Les deux tentations

LE MOT DU MAINTENANT SUR LES LECTURES DE MASSE
pour le 23 mai 2014
Vendredi de la cinquième semaine de Pâques

Textes liturgiques ici

 

 

Il sont deux puissantes tentations auxquelles l'Église va faire face dans les jours à venir pour tirer les âmes du chemin étroit qui mène à la vie. L'un est ce que nous avons examiné hier: les voix qui souhaitent nous faire honte de nous tenir fermement à l'Évangile.

Ces forces insistent sur le fait que les enseignements de l'Église sont dépassés, rétrogrades, insensibles, sans compassion, illibéraux, sectaires, voire haineux.. —Petit déjeuner de prière national catholique, 15 mai 2014; LifeSiteNews.com

L'autre est une tentation qui tentera de minimiser la signification de la doctrine, suggérant que nous pouvons tous être «un» sans le bagage de «dogmes obscurs». En un mot, syncrétisme.

Mais nous avons un beau témoignage dans les lectures de cette semaine des Actes sur la façon de résister à ces écueils. Car nous voyons que tous leurs actes sont soigneusement et délibérément remis à la Tradition apostolique. Ils ne traitent pas la vérité à la légère, la manipulent avec soin comme si Quelqu'un était mort pour ça. Dans la première lecture d'aujourd'hui, les disciples sont prompts à éteindre les premières flammes de l'hérésie:

Depuis que nous avons entendu que certains de nos numéros qui sont sortis sans aucun mandat de notre part vous ont bouleversé avec leurs enseignements et perturbé votre tranquillité d'esprit…

Déjà, nous voyons l'Église primitive aux prises avec le Applications pratiques du commandement du Christ de «s'aimer les uns les autres». Oui, l'amour en son cœur est un service sacrificiel et un vidage de soi pour un autre. Mais l'amour guide, avertit, corrige, discipline et prend également soin du bien-être d'autrui, en particulier du bien-être spirituel. Comment l'amour peut-il ne pas parler lorsque le danger est à venir? Morale sont la voix pragmatique de l'amour et donc étroitement liées au mandat du Christ:

Voici mon commandement: aimez-vous les uns les autres comme je vous aime… Allez donc et faites de toutes les nations des disciples… apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. (L'Évangile d'aujourd'hui et Matthieu 28: 19-20)

Ainsi, après avoir consulté les apôtres et les enseignements apostoliques, ils délivrent le message que, entre autres, le «mariage illégal» ne doit pas être autorisé.

Rien n'est différent aujourd'hui. Nous avons un mandat qui ne nous appartient pas de changer.

Si Jésus a dit: «La vérité vous rendra libres», alors comment la vérité peut-elle être insignifiante? Le corollaire est que les mensonges nous conduisent à l'esclavage.

Amen, amen, je vous le dis, quiconque commet le péché est esclave du péché. Un esclave ne reste pas éternellement dans une maison, mais un fils y demeure toujours. (Jean 8: 34-35)

We frères et sœurs en Christ avec nos frères séparés. En fait, nous sommes frères et sœurs avec des incroyants dans la mesure où nous avons notre humanité commune partagée à travers nos premiers parents. À ce titre, nous pouvons et devons trouver un consensus commun sur lequel bâtir une société plus juste et plus pacifique. Mais cela ne devrait qu'augmenter notre zèle pour évangéliser et enseigner aux nations ces vérités salvatrices du Christ - d'abord, la bonne nouvelle que Jésus est venu pour nous réconcilier avec le Père, et ensuite les doctrines morales qui en découlent - afin de libérer tout le monde. peuples dans le joie de la vérité. Le salut des âmes est notre zénith.

La vérité compte. La vérité est le Christ. La vérité est le fondement sur lequel une civilisation de l'amour est construite, et la lumière divine qui disperse les mensonges des ténèbres. Nous sommes appelés non seulement à être un «dans l'Esprit», mais aussi à «un seul esprit». cf. Phil 1: 27 Frères et sœurs, si vous souhaitez être amis du Christ, rejetez les deux tentations auxquelles nous sommes confrontés actuellement.

Je ne vous appelle plus esclaves, car un esclave ne sait pas ce que fait son maître. Je vous ai appelés amis, parce que je vous ai dit tout ce que j'ai entendu de mon Père. (L'évangile d'aujourd'hui)

Mon cœur est ferme, ô Dieu; mon cœur est inébranlable… (Psaume d'aujourd'hui)

 

LECTURES CONNEXES

 

 

 


 

Merci pour votre amour et votre soutien continus. C'est ressenti…

Recevoir le La Maintenant Word,
cliquez sur la bannière ci-dessous pour inscrire.
Votre e-mail ne sera partagé avec personne.

NowWord Bannière

Rejoignez Mark sur Facebook et Twitter!
Logo FacebookLogo Twitter

Print Friendly, PDF & Email

Notes

Notes
1 cf. Phil 1: 27
Publié dans ACCUEIL, LECTURES DE LA MESSE, LA DURE VÉRITÉ.