et nourrissant un véritable culture de la vie.

Sans la Sainte Messe, que deviendrions-nous? Tout ce qui est ici-bas périrait, car cela seul peut retenir le bras de Dieu. —St. Teresa d'Avila, Jésus, notre amour eucharistique, par le P. Stefano M. Manelli, FI; p. 15 

Il serait plus facile pour le monde de survivre sans le soleil que de le faire sans la Sainte Messe. -St. Pio, Ibid.

… Le sacrifice public [de la messe] cessera complètement… -St. Robert Bellarmin, Tomus Primus, Liber Tertius, p. 431

Mais quand vous voyez le sacrilège désolant installé là où il ne devrait pas être (que le lecteur comprenne), alors que ceux qui sont en Judée fuient vers les montagnes… Mais en ces jours-là, après cette tribulation, le soleil sera assombri… (Marc 13:14, 24)

Vers la fin de l'ère de l'amour, ce dernier antéchrist (Gog) et les nations qu'il trompe (Magog) tenteront d'éclipser le pain de vie lui-même en attaquant l'Église qui se procure le sacrement par la sainte messe (voir Ap 20 : 7-8). C'est cet assaut final de Satan qui attirera le feu du ciel et provoquera la consommation de ce monde actuel (20: 9-11).

 

Réflexions finales

Il y a eu un débat sur la question de savoir si l'Antéchrist vient ou non avant ou après l'ère de la paix. La réponse semble être tous les deux, selon la Tradition et l'Apocalypse de Saint-Jean. Gardez à l'esprit les paroles de ce même apôtre:

Les enfants, c'est la dernière heure; et tout comme vous avez entendu que l'antéchrist venait, de nombreux antéchrists sont maintenant apparus. (1 Jean 2:18)

En ce qui concerne l'antéchrist, nous avons vu que dans le Nouveau Testament il assume toujours les linéaments de l'histoire contemporaine. Il ne peut être limité à un seul individu. Un seul et même il porte de nombreux masques à chaque génération. —Le cardinal Ratzinger (PAPE BENOÎT XVI), Théologie dogmatique, eschatologie 9, Johann Auer et Joseph Ratzinger, 1988, p. 199-200; cf (1 Jn 2:18; 4: 3)

Tout au long de l'histoire de la persécution de l'Église, nous avons vu s'accomplir divers éléments des Écritures apocalyptiques: la destruction du temple de Jérusalem, l'abomination dans le temple, le martyre des chrétiens, etc. spirale cela, au fur et à mesure que le temps passe, s'accomplit à des niveaux différents et à des intensités plus grandes - comme des douleurs de travail qui augmentent en fréquence et en gravité. Depuis la naissance de l'Église, la persécution contre elle a toujours impliqué une attaque contre la personnes du Corps du Christ, le Véritéainsi que, Masse, à un degré plus ou à un autre, selon l'époque. Il y a eu de nombreuses «éclipses» «partielles», plus localisées au cours des siècles.

Beaucoup de Pères de l'Église ont reconnu que l'Antéchrist était la «bête» ou le «faux prophète» de l'Apocalypse 12. Mais vers les derniers jours de la terre - après les «mille ans» - une autre force surgit contre l'Église: «Gog et Magog . » Lorsque Gog et Magog sont détruits, ils sont jetés avec Satan dans l'étang de feu "où étaient la bête et le faux prophète » (Ap 10, 10). C'est-à-dire que la bête et le faux prophète, Gog et Magog, sont différentes entités at des moments différents qui forment ensemble l'assaut final contre l'Église. Alors que la plupart de mes écrits se concentrent sur la montée de la bête à travers notre culture actuelle de la mort, on ne peut ignorer ces autres docteurs et voix dans l'Église qui pointent vers un anti-Christ peu de temps avant la fin du monde.

… Celui qui doit venir à la consommation du monde est l'Antéchrist. Ainsi, il est d'abord nécessaire que l'Évangile ait été prêché à tous les Gentils, comme le Seigneur l'a dit, et ensuite il arrivera à la conviction des Juifs impies. —St. John Damascène, De Fide Orthodoxa, Les Pères de l'Église, p. 398

Beaucoup d'hommes commenceront alors à douter que la foi chrétienne catholique soit vraiment la seule foi sanctifiante et penseront que peut-être les Juifs ont raison parce qu'ils attendent encore le Messie. —Attribué à saint Méthode, VIe siècle, Vie de l'Antéchrist, Denys de Luetzenburg

Et ainsi, ce que nous pouvons voir vers la fin de l'ère de la paix - parce que le Christ ne règne pas avec les saints dans son corps humain sur terre (mais seulement dans l'Eucharistie) - c'est qu'il peut y avoir une apostasie finale, en particulier parmi les Les juifs, qui recommencent à s'attendre à un messie séculier… préparant la voie à un ultime anti-Christ.

Comme donc sortaient de l'Église de nombreux hérétiques, que Jean appelle «plusieurs antéchrists», à ce moment-là avant la fin, et que Jean appelle «la dernière fois», ainsi à la fin ils sortiront qui n'appartiennent pas à Christ, mais à cela dernier Antéchrist, et alors il sera révélé ... Car alors Satan sera délié, et au moyen de cet Antéchrist travaillera avec toute puissance dans un mensonge d'une manière merveilleuse ... Ils seront jugés dans ce jugement dernier et manifeste administré par Jésus-Christ ... —St. Augustin, Les pères anti-nicéens, cité de Dieu, Livre XX, Ch. 13, 19

Car l'Antéchrist viendra peu de temps avant la fin du monde... après l'Antéchrist vient aussitôt le dernier jugement. -St. Robert Bellarmin, Oera Omnia, Disputationum Roberti Bellarmini, De Controversiis ;Vol. 3

Et pourtant, il y a la tradition dans laquelle le sans-loi apparaît before les «mille ans» ou «septième jour», ce qu'on appelle communément «l'ère de la paix»:

… Quand Son Fils viendra et détruira le temps des sans-loi et jugera les impies, et changera le soleil et la lune et les étoiles - alors Il se reposera en effet le septième jour… après avoir donné du repos à toutes choses, je ferai le début du huitième jour, c'est-à-dire le début d'un autre monde. -Lettre de Barnabas (70-79 après JC), écrit par un père apostolique du deuxième siècle

Encore une fois, nous devons continuer dans l'humilité devant la Parole Sacrée, en veillant à lire les Écritures dans le contexte dans lequel elles ont été écrites et selon l'interprétation que la Tradition leur donne. Ce qui est clair, c'est que même les Pères de l'Église n'étaient pas complètement unanimes à percevoir les visions hautement symboliques et confondues du Christ, de Daniel, d'Ézéchiel, d'Isaïe, de Saint-Jean et d'autres prophètes. Mais alors, on peut dire avec certitude que les Pères de l'Église avaient tous raison en ce que, d'une seule voix, ils n'ont pas restreint l'antéchrist à une seule époque. Malheureusement, de nombreux commentaires et notes de bas de page modernes dans les traductions bibliques ont tendance à considérer les textes apocalyptiques dans un contexte uniquement historique ou liturgique, comme s'ils avaient déjà été accomplis, ignorant les interprétations eschatologiques données par les Pères de l'Église. Je suppose que cela fait également partie de la crise de la vérité à notre époque.

Le point de cette discussion est que toutes les générations à tout moment sont appelées à «veiller et prier». Car le trompeur et «père de tous les mensonges» rôde constamment comme un lion rugissant, cherchant quelqu'un à dévorer… éclipser le Fils de Dieu dans les âmes des endormis.

Veillez donc; vous ne savez pas quand vient le seigneur de la maison, que ce soit le soir, ou à minuit, ou au chant du coq, ou le matin. Puisse-t-il ne pas venir soudainement et vous trouver endormi. Ce que je vous dis, je le dis à tous: «Veillez!» »(Marc 13: 35-37)

 

VIDÉOS CONNEXES

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans ACCUEIL, LES GRANDES ÉPREUVES et étiqueté , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .