Le deuxième acte

 

…nous ne devons pas sous-estimer
les scénarios inquiétants qui menacent notre avenir,
ou les nouveaux instruments puissants
que la « culture de la mort » a à sa disposition. 
— PAPE BENOÎT XVI, Caritas in veritate n° 75

 

Il il ne fait aucun doute que le monde a besoin d'une grande remise à zéro. C'est le cœur des avertissements de Notre-Seigneur et de Notre-Dame qui s'étalent sur plus d'un siècle : il y a un renouvellement venir, un Grand renouveau, et l'humanité a eu le choix d'inaugurer son triomphe, soit par la repentance, soit par le feu du Raffineur. Dans les écrits de la Servante de Dieu Luisa Piccarreta, nous avons peut-être la révélation prophétique la plus explicite révélant les temps proches dans lesquels vous et moi vivons actuellement :

Tous les deux mille ans, j'ai renouvelé le monde. Dans les deux premiers mille ans, je l'ai renouvelé avec le Déluge ; dans le deuxième deux mille, je l'ai renouvelée avec ma venue sur la terre quand j'ai manifesté mon Humanité, d'où, comme de nombreuses fissures, ma Divinité a brillé. Les bons et même les Saints des deux mille ans suivants ont vécu des fruits de mon Humanité et, en gouttes, ils ont joui de ma Divinité. Nous sommes maintenant autour du troisième deux mille ans, et il y aura un troisième renouvellement. C'est la raison de la confusion générale : ce n'est rien d'autre que la préparation du troisième renouvellement. Si dans le deuxième renouvellement j'ai manifesté ce que mon Humanité a fait et souffert, et très peu de ce que ma Divinité opérait, maintenant, dans ce troisième renouvellement, après que la terre sera purgée et qu'une grande partie de la génération actuelle sera détruite, je serai encore plus généreux avec les créatures, et j'accomplirai le renouveau en manifestant ce que ma Divinité a fait au sein de mon Humanité… - Jésus à Luisa Piccarreta, Livre du ciel, Vol. 12, 29 janvier 1919 

Il semble que plusieurs papes aient perçu ce changement d'époque, car de forts avertissements apocalyptiques ont commencé à être émis de la fin du 19e siècle à nos jours (voir Pourquoi les papes ne crient-ils pas?). Mais maintenant nous sommes arrivés à la dernière heure, et selon Notre-Dame de Medjugorje et sa récente message, l'humanité a LES PLANTES son choix :

… l'humanité s'est décidée pour la mort. C'est pourquoi Il m'a envoyé pour continuer à vous instruire que, sans Dieu, vous n'avez pas d'avenir. -25 octobre 2022

Pourquoi l'humanité choisirait-elle la « mort » pour son avenir ? La réponse est que la plus grande partie de l'humanité a été trompée en lui faisant croire que la trajectoire actuelle cf. La progression de l'homme et La progression du totalitarisme du récit global est une voie de life - autant qu'Adam et Eve pensaient qu'ils choisissaient non seulement la vie, mais un chemin vers être comme Dieu :

Car Dieu sait que lorsque vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal. (Genèse 3:5)

Bien que formulée en demi-vérités, c'était néanmoins un mensonge du "père des mensonges". Et ce même mensonge se répète à notre époque. Voici Yuval Noah Harari, haut conseiller du Forum économique mondial, les architectes du Great Reset :

 
La Grande Réinitialisation

Si nous sommes au seuil du Grand Renouveau, alors vous pouvez être certain que Satan a déjà préparé sa contrefaçon. voir aussi Choc entre deux royaumes Et ça s'appelle le "Grande réinitialisation» – une « quatrième révolution industrielle » soutenue par les Nations Unies – financée et dirigée par des des représentants et des « philanthropes » qui ont déclaré, de manière assez flagrante, que le monde tel que vous et moi le connaissons est terminé. 

Beaucoup d'entre nous se demandent quand les choses reviendront à la normale. La réponse courte est : jamais. —Fondateur du Forum économique mondial, professeur Klaus Schwab; co-auteur de Covid-19: la grande réinitialisation; cnbc.com, Juillet 13, 2020

Le « premier acte » de cette grande réinitialisation consistait à introduire un arme biologique Étudier : "L'empreinte digitale de l'endonucléase indique une origine synthétique du SRAS-CoV-2"; "Moins de 1 chance sur 100 millions que le COVID-19 soit d'origine naturelle : nouvelle étude" à la population mondiale – et ensuite sa panacée. 

Pour le monde entier, la normalité ne revient que lorsque nous avons largement vacciné l'ensemble de la population mondiale. —Bill Gates s'adresse à Le Financial Times le 8 avril 2020; 1:27 marque: youtube.com

Cet objectif n'a pas été abandonné; ce n'est qu'une partie du plan en cours pour détruire « la normale » afin de « reconstruire en mieux ». L'autre pilier de la Grande Réinitialisation est le « changement climatique » et les deux vont de pair. 

Certains dirigeants et décideurs qui étaient déjà à la pointe de la lutte contre le changement climatique voudront peut-être profiter du choc infligé par la pandémie pour mettre en œuvre des changements environnementaux durables et plus larges. Ils feront en effet « bon usage » de la pandémie en ne laissant pas la crise se perdre. — Klaus Schwab et Thierry Malleret, COVID-19 : La grande réinitialisation, p. 145, édition de forums 

Cela s'apparente à mettre le feu à la maison - puis à déclarer à quel point c'est une excellente occasion de construire quelque chose de nouveau. Ou le renard décriant l'abattage dans le poulailler - puis promettant qu'il réparera le trou dans le mur. 

Alors, où tout cela va-t-il ? Le COVID-19 et le « changement climatique » ne sont rien de moins que la « fumée de Satan » pour cacher un plan diabolique brillant pour finalement établir le royaume de l'antéchrist sur terre. C'est un futur transhumaniste qui cherche à imiter l'éternité à travers la fusion de nos "identités physiques, biologiques et numériques" Pr Klaus Schwab, de La montée de l'Anti-église, 20: 11, rumble.com afin que l'homme puisse "être comme Dieu". Après tout, c'est ce que l'Antéchrist lui-même déclare...

… Qui s'oppose et s'exalte contre tout soi-disant dieu ou objet d'adoration, afin qu'il prenne place dans le temple de Dieu, se proclamant Dieu. (2 Thess 2: 4)

Mais une telle réinitialisation impie implique de renverser les fondements mêmes de l'ordre actuel que la chrétienté a largement construit et qui a agi comme un rempart contre le chaos.

De plus en plus, l'unité familiale traditionnelle est remplacée par le réseau familial transnational… La quatrième révolution industrielle, enfin, changera non seulement ce que nous faisons mais aussi qui nous sommes. Cela affectera notre identité et toutes les questions qui y sont associées : notre sentiment d'intimité, nos notions de propriété, nos modes de consommation, le temps que nous consacrons au travail et aux loisirs, et comment nous développons nos carrières, cultivons nos compétences, rencontrons des gens, et entretenir des relations. Cela change déjà notre santé et conduit à un moi «quantifié», et plus tôt que nous ne le pensons, cela peut conduire à une augmentation humaine. La liste est interminable car elle n'est liée que par notre imagination. — Klaus Schwab, La quatrième révolution industriellep. 78; « La quatrième révolution industrielle : ce que cela signifie, comment y répondre », 14 janvier 2016, weforum.org

Voilà en un mot les « erreurs de la Russie » – un programme marxiste avec une touche capitaliste. C'est, en fait, La prophétie d'Isaïe au sujet du communisme mondial remplie en temps réel. L'un des « mots actuels » ici il y a cinq ans était que le « changement climatique » fait partie de la grande tromperie de notre époque. cf. Le changement climatique et la forte illusion 

Le « premier acte » a été COVID. Le 8 mai 2020, un «Appel pour l'Église et le monde aux catholiques et à toutes les personnes de bonne volonté" a été publié. veritasliberabitvos.info/appeal/ Ses signataires sont le cardinal Joseph Zen, le cardinal Gerhard Müeller (préfet émérite de la Congrégation de la doctrine de la foi), Mgr Joseph Strickland et Steven Mosher, président de l'Institut de recherche démographique, pour n'en citer que quelques-uns. Parmi les messages pointus de l'appel, il y a l'avertissement que «sous le prétexte d'un virus… une odieuse tyrannie technologique» est en train de s'établir «dans laquelle des personnes sans nom et sans visage peuvent décider du sort du monde».

Nous avons des raisons de croire, sur la base des données officielles sur l'incidence de l'épidémie par rapport au nombre de décès, qu'il existe des puissances intéressées à semer la panique au sein de la population mondiale dans le seul but d'imposer en permanence des formes de restriction inacceptables à la population mondiale. libertés, de contrôler les personnes et de suivre leurs mouvements. L'imposition de ces mesures illibérales est un prélude inquiétant à la réalisation d'un gouvernement mondial indépendant de tout contrôle. -Appel, 8 mai 2020

Vient maintenant le "deuxième acte"...

 

Le deuxième acte : « Urgence climatique »

Sans une action rapide et immédiate, à un rythme et à une échelle sans précédent, nous manquerons la fenêtre d'opportunité de «réinitialiser» pour… un environnement plus durable et avenir inclusif. En d'autres termes, la pandémie mondiale est un signal d'alarme que nous ne pouvons ignorer… Avec l'urgence qui existe désormais d'éviter des dommages irréversibles à notre planète, nous devons nous mettre sur ce qui ne peut être décrit que comme un pied de guerre. —Roi (Prince) Charles, dailymail.com, 20 septembre 2020

Après trois ans de des mensonges manifestement faux colporté par les médias à la fois sur la pandémie et sur le soi-disant «sûr et efficace» injections expérimentales, voir aussi la récente missive du Dr Geert Vanden Bosche : "Les enfants non vaccinés sont 'notre seul espoir' pour générer une immunité collective" nous semblons prêts pour le "deuxième acte" de la Grande Réinitialisation. Cher chef, Klaus Schwab, plante le décor :

Alors que pour une pandémie, une majorité de citoyens aura tendance à être d'accord avec la nécessité d'imposer des mesures coercitives mesures, ils résisteront à des politiques contraignantes en cas de risques environnementaux dont l'évidence peut être contestée : lutter contre une pandémie ne nécessite pas un changement substantiel du modèle socio-économique sous-jacent et de nos habitudes de consommation. La lutte contre les risques environnementaux le fait. —Klaus Schwab et Thierry Malleret, COVID-19 : La grande réinitialisation, pp. 136-137  

Il ne sera donc pas surprenant pour le lecteur que le financé par Gates L'Organisation mondiale de la santé a déclaré que le "changement climatique" était "la plus grande menace pour la santé de l'humanité". « Changement climatique et santé », 30 octobre 2021 ; qui.int Mais Schwab a raison : les « preuves » sont en effet contestées.

En d'autres termes, les empreintes du "père du mensonge" sont également partout.

 

Les « négationnistes du climat »
Et c'est le but de cet article : exposer les mensonges qui conduisent l'humanité plus loin dans l'esclavage. Je ne suis pas climatologue. Je suis un ancien journaliste. Et comme je l'ai fait pendant la pandémie, je suis obligé d'exposer les dessous du «récit» qui est forcé dans la gorge des citoyens moyens qui essaient simplement de gagner leur vie et d'élever une famille. Il ne s'agit pas de politique mais de grande tromperie qui finira par coûter âmes.
 
Un nombre croissant de climatologues dans le monde admettent qu'une crise de « réchauffement climatique » causée par l'homme est basée sur de la science de pacotille. 1,100 XNUMX chercheurs récemment signé une déclaration indiquant qu'il y a 'pas d'urgence climatique.' David Siegel, l'un des signataires, a déclaré: "Il est clair que le CO2 n'a presque rien à voir avec le climat" — contrairement aux données montrant que les courants océaniques ont plus d'impact que le soi-disant "effet de serre". L'expert suédois du climat, le Dr Fred Goldberg, convient que le dioxyde de carbone n'est pas la principale cause du réchauffement climatique et que le changement climatique n'est pas affecté par l'action humaine mais principalement par l'activité solaire et les courants océaniques. Le géologue Gregory Wrightstone fait un 'cas extrêmement convaincant' qu'à peu près tout ce qu'on nous a dit sur le changement climatique est le contraire de la vérité. En effet, Facebook et une armée de soi-disant «vérificateurs de faits» affirmeront régulièrement l'affirmation sans fondement selon laquelle il existe un consensus de 97 à 99% parmi les scientifiques sur le changement climatique causé par l'homme. Mais un sondage récemment publié des climatologues de haut niveau ont constaté que 41 % ne croient pas au « changement climatique » catastrophique. En fait, « seulement 0.3 % des articles scientifiques affirment que les humains sont la cause du changement climatique. Et lorsqu'ils ont été interrogés, seuls 18% des scientifiques pensaient qu'une grande partie - ou la totalité - des changements climatiques supplémentaires pourraient être évités », rapporte L'Exposé. 23 janvier 2023 ; exposer-news.com
 
En fait, il y a eu une diminution de l'activité des ouragans. Vijay Jayaraj, chercheur associé au Coalition CO2, note que « les températures estivales de l'Arctique n'ont pas du tout été différentes de la moyenne sur 44 ans et que la glace de mer en été est supérieure aux moyennes décennales » et n'a pas diminué depuis plus d'une décennie. sur le lien ici et ici et ici Malgré la sécheresse de cette année dans certaines régions d'Amérique du Nord, les vagues de chaleur n'ont pas lieu plus fréquemment que prévu. En réalité, un nouveau document publié par la Global Warming Policy Foundation (GWPF) écrit par Le météorologue William Kininmonth, ancien consultant de la Commission de climatologie de l'Organisation météorologique mondiale et ancien chef du National Climate Centre du gouvernement australien, affirme que les océans sont les « volants inertiels et thermiques vitaux » du système climatique. Si l'on veut contrôler le climat, il faudra contrôler les océans, argumente-t-il. "Les efforts de décarbonisation dans l'espoir d'affecter les températures mondiales seront vains", ajoute-t-il. Un Revue italienne des conditions météorologiques extrêmes dit qu'il n'y a "aucune preuve" de "crise climatique" dans les données actuelles, selon leur papier. Ensuite, il y a le réclamer que le climat tue des gens alors que « de moins en moins de personnes meurent de catastrophes liées au climat », a écrit Bjørn Lomborg, ancien directeur de l'Institut d'évaluation environnementale du gouvernement danois. "Alors que la population a quadruplé, les décès ont été multipliés par 20", a-t-il déclaré (voir ce graphique). "Le risque de décès lié au climat a diminué de 99 % par rapport aux années 1920." Et défiant l'hystérie d'Al Gore et Greta Thunberg, les données montrent que le niveau de la mer avons ne sauraient augmenté dans toute l'histoire enregistrée.
Il a fixé à la mer sa limite, afin que les eaux ne transgressent pas son commandement. (Proverbes 8:29)
Un rapport rédigé par l'éminent scientifique des récifs, Peter Ridd, utilisant des données officielles du monde entier, a révélé qu'il n'y a pas de réduction statistiquement significative des récifs coralliens mondiaux depuis le début des enregistrements fiables il y a deux décennies. En fait, pour la Grande Barrière de Corail, le plus grand système récifal du monde, une couverture corallienne record a été enregistrée. 16 février 2023, climatdepot.com
On dit constamment au public que les récifs sont irrémédiablement endommagés par le réchauffement climatique, mais les épisodes de blanchissement, dont on parle tant, ne sont que la réponse naturelle des coraux aux changements de l'environnement. Ils sont une forme de vie extraordinairement adaptable et les événements de blanchiment sont presque toujours suivis d'une récupération rapide. —Peter Ridd, physicien, auteur de « Coral in a Warming World – Causes for Optimism » ; climatdepot.com
Dans une nouvelle étude publiée dans le Actes de l'Académie nationale des sciences les scientifiques ont découvert que certains coraux du Pacifique oriental s'adaptent à un "monde plus chaud" en hébergeant des algues plus tolérantes à la chaleur.
 
Le plus étonnant est peut-être le travail récent de six climatologues de haut niveau, publié dans Nature, qui confirment ce que certains climatologues européens disent depuis des années : nous entrons peut-être dans une période de refroidissement. L'hémisphère nord pourrait entrer dans une phase de température-refroidissement jusqu'aux années 2050 avec une baisse jusqu'à 0.3°C (~1.14°F). Par extension, le reste du globe sera également refroidi. cf. "Les meilleurs climatologues prédisent des décennies de refroidissement global dans une étude ignorée par les médias grand public", lifesitenews.com 
 
Le Grand Fudge
Ce qui a été bafoué, c'est la science éthique. Une nouvelle étude du Heartland Institute montre que 96% des données climatiques utilisées pour justifier cette poussée climatique sont erronées. (Remarque : c'était modélisation informatique défectueuse qui a également conduit à l'hystérie de la pandémie de COVID-19). Le Dr Judith Curry convient également que le récit est motivé par modèles informatiques défectueux et que le véritable objectif devrait être de minimiser l'air et l'eau la pollution, pas le dioxyde de carbone. Tom Harris, directeur exécutif de l'International Climate Science Coalition, était un alarmiste climatique qui a maintenant inversé sa position en raison de "modèles qui ne fonctionnent pas" défectueux, et appelle maintenant tout le récit un canular. En effet, une étude admet que 12 grands modèles universitaires et gouvernementaux qui ont été utilisées pour prédire le réchauffement climatique sont erronées. Rappelles toi "portail climatique» lorsque des scientifiques ont été surpris en train de modifier délibérément des statistiques et d'ignorer des données satellitaires qui ne montraient aucun réchauffement ? C'est drôle comme ça a été balayé sous le tapis (un peu comme Les mensonges de Pfizer depuis quelque temps). 
 
En effet, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) de l'ONU a été pris à plusieurs reprises données truquées afin de précipiter leur agenda, plus particulièrement, l'Accord de Paris sur le climat, qui a été la première étape vers la redistribution de la richesse mondiale en punissant les « taxes sur le carbone ».
Mais il faut dire clairement que nous redistribuons de facto la richesse mondiale par la politique climatique. De toute évidence, les propriétaires de charbon et de pétrole ne seront pas enthousiastes à ce sujet. Il faut se libérer de l'illusion que la politique climatique internationale est une politique environnementale. Cela n’a presque plus rien à voir avec la politique environnementale… —Ottmar Edenhofer, GIEC, signaldujour.com, 19 novembre 2011
 
Peu importe si la science du réchauffement climatique est totalement bidon… le changement climatique [fournit] la plus grande opportunité d'instaurer la justice et l'égalité dans le monde. —l'ancienne ministre canadienne de l'Environnement, Christine Stewart; cité par Terence Corcoran, "Global Warming: The Real Agenda," Financial Post, 26 décembre 1998; du Calgary Herald, 14 décembre 1998
 
C'est la première fois dans l'histoire de l'humanité que nous nous donnons pour mission de changer intentionnellement, dans un laps de temps défini, le modèle de développement économique qui règne depuis au moins 150 ans, depuis la révolution industrielle… C'est un processus, en raison de la profondeur de la transformation. —Christine Figueres, ancienne secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, 2 novembre 2015 ; europa.eu
Edenholfer a raison - cela ne ressemble pas à une politique environnementale. Alors comment convaincre le public ? Bien…
 
Le GIEC a été surpris en train d'exagérer les données sur Fonte des glaciers himalayens; ils ont ignoré qu'il y avait en effet un 'pause' dans le réchauffement climatique : les meilleurs climatologues ont été chargés de 'Couvrir' le fait que la température de la Terre n'avait pas augmenté depuis 15 ans. L'Université de l'Alabama à Huntsville, considérée comme la plus fiable pour la collecte d'ensembles de données sur la température mondiale développés à partir de satellites, a montré qu'il n'y a pas eu de réchauffement climatique du tout au cours des sept dernières années à partir de janvier 2022. Les climatologues là-bas, John Christy et Richard McNider, trouvé qu'en supprimant les effets climatiques des éruptions volcaniques dès le début de l'enregistrement de la température par satellite, il a montré pratiquement aucun changement dans le taux de réchauffement depuis le début des années 1990. En Amérique du Nord, la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) a été encore surpris en train d'exagérer le "réchauffement climatique" par jouer avec les données de température brutes. Plusieurs autres climatologues ont également mis en pièces l'hypothèse d'un réchauffement climatique d'origine humaine ici tout en plusieurs articles examiner l'ensemble de la fraude scientifique. Il n'est donc pas surprenant qu'il y ait eu une série de 50 ans de prédictions éco-apocalyptiques ratées. Mais comme l'a dit le roi Charles, il s'agit d'une "fenêtre d'opportunité" - apparemment pas d'une science honnête.
 
Tout cela est peut-être mieux résumé par le Dr Patrick Moore, ancien membre et fondateur de Greenpeace. Il a quitté l'organisation lorsqu'elle s'est radicalisée ou, selon ses propres termes, "détourné'. Le changement climatique, dit-il, est basé sur un 'faux récit
Le changement climatique est devenu une force politique puissante pour de nombreuses raisons. Premièrement, il est universel; on nous dit que tout sur Terre est menacé. Deuxièmement, il invoque les deux facteurs de motivation humains les plus puissants: la peur et la culpabilité… Troisièmement, il existe une puissante convergence d'intérêts parmi les principales élites qui soutiennent le «récit» climatique. Les écologistes répandent la peur et collectent des dons; les politiciens semblent sauver la Terre de la ruine; les médias ont une journée sur le terrain avec sensation et conflit; les institutions scientifiques lèvent des milliards de dollars de subventions, créent de tout nouveaux départements et attisent une frénésie de scénarios effrayants; les entreprises veulent paraître vertes et obtenir d'énormes subventions publiques pour des projets qui, autrement, seraient des perdants économiques, tels que les parcs éoliens et les panneaux solaires. Quatrièmement, la gauche considère le changement climatique comme un moyen parfait de redistribuer la richesse des pays industrialisés vers le monde en développement et la bureaucratie de l'ONU. —Dr. Patrick Moore, Phd, co-fondateur de Greenpeace ; « Pourquoi je suis un sceptique du changement climatique », 20 mars 2015, Institut Heartland
Il n'est pas surprenant que cette notion de "justice économique" ait séduit le pape François qui a maintenant donné son soutien sans équivoque à l'agenda climatique. Tragiquement, comme le « premier acte » où il a été grossièrement induit en erreur tant sur la gravité de la pandémie que sur les solutions (voir ici et ici), il est déjà entré dans la prochaine mine terrestre de propagande : 
La pollution qui tue n'est pas seulement la pollution au dioxyde de carbone ; l'inégalité pollue aussi mortellement notre planète. —PAPE FRANÇOIS, 24 septembre 2022, Assise, Italie ; lifesitenews.com
C'était, pour dire le moins, une déclaration choquante. Le dioxyde de carbone n'est pas un polluant ni toxique. C'est la principale source de carbone pour la vie sur Terre, essentielle pour la vie végétale. Des études montrent qu'il augmente la production de vitamines et de minéraux dans les plantes ainsi que leurs propriétés médicinales. Plus il y a de dioxyde de carbone, plus la planète est verte, plus il y a de nourriture. Comme Jésus l'a dit à la Servante de Dieu Luisa Piccarreta :
… l'air a tout en son pouvoir et devient la vie de tout être créé… Dieu a placé dans l'air toute la substance des biens qu'il produit - c'est-à-dire la puissance nourrissante, respiratoire, végétative, etc. Il contient comme de nombreuses graines de tout le bien qu'il renferme. —23 novembre 1924, Volume 17
Le dioxyde de carbone est le gaz de Dieu pour la croissance. Bien sûr, le Pape est à juste titre préoccupé par les inégalités économiques, mais il semble inconscient du fait que les promesses de la Grande Réinitialisation - comme le fruit défendu d'Eden - ne créent pas seulement PLUS pauvreté mais tuent littéralement des gens : cf. Le lourd bilan en termes de « vaccins » ; voir la bande-annonce pour "Mort subitement (2022)"
Nous n'avons aucune preuve scientifique que nous sommes la cause du réchauffement climatique qui s'est produit au cours des 200 dernières années... L'alarmisme nous pousse à adopter des tactiques alarmistes pour adopter des politiques énergétiques qui vont créer une énorme quantité de pauvreté énergétique parmi les les pauvres. Ce n'est pas bon pour les gens et ce n'est pas bon pour l'environnement… Dans un monde plus chaud, nous pouvons produire plus de nourriture. -Dr. Patrick Moore, Fox Business News avec Stewart Varney, janvier 2011; Forbes.com
Néanmoins, le Vatican a continué à approuver l'accord de Paris sur le climat - même avec son l'inclusion d'un programme pro-avortement
 
La grande ruse
Le « changement climatique » est une ruse, une distraction des vrais problèmes qui sont avant tout spirituel. Le plus grand polluant est le péché - et nous avons atteint des niveaux d'urgence. Mais ces péchés se manifestent également dans le domaine physique avec des conséquences pratiques. Il y a quelques années, j'écrivais Le grand empoisonnement avertissant que ce n'est pas le dioxyde de carbone mais les polluants dans l'air, l'eau, la nourriture, les cosmétiques, les produits chimiques agricoles, etc. qui constituent une menace existentielle pour l'humanité. "Plus de 5.5 millions de personnes meurent chaque année à cause de la pollution de l'air extérieur et domestique, ce qui en fait l'un des principaux facteurs de risque mondiaux de maladie", selon de nouvelles recherches. Et plusieurs pays ont déclaré que les maladies sexuellement transmissibles épidémie. Mais combien peu de cela est mentionné par les architectes de la Grande Réinitialisation. 
 
Au lieu de cela, les responsables de la santé (de tous les gens), comme l'administrateur en chef de la santé publique du Canada, Theresa Tam, nous disent que le « La plus grande menace qui pèse sur l'humanité» est le « changement climatique » et que « la santé doit être au cœur de #ClimatAction.' Ceci, alors que les grandes banques sont de plus en plus contraintes pour se conformer à l'agenda climatique. Et maintenant, nous sommes avertis que nous sommes confrontés à une situation imminente blocages climatiques, peut-être tous les deux ans car le « changement climatique » est apparemment la cause de obésité infantile, une augmentation de râpé, violence conjugale des femmes, et selon Bill Gates, la prochaine pandémie.
 
Ne vous sentez pas mal si vous pensez que ces affirmations sont ridicules. Elles sont. Mais si vous pensez qu'être un "anti-vaxxer" était le péché public numéro un, l'activiste climatique Michael E. Mann dit : "déni du changement climatique est encore plus meurtrier que le déni de la science fondamentale derrière COVID-19. » C'est reparti avec la diabolisation des dissidents - même s'ils ont un doctorat. Comme pour le déploiement et l'application de mesures pandémiques, nous devons nous préparer aux mêmes campagnes de peur, menaces et manipulations pour faire respecter le discours sur le changement climatique à Vitesse de l'éclair. Cela implique d'être forcé d'accepter de nouveaux mandats, y compris lockdowns, des impôts plus élevés, viande synthétique, les véhicules électriques (ou ne conduisant rien du tout), chaleur sans gaz naturel, Petits animaux domestiques et même la perspective de manger des insectes comme source de nourriture.
 
Le pape François s'est récemment adressé aux fidèles en disant : "Prions pour que les sommets [climat] COP27 et COP15 des Nations Unies puissent unir la famille humaine". Août 21, 2022, brietbart.com Mais dans l'état actuel des choses, la Grande Réinitialisation n'a fait que diviser l'humanité tout en détruisant une grande partie de l'infrastructure au cours du processus. Et cela ne concerne que les mesures pandémiques – mises en œuvre, pour ainsi dire, pour le « bien commun ».
 
Notre-Dame, ainsi que le pape émérite Benoît, ont un avertissement différent :
Chers enfants bien-aimés, aujourd'hui je suis de nouveau ici pour vous demander la prière : la prière pour ce monde qui est de plus en plus enveloppé de ténèbres et saisi par le mal. Mes enfants, priez pour la paix, de plus en plus menacée par les puissants de cette terre… Mes enfants, priez chaque jour le Saint Rosaire, une arme très puissante contre le mal.  -Notre-Dame de Zaro à Angela, le 26 octobre 2022

On pense aux grandes puissances d'aujourd'hui, aux intérêts financiers anonymes qui transforment les hommes en esclaves, qui ne sont plus des choses humaines, mais qui sont une puissance anonyme que servent les hommes, par laquelle les hommes sont tourmentés et même massacrés. Ils sont une puissance destructrice, une puissance qui menace le monde. —BENEDICT XVI, Réflexion après la lecture de l'office de la Troisième Heure, Cité du Vatican, 11 octobre 2010
 
Mes enfants, vous êtes maintenant plongés dans la plus grande guerre spirituelle de tous les temps. Les confus seront balayés comme le vent… -Notre-Dame à Gisella Cardia, 29 octobre, 2022
 
Lecture connexe

La pandémie de contrôle

Le grand mensonge du changement climatique

Confusion climatique

Vitesse étourdissante, choc et effroi

Les papes et le nouvel ordre mondial - XNUMXe partie

REGARDER: L'émergence de l'Anti-Église

REGARDER: Suivre la science ? avec un peu moins de 2 millions de vues depuis sa sortie

 

 

Soutenez le ministère à plein temps de Mark :

 

Pour voyager avec Mark dans The Now Word,
cliquez sur la bannière ci-dessous pour vous inscrire.
Votre e-mail ne sera communiqué à personne.

Maintenant sur Telegram. Cliquez sur:

Suivez Mark et les « signes des temps » quotidiens sur MeWe :


Suivez les écrits de Mark ici:

Écouter sur les réseaux suivants :


 

 
Print Friendly, PDF & Email

Notes

Notes
1 cf. La progression de l'homme et La progression du totalitarisme
2 voir aussi Choc entre deux royaumes
3 Étudier : "L'empreinte digitale de l'endonucléase indique une origine synthétique du SRAS-CoV-2"; "Moins de 1 chance sur 100 millions que le COVID-19 soit d'origine naturelle : nouvelle étude"
4 Pr Klaus Schwab, de La montée de l'Anti-église, 20: 11, rumble.com
5 cf. Le changement climatique et la forte illusion
6 veritasliberabitvos.info/appeal/
7 voir aussi la récente missive du Dr Geert Vanden Bosche : "Les enfants non vaccinés sont 'notre seul espoir' pour générer une immunité collective"
8 « Changement climatique et santé », 30 octobre 2021 ; qui.int
9 23 janvier 2023 ; exposer-news.com
10 sur le lien ici et ici et ici
11 16 février 2023, climatdepot.com
12 cf. "Les meilleurs climatologues prédisent des décennies de refroidissement global dans une étude ignorée par les médias grand public", lifesitenews.com
13 cf. Le lourd bilan en termes de « vaccins » ; voir la bande-annonce pour "Mort subitement (2022)"
14 Août 21, 2022, brietbart.com
Publié dans ACCUEIL, LES GRANDES ÉPREUVES, LA DURE VÉRITÉ et étiqueté , , , .