Le Mystère du Royaume de Dieu

 

Comment est le Royaume de Dieu ?
A quoi puis-je le comparer ?
C'est comme une graine de moutarde qu'un homme a pris
et planté dans le jardin.
Quand il était adulte, il est devenu un grand buisson
et les oiseaux du ciel habitaient ses branches.

(L'Évangile d'aujourd'hui)

 

CHAQUE jour, nous prions les mots : « Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Jésus ne nous aurait pas appris à prier comme tel à moins que nous ne nous attendions à ce que le Royaume vienne encore. En même temps, les premières paroles de Notre-Seigneur dans son ministère furent :

C'est le temps de l'accomplissement. Le Royaume de Dieu est à portée de main. Repentez-vous et croyez en l'évangile. (Marc 1:15)

Mais ensuite, Il parle des futurs signes de la « fin des temps », en disant :

… quand vous voyez ces choses se produire, sachez que le Royaume de Dieu est proche. (Luc 21:30-31).

Alors, c'est quoi ? Le Royaume est-il là ou à venir ? C'est les deux. Une graine n'explose pas en maturité du jour au lendemain. 

La terre produit d'elle-même, d'abord la lame, puis l'épi, puis le grain plein dans l'épi. (Marc 4:28)

 

Le règne de la volonté divine

Revenant au Notre Père, Jésus nous apprend à prier essentiellement pour le « Royaume de la Divine Volonté », quand en nous, cela se fera « sur la terre comme au Ciel ». Il est clair qu'il parle d'une venue manifestation du Royaume de Dieu dans le temporel « sur terre » — sinon, Il nous aurait simplement appris à prier : « Que ton Royaume vienne » pour amener le temps et l'histoire à sa conclusion. En effet, les Pères de l'Église Primitive, se basant sur le témoignage de saint Jean lui-même, parlaient d'un futur Royaume sur Terre

Nous confessons qu'un royaume nous est promis sur la terre, bien que devant le ciel, seulement dans un autre état d'existence; dans la mesure où ce sera après la résurrection pendant mille ans dans la ville divinement construite de Jérusalem… —Tertullien (155-240 après JC), père de l'église de Nicée; Adversus Marcion, pères ante-nicéens, Henrickson Publishers, 1995, Vol. 3, pages 342 à 343)

Pour comprendre ce que signifient les mots symboliques « mille ans », voir Le jour du seigneurLe point essentiel ici est que saint Jean a écrit et parlé de l'accomplissement du Notre Père :

Un homme parmi nous, nommé Jean, l'un des apôtres du Christ, a reçu et annoncé que les disciples du Christ habiteraient à Jérusalem pendant mille ans, et qu'ensuite la résurrection et le jugement universels et, en bref, éternels, auraient lieu. -St. Justin Martyr, Dialogue avec Trypho, Ch. 81, Les Pères de l'Église, Patrimoine chrétien

Malheureusement, les premiers convertis juifs présumaient une venue littérale du Christ sur terre pour établir une sorte de royaume politique, rempli de banquets et de festivités charnelles. Cela a été rapidement condamné comme l'hérésie du millénarisme. cf. Millénarisme - Ce qu'il est et n'est pas Au contraire, Jésus et saint Jean font référence à un interne réalité au sein de l'Église elle-même :

L'Église «est le Règne du Christ déjà présent dans le mystère». -Catéchisme de l'Eglise catholique, n° 763

Mais c'est un règne qui, comme la graine de moutarde en fleur, n'est pas encore à pleine maturité :

L'Église catholique, qui est le royaume du Christ sur terre, [est] destinée à se répandre parmi tous les hommes et toutes les nations… —PAPE PIE XI, Quas Primas, Encyclique, n. 12, 11 décembre 1925 ; cf. Catéchisme de l'Église catholique, n° 763

Alors, à quoi ressemblera-t-il lorsque le Royaume viendra « sur terre comme au Ciel » ? A quoi ressemblera cette « graine de moutarde » mature ?

 

L'ère de la paix et de la sainteté

Ce sera lorsque, par la puissance du Saint-Esprit, l'Epouse du Christ sera restaurée dans l'état original d'harmonie avec la Divine Volonté dont Adam jouissait autrefois en Eden. sur le lien Une seule volonté 

Telle est notre grande espérance et notre invocation: «Que ton royaume vienne!» - un royaume de paix, de justice et de sérénité, qui rétablira l'harmonie originelle de la création. —ST. PAPE JEAN PAUL II, Audience générale, 6 novembre 2002, Zenit

En un mot, ce sera quand l'Église ressemblera à son époux, Jésus-Christ, qui dans l'union hypostatique de sa nature divine et humaine, restaurée ou "ressuscitée", cf. La Résurrection de l'Église pour ainsi dire, l'union de la volonté divine et humaine par l'acte réparateur et rédempteur de sa souffrance, de sa mort et de sa résurrection. Par conséquent, l'œuvre de la Rédemption ne sera que terminé lorsque le travail de Sanctification est accompli:

Car les mystères de Jésus ne sont pas encore complètement perfectionnés et accomplis. Ils sont complets, certes, en la personne de Jésus, mais pas en nous, qui sommes ses membres, ni dans l'Église, qui est son corps mystique. —St. John Eudes, traité «Sur le Royaume de Jésus», Liturgie des heures, Tome IV, p 559

Et qu'est-ce qui est exactement « incomplet » dans le Corps du Christ ? C'est l'accomplissement du Notre Père en nous comme en Christ. 

« La création tout entière », nous dit saint Paul, « gémit et passe par les douleurs d'un enfantement qui dure encore », dans l'attente de la Rédemption par laquelle le Christ doit rétablir la juste relation entre Dieu et sa création. Mais l'acte rédempteur du Christ n'a pas restauré par lui-même toutes choses, il a simplement rendu possible l'œuvre de la rédemption, il a initié notre rédemption. Tout comme l'ensemble de l'humanité partage la désobéissance d'Adam, tous les hommes doivent participer à l'obéissance du Christ à la volonté du Père. La rédemption ne sera achevée que lorsque tous les hommes partageront Son obéissance... — Serviteur de Dieu, Père Walter Ciszek, He Leadeth Me (San Francisco : Ignatius Press, 1995), pp. 116-117

À quoi cela ressemblera-t-il? 

C'est une union de même nature que celle de l'union du ciel, sauf qu'au paradis le voile qui cache la Divinité disparaît ... — Jésus à la vénérable Conchita, de Marche avec moi Jésus, Ronda Chervin

Dieu lui-même avait prévu, dans Sa Providence, de faire advenir cette « nouvelle et divine » sainteté dont le Saint-Esprit désire enrichir les chrétiens à l'aube du troisième millénaire, dans le dessein de « faire du Christ le coeur du monde. » — PAPE SAINT JEAN-PAUL II,  Message aux Pères Rogationnistes, n° 6, www.vatican.va

… Sa fiancée s'est préparée. Elle a été autorisée à porter un vêtement de lin clair et propre… afin qu'il puisse se présenter l'église dans sa splendeur, sans tache ni ride ou autre chose de ce genre, afin qu'elle soit sainte et sans défaut. (Apo 17:9-8; Éphésiens 5:27)

Puisqu'il s'agit d'une venue intérieure du Royaume qui s'accomplira comme par une « nouvelle Pentecôte », sur le lien La descente prochaine de la divine Volonté c'est la raison pour laquelle Jésus dit que Son Royaume n'est pas de ce monde, c'est-à-dire. un royaume politique.

La venue du Royaume de Dieu ne peut être observée, et personne n'annoncera: «Regardez, le voici» ou «Le voilà». Car voici, le Royaume de Dieu est parmi vous… est proche. (Luc 17: 20-21; Marc 1:15)

Ainsi, conclut un document magistral :

Si, avant cette fin définitive, il doit y avoir une période, plus ou moins prolongée, de sainteté triomphante, un tel résultat ne sera pas provoqué par l'apparition de la personne du Christ en majesté, mais par l'opération de ces pouvoirs de sanctification qui sont maintenant au travail, le Saint-Esprit et les sacrements de l'Église. -L'enseignement de l'Église catholique: un résumé de la doctrine catholique, Londres Burns Oates & Washbourne, 1952; arrangé et édité par le chanoine George D. Smith (cette section écrite par l'abbé Anscar Vonier), p. 1140

Car le Royaume de Dieu n'est pas une question de nourriture et de boisson, mais de justice, de paix et de joie dans le Saint-Esprit. (Rm 14:17)

Car le Royaume de Dieu n'est pas une question de discours mais de pouvoir. (1 Co 4, 20; cf. Jn 6, 15)

 

La propagation des branches

Néanmoins, plusieurs papes au cours du siècle dernier ont dit ouvertement et prophétiquement qu'ils attendaient ce Royaume à venir avec une « foi inébranlable », PAPE ST. PIUS X, E Supremi, Encyclique «Sur la restauration de toutes choses», n ° 14, 6-7 un triomphe qui ne peut qu'avoir des conséquences temporelles :

Ici, il est prédit que son royaume n'aura pas de limites et sera enrichi de justice et de paix : extrémités de la terre »… Quand les hommes reconnaîtront, tant dans la vie privée que dans la vie publique, que le Christ est Roi, la société recevra enfin les grandes bénédictions de la liberté réelle, de la discipline bien ordonnée, de la paix et de l'harmonie… car avec la propagation et la l'étendue universelle du Royaume du Christ hommes deviendra de plus en plus consciente du lien qui les unit, et ainsi de nombreux conflits seront soit totalement évités, soit du moins leur amertume diminuera. —PAPE PIE XI, Quas Primas, n. 8, 19; 11 décembre 1925

Cela vous surprend-il ? Pourquoi n'en parle-t-on pas davantage dans l'Écriture si c'est le point culminant de l'histoire humaine ? Jésus explique à la Servante de Dieu Luisa Piccarreta :

Or, sachez qu'en venant sur la terre, je suis venu manifester ma doctrine céleste, faire connaître mon Humanité, ma Patrie, et l'ordre que la créature devait maintenir pour atteindre le Ciel — en un mot, l'Évangile . Mais je n'ai presque rien dit ou très peu de mon testament. J'ai failli y passer, leur faisant seulement comprendre que la chose qui me tenait le plus à cœur était la Volonté de mon Père. Je n'ai presque rien dit de ses qualités, de sa hauteur et de sa grandeur, et des grands biens que la créature reçoit en vivant dans ma Volonté, parce que la créature était trop enfant dans les choses célestes, et n'aurait rien compris. Je viens de lui apprendre à prier : 'Fiat Voluntas Tua, sicut in coelo et in terra' (« Que ta volonté soit faite sur la terre comme au Ciel ») afin qu'elle se dispose à connaître cette Volonté qui est la Mienne pour l'aimer, la faire et ainsi recevoir les dons qu'elle contient. Maintenant, ce que je devais faire à ce moment-là — les enseignements sur ma Volonté que je devais donner à tous — je vous l'ai donné. -Volume 13, Juin 2, 1921

Et donné en abondance: Volumes 36 des enseignements sublimes cf. Sur Luisa et ses écrits qui dévoilent les profondeurs éternelles et la beauté de la Volonté divine qui a commencé l'histoire humaine avec le Fiat de la Création - mais qui a été interrompue par le départ d'Adam de lui.

Dans un passage, Jésus nous donne une idée de cet arbre à moutarde du Royaume de la Divine Volonté qui s'étend à travers les âges et arrive maintenant à maturité. Il explique comment, au cours des siècles, il a lentement préparé l'Église à recevoir la « Sainte des saintetés » :

À un groupe de personnes, il a montré le chemin pour se rendre à son palais; à un deuxième groupe, il a indiqué la porte; au troisième il a montré l'escalier; au quatrième les premières chambres; et au dernier groupe il a ouvert toutes les salles… As-tu vu ce qu'est vivre dans Ma Volonté ?... C'est jouir, tout en restant sur terre, de toutes les qualités Divines... C'est la Sainteté encore inconnue, et que Je ferai connaître, qui mettra en place le dernier ornement, la plus belle et la plus brillante parmi toutes les autres saintetés, et ce sera la couronne et l'achèvement de toutes les autres saintetés. -Jésus à Luisa, Vol. XIV, 6 novembre 1922, Saints dans la Divine Volonté par le P. Sergio Pellegrini, p. 23-24 ; et Le don de vivre dans la volonté divine, le révérend Joseph Iannuzzi; n.m. 4.1.2.1.1 A —

Vers la fin du monde… Dieu Tout-Puissant et Sa Sainte Mère doivent susciter de grands saints qui surpasseront en sainteté la plupart des autres saints autant que les cèdres du Liban dominent de petits arbustes. -St. Louis de Montfort, Véritable dévotion à Marie, article 47

Loin d'« arnaquer » en quelque sorte les grands Saints d'hier, ces âmes déjà au Paradis ne connaîtront une plus grande béatitude au Ciel que dans la mesure où l'Église expérimentera ce « Don de Vivre dans la Divine Volonté » sur terre. Jésus le compare à un bateau (machine) avec le « moteur » de la volonté humaine passant à travers et à l'intérieur de la « mer » de la Divine Volonté :

Chaque fois que l'âme fait ses propres intentions spéciales dans ma Volonté, le moteur met la machine en mouvement ; et puisque ma Volonté est vie du Bienheureux aussi bien que de la machine, il n'est pas étonnant que ma Volonté, qui jaillit de cette machine, entre au Ciel et brille de lumière et de gloire, jaillissant sur tous, jusqu'à mon Trône, puis redescend dans la mer de ma Volonté sur terre, pour le bien des âmes pèlerines. - Jésus à Luisa, Volume 13, 9 août 1921

C'est peut-être pourquoi les visions de saint Jean dans l'Apocalypse alternent fréquemment entre les louanges proclamées par l'Église Militante sur terre puis l'Église Triomphante déjà au Ciel : l'apocalypse, qui signifie « dévoilement », est le triomphe de toute l'Église — le dévoilement de l'étape finale de la « sainteté nouvelle et divine » de l'Épouse du Christ.

… Nous reconnaissons que «le ciel» est l'endroit où la volonté de Dieu est faite, et que «la terre» devient «le ciel» - c'est-à-dire le lieu de la présence de l'amour, de la bonté, de la vérité et de la beauté divine - seulement si sur terre la volonté de Dieu est faite. —POPE BENOÎT XVI, Audience générale, 1er février 2012, Cité du Vatican

Pourquoi ne pas lui demander de nous envoyer de nouveaux témoins de sa présence aujourd'hui, en qui Lui-même viendra-t-il à nous ? Et cette prière, si elle n'est pas directement centrée sur la fin du monde, est néanmoins une vraie prière pour sa venue; il contient toute l'étendue de la prière qu'il nous a lui-même enseignée: «Que ton règne vienne!» Viens, Seigneur Jésus! —POPE BENOÎT XVI, Jésus de Nazareth, Semaine Sainte: de l'entrée à Jérusalem à la résurrection, p. 292, presse Ignatius 

Et seulement alors, lorsque le Notre Père sera accompli « sur la terre comme au Ciel », le temps (chronos) cessera et un « nouveau ciel et une nouvelle terre » commenceront après le Jugement dernier. cf. Apo 20 :11 – 21 :1-7 

A la fin des temps, le Royaume de Dieu viendra dans sa plénitude. -Catéchisme de l'Église catholique, n° 1060

Les générations ne prendront pas fin tant que Ma Volonté ne règnera pas sur la terre. - Jésus à Luisa, Volume 12, 22 février 1991

 

Épilogue

Ce à quoi nous assistons actuellement est la « confrontation finale » entre deux royaumes : le royaume de Satan et le royaume du Christ (voir Le Choc de deux Royaumes). Satan est le royaume en expansion du communisme mondial cf. La prophétie d'Isaïe au sujet du communisme mondial et de Le retour du communisme qui tente de mimer « la paix, la justice et l'unité » avec une fausse sécurité (les « passeports » de santé), une fausse justice (l'égalité fondée sur la fin de la propriété privée et la redistribution des richesses) et une fausse unité (la conformité forcée en un « pensée » plutôt que l'union dans la charité de notre diversité). Par conséquent, nous devons nous préparer à une heure difficile et douloureuse, qui se déroule déjà. Pour La Résurrection de l'Église doit d'abord être précédé du Passion de l'Église (voir Brace pour l'impact).

D'une part, nous devons anticiper la venue du Royaume de la Divine Volonté du Christ avec joie: Hé 12 : 2 : « À cause de la joie qui l'attendait, il a enduré la croix, méprisant sa honte, et s'est assis à la droite du trône de Dieu. »

Maintenant, lorsque ces choses commencent à se produire, levez les yeux et levez la tête, car votre rédemption approche. (Luc 21:28)

D'un autre côté, Jésus avertit que l'épreuve sera si grande qu'il pourrait ne pas trouver la foi sur terre à son retour. voir Luc 18:8 En effet, dans l'évangile de Matthieu, le Notre Père se termine par la supplication : "ne nous soumets pas au test final." Matt 6: 13 Notre réponse doit donc être celle d'un Une foi invincible en Jésus tout en ne cédant pas à la tentation d'une sorte de signal de vertu ou de joie factice reposant sur la force humaine, qui ignore le fait que le mal prévaut précisément dans la mesure où nous l'ignorons : cf. Assez de bonnes âmes

…nous n'entendons pas Dieu parce que nous ne voulons pas être dérangés, et ainsi nous restons indifférents au mal.»… Une telle disposition conduit à«certaine insensibilité de l'âme envers la puissance du mal.»Le Pape a tenu à souligner que la réprimande du Christ à ses apôtres endormis -« restez éveillés et veillez »- s'applique à toute l'histoire de l'Église. Le message de Jésus, a dit le Pape, est un «message permanent pour tous les temps parce que la somnolence des disciples n'est pas le problème de ce moment-là, mais plutôt de toute l'histoire, la `` somnolence '' est à nous, de ceux d'entre nous qui ne veulent pas voir toute la force du mal et ne veux entrer dans sa passion. " —PAPE BENOÎT XVI, Agence Nouvelles catholique, Cité du Vatican, 20 avril 2011, Audience générale

Je pense que saint Paul trouve le bon équilibre d'esprit et d'âme lorsqu'il nous appelle à sobriété:

Mais vous, frères, n'êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous rattrape comme un voleur. Car vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes pas de la nuit ou des ténèbres. Par conséquent, ne dormons pas comme les autres, mais restons vigilants et sobres. Ceux qui dorment s'endorment la nuit, et ceux qui sont ivres s'enivrent la nuit. Mais puisque nous sommes du jour, soyons sobres, revêtant la cuirasse de la foi et de l'amour et le casque qu'est l'espérance du salut. (1 Thess 5:1-8)

C'est précisément dans l'esprit de « foi et d'amour » que la vraie joie et la paix s'épanouiront en nous au point de vaincre toutes les peurs. Car "l'amour ne manque jamais" 1 Cor 13: 8 et "l'amour parfait chasse toute peur". 1 John 4: 18

Ils continueront à semer partout la terreur, l'effroi et les massacres ; mais la fin viendra — mon Amour triomphera de tous leurs maux. C'est pourquoi, place ta volonté dans la Mienne, et par tes actes tu viendras étendre un second ciel sur la tête de tous… Ils veulent faire la guerre — qu'il en soit ainsi ; quand ils seront fatigués, moi aussi je ferai ma guerre. Leur fatigue dans le mal, leurs désenchantements, les désillusions, les pertes subies, les disposeront à recevoir ma guerre. Ma guerre sera une guerre d'amour. Ma Volonté descendra du Ciel au milieu d'eux... -Jésus à Louise, Tome 12, 23, 26 avril 1921

 

LECTURES CONNEXES

The Gift

Une seule volonté

La Véritable filiation

La Résurrection de l'Église

La sainteté nouvelle et divine à venir

Se préparer pour l'ère de paix

La descente prochaine de la divine Volonté

Le prochain repos du sabbat

La création renaît

Comment l'ère a été perdue

Cher Saint-Père… Il vient!

Sur Luisa et ses écrits

 

 

Écouter sur les réseaux suivants :


 

 

Suivez Mark et les « signes des temps » quotidiens sur MeWe :


Suivez les écrits de Mark ici:


Pour voyager avec Mark dans The Now Word,
cliquez sur la bannière ci-dessous pour vous inscrire.
Votre adresse e-mail ne sera communiquée avec personne.

 
Print Friendly, PDF & Email

Notes

Notes
1 cf. Millénarisme - Ce qu'il est et n'est pas
2 sur le lien Une seule volonté
3 cf. La Résurrection de l'Église
4 sur le lien La descente prochaine de la divine Volonté
5 PAPE ST. PIUS X, E Supremi, Encyclique «Sur la restauration de toutes choses», n ° 14, 6-7
6 cf. Sur Luisa et ses écrits
7 cf. Apo 20 :11 – 21 :1-7
8 cf. La prophétie d'Isaïe au sujet du communisme mondial et de Le retour du communisme
9 Hé 12 : 2 : « À cause de la joie qui l'attendait, il a enduré la croix, méprisant sa honte, et s'est assis à la droite du trône de Dieu. »
10 voir Luc 18:8
11 Matt 6: 13
12 cf. Assez de bonnes âmes
13 1 Cor 13: 8
14 1 John 4: 18
Publié dans ACCUEIL, VOLONTÉ DIVINE, L'ÈRE DE PAIX et étiqueté , , , , , , , , .