Les Vainqueurs

 

LA chose la plus remarquable chez Notre Seigneur Jésus est qu'Il ne garde rien pour Lui-même. Non seulement Il rend toute gloire au Père, mais Il veut encore partager Sa gloire avec nous dans la mesure où nous devenons cohéritiers et bénéficiaires de la même promesse dans le Christ (cf. Ep 3: 6).

En parlant du Messie, Isaïe écrit :

Moi, le Seigneur, je t'ai appelé [pour faire triompher] la justice ; je t'ai saisi par la main, je t'ai façonné, j'ai fait de toi l'alliance du peuple, la lumière des nations, pour ouvrir les yeux des aveugles, pour faire sortir les captifs de leur prison, et, de leur cachot, ceux qui habitent les ténèbres. (Isaïe 42: 6-8 ; entre crochets : traduction depuis l'anglais)

Jésus, à Son tour, partage cette mission avec l'Église : devenir une lumière pour les nations, guérir et délivrer ceux qui sont emprisonnés par leur péché et enseigner la vérité divine sans laquelle il n'y a pas de justice. Il nous en coûtera d'entreprendre cette tâche, tout comme il en coûte à Jésus. Car si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruit. [1]cf. Jean 12:24 Mais le Christ partage également avec Ses disciples Son propre héritage, payé au prix de Son sang. Ce sont les sept promesses qu'Il nous a faites :

Au vainqueur, je donnerai de goûter à l'arbre de la vie qui est dans le paradis de Dieu. (Ap 2: 7)

Le vainqueur ne pourra être atteint par la seconde mort. (Ap 2: 11)

Au vainqueur je donnerai de la manne cachée, je lui donnerai un caillou blanc, et, inscrit sur ce caillou, un nom nouveau... (Ap 2: 17)

Le vainqueur, celui qui gardera fidèlement mes oeuvres jusqu'à la fin, je lui donnerai autorité sur les nations. (Ap 2: 26)

Le vainqueur portera des vêtements blancs ; jamais je n'effacerai son nom du livre de la vie ; son nom, je le proclamerai devant mon Père et devant ses anges. (Ap 3: 5)

Du vainqueur, je ferai une colonne dans le sanctuaire de mon Dieu ; il n'aura plus jamais à en sortir, et je graverai sur lui le nom de mon Dieu et le nom de la ville de mon Dieu... (Ap 3: 12)

Le vainqueur, je lui donnerai de siéger avec moi sur mon Trône... (Ap 3: 20)

Tandis que nous voyons tourbillonner à l'horizon la Tempête de persécution , nous serions bien inspirés de relire ce "credo du Vainqueur" toutes les fois où nous nous sentons un peu accablés. Pourtant, comme je l'ai déjà dit, ce n'est que par un pur don de la grâce que l'Église parviendra à traverser cette heure où il lui sera donné de partager la Passion de Notre Seigneur :

... Elle suivra son Seigneur dans sa mort et sa Résurrection. -Catéchisme de l'Église catholique, n° 677

Ainsi, si Jésus a reçu une onction [parfumée] avant d'entrer dans Sa Passion, comme nous le racontent les évangiles,[2]cf. Jean 12:3 l'Église recevra elle aussi une onction de Dieu pour la préparer à sa propre Passion. Cette onction lui viendra également par l'intermédiaire d'une femme nommée "Marie", mais il s'agira cette fois de la Mère de Dieu qui, par son intercession et par la Flamme d'Amour qui jaillit de son coeur, aidera les saints, non seulement en les équipant de l'armure de la persévérance, mais aussi en leur donnant la force de marcher en territoire ennemi. [3]cf. Le nouveau Gideon Remplis de l'Esprit, les fidèles pourront dire, même face à leurs persécuteurs:

Le Seigneur est ma lumière et mon salut ; de qui aurais-je crainte ? Le Seigneur est le rempart de ma vie ; devant qui tremblerais-je ? (Ps XNUMX [XNUMX] : XNUMX)

Car les souffrances du temps présent ne sont rien en comparaison de la gloire qui sera révélée pour les Vainqueurs. [4]cf. Rom 8: 18

... Le Saint-Esprit change ceux en qui Il vient habiter et transforme complètement leur façon de vivre. Avec l'Esprit en eux, il est tout à fait naturel que ceux qui ont été absorbés par les plaisirs mondains en viennent à poser sur les choses de ce monde un regard complètement surnaturel, et que les lâches deviennent des hommes de grand courage. — Saint Cyrille d'Alexandrie ; extrait d'un commentaire sur l'évangile de saint Jean ; chastitysf.com

On nous donne des raisons de croire que, vers la fin des temps et peut-être plus tôt que prévu, Dieu suscitera de grands hommes remplis du Saint-Esprit et imprégnés de l'esprit de Marie. A travers eux, Marie, la reine la plus puissante, fera de grandes merveilles dans le monde, détruisant le péché et établissant le royaume de Jésus son Fils sur les ruines du royaume corrompu du monde. Ces saints hommes y parviendront au moyen de la dévotion dont je ne trace que les grandes lignes et qui souffre de mon incompétence. (Rév.18: 20) —St. Louis de Montfort, Secret de Marie, n° 59

 

Première publication le 30 mars 2015.

 

LECTURES CONNEXES

Espoir authentique

La grande tempête

François et la prochaine passion de l'Église

La persécution est proche

Persécution… et tsunami moral

L'effondrement de l'Amérique et la nouvelle persécution

 

 

Écouter sur les réseaux suivants :


 

 

Suivez Mark et son analyse des « signes des temps » au jour le jour ici :


Suivez les écrits de Mark ici:


Pour voyager avec Mark dans The Now Word,
cliquez sur la bannière ci-dessous pour vous inscrire.
Votre adresse e-mail ne sera communiquée avec personne.

 
Print Friendly, PDF & Email

Notes

Notes
1 cf. Jean 12:24
2 cf. Jean 12:3
3 cf. Le nouveau Gideon
4 cf. Rom 8: 18
Publié dans ACCUEIL, LECTURES DE LA MESSE, L'ÈRE DE PAIX et étiqueté , , , , , .

Les commentaires sont fermés.